Laïcité - Débat québécois

Québec

Le devoir de réserve est primordial pour les fonctionnaires

Le port du voile et la liberté de conscience



Dans le cadre du débat sur la laïcité de l’État à l’école, un argument est souvent réitéré : « personne n’a pu prouver jusqu’à présent que le port de symboles religieux portés par des enseignantes violerait la liberté de conscience des élèves » [« En attendant la prochaine dérive », Le Devoir, 30 août 2019]. Le gouvernement a en effet soutenu que la loi 21 avait notamment pour but de protéger la liberté de conscience des écoliers. La conclusion coule apparemment de source : la loi 21, jusqu’à preuve du contraire, non seulement perturbe inutilement l’harmonie sociale, mais le problème qu’elle veut régler est inexistant dans nos écoles publiques.

Québec

The Gazette déçue que la commission scolaire anglaise ne défie par la loi 21

Martin Patriquin: EMSB flip-flop on Bill 21 is a poor omen



The scene playing out in front of Westmount High School last spring was at once one of seething disdain and jolly pride. The protestors who gathered in front of the school, many defiantly wearing kippas, hijabs and the like, loudly decried Bill 21 and its prohibition on the wearing of religious clothing at work by teachers and certain staff. Though no doubt heartfelt, their anger was leavened by the English Montreal School Board’s decision, announced with great fanfare days before, to ignore the bill should it become law. Translation: EMSB teachers and principals were safe from this frankly egregious law. “We can never be afraid of saying and doing what is right, even if there’s going to be consequences,” EMSB vice-chair Joe Ortona told me at the time.

International

Elle devrait se trouver chanceuse qu'on ne la déporte pas pour cause de militantisme islamiste

Teacher says she feels 'betrayed' as classes start under Quebec's religious symbols law



Across the country, students and teachers are saying goodbye to summer and returning to their daily school routine. But in Quebec, the new school year is anything but routine since the passing of Bill 21 in June.  The controversial religious symbols law bans some public servants in the province — including teachers — from wearing kippahs, turbans, hijabs and the like.

Québec

C'est surtout le catholicisme qui fait partie intégrante de notre identité nationale

Identité et identité



Il y a quelque chose que je ne comprends pas concernant la gauche et sa relation avec le concept d’identité... Quand une loi affirme qu’un employé de l’État en position d’autorité ne peut porter un signe religieux ostentatoire pendant ses heures de travail, la gauche dit : « Mais c’est épouvantable, c’est raciste, on n’a pas le droit de demander à une femme sikhe d’enlever son turban, ce n’est pas un banal bout de tissu ou un simple accessoire­­­ de mode, c’est un signe qui fait partie intégrante de son identité ! »

Québec

Il n'aurait jamais fallu accorder cette clause de droit acquis : il fallait tout simplement congédier les enseignants fondamentalistes

Laïcité: en attendant la prochaine dérive



Le 18 avril dernier, lors de son point de presse annonçant les consultations au sujet du projet de loi 21 sur la « laïcité », le ministre Jolin-Barrette nous annonçait que ces dernières, d’une durée de six jours, « feraient le tour de la question ». Or, force est d’admettre que ce projet de loi causera bien plus de maux qu’il n’en réglera.

Québec

Les limites de la loi 21 : on ne peut pas purger la fonction publique des islamistes

Traiter de racistes les pro-laïcité ?



Vous avez entendu parler de cette histoire : Le Devoir révèle qu’un père de Rosemont a demandé que son enfant soit sorti d’une classe où enseigne une prof voilée, invoquant la loi 21 sur la laïcité qui prévoit que les Québécois ont droit à un enseignement laïc. 

Québec

Les islamistes et la gauche collabo pleurnichent contre la loi 21

Des enseignants dénoncent l'application de la loi sur la laïcité à la CSDM



Un groupe d’enseignants en colère a perturbé une réunion du conseil des commissaires de la CSDM, mercredi soir, à Montréal, pour dénoncer la décision de la commission scolaire d’appliquer la nouvelle loi sur la laïcité de l’État. Une dizaine d’enseignants ont déployé une banderole et scandé des slogans à l’entrée de la salle où les commissaires de la Commission scolaire de Montréal (CSDM) se préparaient à adopter un rapport de son directeur général sur les modalités d’application de la Loi sur la laïcité de l'État.

