Déclaration de revenus unique: la demande de Québec rejetée aussitôt par Ottawa

512ea06b81c946df9de15db3d94c2bad

Le PLC ferme la porte à l'impôt unique : il faudra attendre la prise de pouvoir de Scheer pour renégocier

Tant pis pour Québec. Le gouvernement fédéral libéral rejette la demande unanime des élus québécois, qui souhaiteraient que la gestion d’une déclaration de revenus unique soit rapatriée au gouvernement du Québec.


Le Bloc québécois avait repris la balle au bond mardi, après que l’Assemblée nationale a adopté une motion unanime la semaine dernière réclamant que Revenu Québec puisse percevoir tous les impôts des Québécois par le truchement d’une déclaration de revenus unique.


Les bloquistes ont demandé aux partis fédéraux d’appuyer à leur tour cette idée. Mais leur demande de consentement unanime pour inviter le fédéral à négocier un tel changement avec son vis-à-vis québécois a été rejetée. Quelques « non » ont retenti des banquettes libérales, selon le député Xavier Barsalou-Duval. « Au Canada, avec le gouvernement fédéral qu’on a, c’est barré à double tour pour toute acquisition de pouvoirs, pour tout gain pour le Québec. »


Le premier ministre Couillard n’y a néanmoins pas vu une fin de non-recevoir. « Je n’ai pas détecté une telle fermeture du gouvernement libéral », a corroboré son ministre des Finances, Carlos Leitão, qui a indiqué que sa demande sera envoyée à Ottawa « très prochainement ».


Officiellement, le gouvernement fédéral libéral s’est dit ouvert à étudier une telle requête, si elle est formulée. Mais en coulisses, on affirme avoir des réserves. 


> La suite sur Le Devoir.