Bertrand Lefebvre - Un autre indépendantiste devenu indépendant

Tribune libre 2009


Après ce long moment de silence, de grande réflexion, je dois tout d’abord
commencer par remercier les 251 personnes qui m’ont fait confiance, lors
des élections du 08 Décembre 2008, je veux remercier mes amis, ma
conjointe, tout ceux qui m’ont donnés un peu de leur temps pour m’aider
dans cette campagne électorale.
Le DGE trouve catastrophique de voir un taux de participation à 57,10 %
mais il faut encore une fois rappeler que le peuple Québécois ne souhaitait
pas d’élections, que les électeurs du parti vert, ou du Parti
Indépendantiste ne sont pas représentés à l’assemblée Nationale dans ce
mode actuel de scrutin, et de toute évidences ralenti l’intérêt d’aller
accomplir leurs devoir de citoyen.
Le jour ou nos dirigeants seront disposés à vouloir entendre la voix de
tout les Québécois, de toutes les allégeances politiques, par le mode de
scrutin proportionnel, le taux de participation remontera, et enfin nous
aurons un vrai paysage politique représenté à l’Assemblée Nationale.
Saviez vous que le parti vert aurait obtenu trois sièges, Québec
Solidaire, cinq sièges, et le Parti Indépendantiste deux sièges.
Le lendemain du scrutin, je me suis permis d’envoyer un courriel de
félicitation à Guillaume Tremblay, en lui soulignant la raison pour
laquelle j’avais fait campagne dans Masson avec le ‘’PI’’, mais qu’au bout
du compte, nous nous battions quand même pour le même idéal.
Aujourd’hui, les choses ont changés, j’ai décidé de me dissocier du Parti
Indépendantiste, pour différentes raisons qui sont en contradiction avec
mes valeurs fondamentales.
Quand je parle de valeur fondamentale j’entends valeurs de bases comme
l’Honnêteté, l’intégrité, que je ne reconnaissais plus dans l’exécutif de
ce parti.
Quoi qu’il en soit, mes intentions politiques restent les mêmes, et je
continuerais à m’impliquer en politique active en gardant le cap vers la
réalité de voir bientôt notre Québec devenir un Pays.
Merci beaucoup pour vos messages d’encouragements, et pour reprendre une
phrase qui a fait l’histoire, je me permets de vous dire à la prochaine
fois.
Vive le Québec de demain, et vive le Québec Libre
Bertrand Lefebvre
-- Envoi via le site Vigile.net (http://www.vigile.net/) --

Featured 22f7f9f635c4478b65e66857755e8691

Bertrand Lefebvre10 articles

  • 3 330

Quel que soit le parti qui est en faveur de
l'indépendance du Québec, nous n'aurons pas le choix d'en arriver à une
coalition, et prouver aux Québécois qu'au fond nous militons tous pour la
même cause.
Comme dit le proverbe :« Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas
d'avis », j'en suis peut être un, et je l'accepte en tout humilité.





Laissez un commentaire



2 commentaires

  • Archives de Vigile Répondre

    27 janvier 2009

    Bravo Bertrand, c'est clair, net et précis et j'aime bien ce petit mot '...à la prochaine fois".
    Ivan

  • Archives de Vigile Répondre

    24 janvier 2009

    Vous écrivez : «Quand je parle de valeur fondamentale j’entends valeurs de bases comme l’Honnêteté, l’intégrité, que je ne reconnaissais plus dans l’exécutif le PI»
    C’est une très dure critique envers le PI ça, pourquoi ? Qu’est-ce que ce parti a fait de si terrible ? Est-ce confidentiel ? Si oui, pourquoi avoir écrit ça ?