Québec

Au revoir ! On ne s'ennuiera pas des fondamentalistes à turban, à hijab ou à kippa

Une enseignante sikhe quitte le Québec pour fuir la loi sur la laïcité



Assise au milieu de son nouvel appartement du Grand Vancouver, entourée des boîtes qu’elle n’a toujours pas eu le temps d’ouvrir, Amrit Kaur explique les raisons qui l’ont poussée à fuir le Québec et sa Loi sur la laïcité de l'État, et à commncer une nouvelle vie en Colombie-Britannique.

Québec

Enfin un peu de bon sens

Loi sur la laïcité: la CSDM fait volte-face



Pour le gouvernement Legault, c’est tout un soulagement. Après lui avoir demandé de suspendre l’application de la nouvelle loi sur la laïcité pendant un an pour tenir des consultations, la Commission scolaire de Montréal (CSDM) change d’idée et s’engage à appliquer la loi immédiatement.

Québec

Les Anglais devront un jour ou l'autre accepter le fait qu'ils vivent au Québec

Laïcité: la fronde des commissions scolaires anglophones désamorcée?



À une semaine de la rentrée scolaire, les deux commissions scolaires anglophones de l’île de Montréal hésitent encore à appliquer la Loi sur la laïcité de l’État, qui interdit aux enseignants et aux directions d’école de porter des signes religieux.

Québec

Identité nationale : le Québec est une terre chrétienne

Le crucifix de l’Assemblée nationale



Quelle tristesse que de lire récemment dans les journaux : «L’Assemblée nationale a procédé au retrait du crucifix présent dans la salle de l’Assemblée nationale», opération menée en douce le 9 juillet à la suite de l’adoption de la Loi sur la laïcité de l’État. Ce crucifix y était exposé depuis 1936 à l’initiative du gouvernement de Maurice Duplessis. Il témoignait à cette époque du lien établi entre l’État et l’Église ainsi que de l’appartenance catholique de la majorité de la population québécoise.

Québec

« C’est tout le personnel de l’école qui devrait être assujetti au devoir de neutralité religieuse de fait et d’apparence. »

Les signes religieux en service de garde, d'accord, mais pas en maternelle 4 ans



Québec est de nouveau critiqué pour son application de la loi sur la laïcité vu qu’il compte interdire le port de signes religieux aux éducatrices en service de garde qui feront le saut en maternelle 4 ans. « C’est vraiment le comble de l’absurdité », lance Violaine Cousineau, commissaire indépendante à la Commission scolaire de Montréal. Elle donne l’exemple d’une éducatrice portant le voile au service de garde, le matin et le soir, mais qui devra le retirer pendant les classes si elle a été embauchée comme enseignante de maternelle.

Québec

À l'inverse du Québec catholique, le Canada protestant désapprouve la loi 21

Majority of Canadians disapprove of Bill 21, but Quebecers are in favour: poll



A new poll shows a majority of Canadians living outside Quebec do not approve of the province’s religious symbols law. But as other polls have revealed in the past, those living in Quebec say they strongly approve of Bill 21adopted by the National Assembly last June. A Forum Research survey of 1,733 people conducted from July 26-28 concludes 59 per of Canadian voters disapprove of the law, which bars certain public sector workers in positions of authority (such as judges, police officers and teachers) from wearing symbols like a hijab, turban, crucifix or kippah.

Québec

Associer la loi 21 au suprémacisme blanc relève soit de l'imbécilité, soit d'un niveau de malhonnêteté intellectuel sidéral

Les vomissures de la CBC



La mauvaise foi et la malhonnêteté intellectuelle des adversaires de la loi 21 interdisant le port des signes religieux aux employés de l’État en position d’autorité n’ont pas de limites. Juste comme vous pensiez avoir touché le fond (genre : « Les Québécois sont une bande de racistes »), vous découvrez un autre niveau de bassesse, encore plus putride que le précédent.

Québec

Le djihad judiciaire se poursuit contre la loi 21

La Cour d’appel du Québec va entendre la demande de suspension de la Loi sur la laïcité de l’État



La Cour d’appel du Québec va entendre la demande de suspension de la Loi sur la laïcité de l’État. Cette demande émane du Conseil national des musulmans canadiens, de l’Association canadienne des libertés civiles ainsi que d’Ichrak Nourel Hak, une étudiante québécoise qui veut enseigner bien qu’elle porte le voile. Ce groupe vise à faire suspendre immédiatement la Loi sur la laïcité de l’État, avant que le dossier soit entendu sur le fond.

Québec

« Il ne faut pas acquiescer à l’obscurantisme et à la misogynie au nom d’une ouverture à la diversité. »

Le mythe du Québec raciste



Les accusations de racisme portées contre le peuple québécois dans la foulée du projet de loi 21 sur la laïcité de l’État sont fort mal fondées. Au contraire, l’histoire de ce peuple minoritaire en Amérique du Nord témoigne d’une ouverture et d’un rapprochement exemplaires envers les communautés culturelles. Historiquement, les Canadiens français se sont distingués dès le départ par leur métissage avec les Amérindiens. Ils doivent entre 1 et 2 % de leur patrimoine génétique aux Amérindiens. Ce « mélange » rendrait compte de leur amour de la nature et de la liberté, de leur sensibilité sociale-démocrate, de leur recherche de la consultation, du consensus et du compromis, de leur goût de la médiation, et de leur aversion pour les divisions et les conflits.

Québec

La gauche panique car elle est tranquillement en train de perdre le combat culturel

«Fake news» de gauche



Étant moi-même social-démocrate, je comprends l’intention de certaines organisations de faire avancer la cause de la solidarité sociale, mais il me semble que c’est contre-productif d’exagérer. Amnistie internationale Canada francophone a écrit sur Twitter, représentée par France-Isabelle Langlois (directrice générale) : « Personne, aucun État, aucune religion n’a le droit de dicter aux femmes quoi porter ou non. » Elle rajoute que son organisation « défend les femmes et les hommes qui se battent contre l’obligation de porter le voile en Iran et ailleurs ».

Québec

Le multiculturalisme canadien de plus en plus insupportable

Les intérêts nuisibles



Le Conseil national des musulmans du Canada (CNMC) et l’Association canadienne des libertés civiles (ACLC) veulent en appeler de la décision du juge à la Cour supérieure, Michel Yergeau, qui n’a pas donné suite à leur requête d’injonction interlocutoire pour suspendre l’application de certaines dispositions de la Loi sur la laïcité de l'État. Les prétentions de ces deux organismes sont à l’effet que la décision du juge Yergeau permet à une loi discriminatoire de continuer à s’appliquer. Les politiciens fédéraux doivent se croiser les doigts pour que la Cour d’appel ne donne pas suite à cette requête pendant qu’ils sont en pleine campagne électorale! 

Québec

Le djihad judiciaire des fondamentalistes musulmans ne fait que débuter

Suspension de la loi 21 rejetée : les demandeurs veulent interjeter appel



Le Conseil national des musulmans du Canada (CNMC) et l'Association canadienne des libertés civiles (ACLC) déposent une demande d'autorisation d'appel de la décision du juge Michel Yergeau, de la Cour supérieure du Québec, qui a rejeté jeudi dernier la demande de suspension de la Loi sur la laïcité de l'État.

Québec

La déchristianisation du Québec est une tragédie mémorielle et patrimoniale

Le crucifix comme objet patrimonial et non de foi



Je m’intéresse au débat sur la laïcité de l’État, à la loi 21, au port du voile et à toutes questions qui s’y rattachent. À la suite de l’article de Mylène Crête publié le 18 juillet, « La catho-laïcité de l’État », j’en suis venue à la conclusion que je ne suis pas d’accord avec les revendications du Mouvement laïque québécois (MLQ), qui dénonce la protection accordée au crucifix dans les lieux publics par le gouvernement dans le cadre de la loi 21. On parle bien ici de l’objet accroché au mur et non pas de la petite croix portée au cou par une personne chrétienne.

