Consolider la culture québécoise au Mexique

PLQ - canadian d'abord et avant tout - les trahisons des Rouges



J'aimerais par la présente réagir à la publication d'une lettre d'opinion de Brigitte Morissette intitulée [«Québec cédera-t-il à Ottawa une place chèrement gagnée?»->9182] parue dans la section Idées de votre édition du 24 septembre dernier. Je tiens non seulement à dissiper tout doute sur la qualité des échanges culturels entre le Québec et le Mexique mais également à réaffirmer la très grande qualité du travail accompli ces dernières années par les équipes en place, tant à l'international qu'au Québec.
Je suis très fière que le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine et deux de ses sociétés d'État -- le Conseil des arts et des lettres du Québec et la Société de développement des entreprises culturelles -- appuient les efforts de notre délégation à Mexico. En effet, la mise en place d'un important réseau de délégations et de bureaux du Québec à l'étranger se veut un élément déterminant de l'action internationale du Québec. Elle nous permet de défendre et de promouvoir à l'étranger nos champs de compétence, tout particulièrement celui de la culture, expression vivante de la nation québécoise. C'est dans cette perspective que le premier ministre du Québec, Jean Charest, la ministre des Relations internationales, Monique Gagnon Tremblay, et moi-même nous inscrivons.
25 ans d'échanges
Depuis 25 ans, les échanges entre le Québec et le Mexique n'ont cessé de croître en quantité et en diversité. La place réservée au Québec au Forum universel des cultures de Monterrey, d'où je reviens, n'est pas le fruit du hasard mais le résultat d'une stratégie bien orchestrée et d'un travail de chaque instant de la part du gouvernement du Québec et de ses représentants au Mexique.
Le Québec assure une présence significative à ce deuxième Forum universel des cultures, événement organisé sous l'égide de l'UNESCO. Au total, 50 représentations d'artistes québécois auront lieu durant le premier mois de l'événement. S'y ajouteront des expositions et des conférences présentées par des Québécois pendant les deux mois que durera ce forum.
Je peux vous assurer que le Québec était bien visible et à l'honneur à l'ouverture de cet événement. C'est en compagnie de ma collègue Monique Gagnon-Tremblay et de Doris Girard, déléguée générale du Québec à Mexico, que j'ai assisté à l'ouverture du Forum. Nous avons également inauguré l'exposition de l'artiste québécois René Derouin en présence du gouverneur de l'État du Nuevo León et d'une centaine d'invités. Par la suite, le Cirque Éloize a fait partie des artistes inaugurant cette manifestation en lançant sa série de 25 représentations devant une foule enthousiaste.
Au cours de mon passage au Mexique, j'ai rencontré mon homologue, le président du Conseil national pour la culture et les arts (CONACULTA), Sergio Vela, le secrétaire de la Culture du Nuevo León, Roméo Flores Caballero, ainsi que le directeur général de l'UNESCO, Koïchiro Matsuura. J'ai aussi eu des entretiens avec Alphonso de Maria y Campas Castello, directeur général de l'Institut national d'anthropologie et d'histoire du Mexique, et avec Theresa Franco, directrice générale de l'Institut national des beaux-arts du Mexique. Ces rencontres m'ont donné l'occasion de renforcer les liens entre le Québec et le Mexique dans le domaine de la culture et de rappeler l'intérêt et le rôle actif du Québec à l'égard de la diversité culturelle. Nous avons discuté de nombreux projets, dont certains liés à des collaborations dans le domaine des arts visuels et de la muséologie. J'ai aussi invité MM. Vela et Caballero à venir au Québec en 2008, lors des célébrations du 400e anniversaire de la fondation de la ville de Québec.
Un carnet d'activités rempli
Par ailleurs, voici quelques activités à venir qui témoignent des relations florissantes et porteuses d'avenir qu'entretiennent le Québec et le Mexique: la Foire internationale du livre de Guadalajara, qui offrira une vitrine de premier plan à l'édition québécoise. Un colloque international sur la diversité culturelle y est organisé, auquel participeront d'éminents spécialistes mexicains et québécois.
Au cours du premier trimestre de 2008 se tiendront des rencontres entre 16 professionnels québécois et 16 professionnels mexicains dans les domaines de l'édition, du cinéma, des productions télévisuelles et du disque, visant à développer des collaborations bilatérales dans un contexte de diversité culturelle.
En avril 2008 aura lieu à Mexico une exposition de photographies grand format sur le Québec contemporain où on attend plus de un million et demi de visiteurs. Le Québec sera également l'invité d'honneur de la présentation d'octobre 2009 du Festival Cervantino, le plus important festival multidisciplinaire du monde hispanique.
À ces activités d'envergure s'ajoutent les nombreuses présences d'artistes québécois au Mexique, facilitées par la coopération Québec-Mexique.
Je ne saurais conclure sans souligner l'excellence du travail réalisé par le personnel de la Délégation générale du Québec à Mexico, d'autant plus que le Mexique est désigné comme un pays prioritaire dans la dernière politique internationale du gouvernement du Québec. J'ai été à même de constater l'étendue des bonnes relations qu'elle entretient avec le milieu culturel et les diverses autorités politiques, et ce, jusqu'au plus haut niveau.
Vous pouvez être tout à fait rassurés quant à la présence culturelle du Québec au Mexique. Les «Latinos del Norte» y sont plus présents que jamais, et vous pouvez compter sur moi pour consolider les efforts dans cette voie.
***
Christine St-Pierre, Ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine


Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé