Toujours le même refrain

Tribune libre

Toujours le même refrain, Charest qui met son Chum Gauthier qui était autrefois directeur général du PLQ de 1999 à 2003, nommé président-directeur général de l'AMT à l'arrivée au pouvoir de celui qui souhaitait avoir une seule paire de mains pour guider le Québec à passer cette crise, toute cette bandes d’imbéciles qui nous rabâche sans cesse les mêmes histoires, la caisse de dépôt, et pendant ce temps nous le peuple Québécois nous enfonçons doucement mais surement dans une merde noire.
Le Parti Québécois a raison de poser des questions, mais les Québécois aussi ont leur part à faire, et s’il se grouillait autant qu’ils l’ont fait pour empêcher la reconstitution des plaines d’Abraham, nous serions déjà indépendants depuis bien longtemps.
Seulement voilà le gros problème c’est ce peuple de chialeux qui demande toujours un pays, et qui n’a pas les couilles d’aller au bout !
André boisclair, oui mais le peuple n’est pas prêt, Pauline Marois, oui mais une femme? Et alors si elle est compétente pourquoi pas une femme qui aurait le courage de réaliser l’indépendance du Québec.
J’avoue ne plus comprendre les Québécois, vous voulez qui en haut pour gouverner ! Un Bucheron ! Enfin allumez ! C’est un immigré qui vous parle de votre province, qui veut faire du Québec un Pays, mais pour cela il faut vraiment le vouloir, mais si vous attendez la copie conforme de René Levesque, vous allez attendre encore longtemps, tellement longtemps que nos enfants seront encore pris avec un problème que leurs parents n’auront pas eu le courage de régler quand c’était le temps.
Bertrand Lefebvre

Featured 22f7f9f635c4478b65e66857755e8691

Bertrand Lefebvre10 articles

  • 3 328

Quel que soit le parti qui est en faveur de
l'indépendance du Québec, nous n'aurons pas le choix d'en arriver à une
coalition, et prouver aux Québécois qu'au fond nous militons tous pour la
même cause.
Comme dit le proverbe :« Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas
d'avis », j'en suis peut être un, et je l'accepte en tout humilité.





Laissez un commentaire



2 commentaires

  • Archives de Vigile Répondre

    20 février 2009

    20 février 2009 Bruno Deshaies
    Votre raisonnement, Monsieur Lefebvre, part d'une prémisse qui n’est pas fondée. Lévesque était dans l’âme un fédéraliste. Même Claude Morin l’admet. René Lévesque était un réformiste comme Jean Marchand, Michel Chartrand et combien d’autres qui luttent dans l’ordre SOCIAL et qui ne savent pas que le NATIONAL nous entraîne dans une autre lutte nettement plus colossale. Par exemple, notre naïve Micheline David travaille dans ce même créneau.
    Nous ne devons plus perdre notre temps dans cette direction. Le mouvement des forces indépendantistes doit réunir les indépendantistes qui pensent dans l’optique indépendantiste.
    Je vous invite à lire les chroniques du jeudi sur VIGILE.NET consacrées au cours sur Les Normes en histoire de Maurice Séguin en 1961-1962.

  • Archives de Vigile Répondre

    20 février 2009

    Je vois que vous êtes très convaincu et que les indécis et les peureux vous impatientent. Je vous comprends. Moi je milite depuis 1959 avec Chaput, Lévesque, Parizeau, Pauline et Duceppe et j'en ai souvent raz le bol. Mais J'ai développé beaucoup le sens de l'humour après les résultats des consultations démocratiques où une parti des électeurs et électrices prennent la poudre d'escampette tant ils ont peur des menaces inventées par Ottawa. Heureusement la naïveté diminue lentement et bientôt le gros monstre qui pourrait nous manger si nous nous donnons un pays pour nous et nos petits-enfants ne fera plus fuir personne. Ottawa essaiera avec les journaux de Power Corp et Gesca d'inventer d'autres farces plattes (Pratte), un autre bonhomme sept heures menaçant pour effrayer les timides. Les parades des plaines d'Abraham _ plaisant pour le ROC vainqueur- un climat de chantage à la télé de Radio-Canada: rien de ce qui grenouille ne pourra arrêter la majorité démocratique déterminée à se donner un pays québécois. Si le Jura a mis 135 ans pour redevenir français à la faveur d'un référendum je peux continuer d'espérer encore après 50 ans seulement. Seulemnt pour y parvenir je développe le sens de l'humour. Les mitrailleuses n'ont pas arrêté la masrche vers la liberté des russes en URSS après 80 ans de lavage de cerveau alors...