Québec

Le clergé catholique complice de la déchristianisation

Montée de lait contre le clergé et la classe politique



Jésus-Christ mentionnait devant Pilate, lors de sa condamnation: mon Royaume n’est pas de ce monde, si mon Royaume était de ce monde, les gens auraient combattu afin de ne pas être livrés aux juifs, mais mon Royaume n’est pas de ce monde. Malheureusement, l’histoire se répète. Les politiciens ont décidé d’enlever le crucifix à l’Assemblée nationale, et aucun membre du clergé, aucun évêque, prêtre ou représentant de Jésus-Christ, ne se sont élevés contre ce méfait à la fois odieux et rempli de mépris. Aucun de ses supposés porte-parole de cette si peu glorieuse religion n’a eu le courage de dénoncer cet impair.

Québec

Malgré ses réticences, le PLQ devra se positionner sur la loi 21

La laïcité fantôme des libéraux



La laïcité fut la grande absente du remaniement du cabinet fantôme libéral. Jusqu’au 15 juillet, le dossier relevait d’Hélène David, députée de Marguerite-Bourgeoys. Depuis lors, le dossier... n’appartient plus à personne au sein du caucus rouge. Il est « sans domicile fixe ». « Pouf, disparu ! » m’a confié une personne libérale étonnée.

Québec

Les fondamentalistes multiculturalistes déboutés : première victoire pour le gouvernement Legault

La loi sur la laïcité ne sera pas suspendue



La Cour supérieure a rejeté jeudi la demande de suspension urgente de la controversée loi sur la laïcité adoptée le mois dernier. « [Les opposants] ont échoué à démontrer qu’il serait à l’avantage de l’intérêt commun de donner priorité à leurs préoccupations au détriment de la loi qui a été validement adoptée », a souligné le juge Michel Yergeau dans un jugement de 32 pages.

Québec

Évidemment, les laïcards s'appuient sur la loi 21 pour promouvoir la déchristianisation totale du Québec

La «catho-laïcité» de l’État



La protection accordée aux crucifix dans la Loi sur la laïcité de l’État est une nouvelle preuve de l’incohérence du gouvernement Legault dans ce dossier, selon le Mouvement laïque québécois (MLQ). Le Devoir a révélé samedi que le gouvernement Legault avait discrètement mis les crucifix à l’abri d’actions judiciaires qui auraient pu forcer les institutions publiques à les retirer. La loi n’empêche pas, non plus, une institution publique d’accrocher de nouveaux symboles religieux.

Québec

Legault fait une petite concession à l'électorat catholique

Les crucifix dans les édifices publics sont protégés



Le gouvernement Legault a discrètement mis les crucifix à l’abri d’actions judiciaires qui auraient pu forcer les institutions publiques à les décrocher. Un amendement ajouté à la dernière minute dans les heures précédant l’adoption de la Loi sur la laïcité de l’État, en juin, empêche tout citoyen de demander le retrait d’un symbole religieux.

Québec

Beaucoup de Canadiens anglais aimeraient eux aussi encadrer le multiculturalisme

Conversation «courtoise» sur la laïcité



La loi québécoise sur la laïcité n’a pas soulevé les passions lors du Conseil de la fédération, à l’exception du premier ministre manitobain qui a rencontré François Legault pour lui faire part de son opposition. Alors qu’il avait longuement dénoncé, la veille, l’interdiction de signes religieux pour les nouveaux employés de l’État en position d’autorité, Brian Pallister s’est montré beaucoup moins critique jeudi au terme de sa rencontre avec le premier ministre François Legault, à Saskatoon. 

Québec

« Pour la première fois depuis le référendum de 1995, le peuple québécois a posé un geste important d’affirmation nationale en choisissant de définir lui-même la nature de l’État du Québec.»

Législation: de la laïcité au Canada



L’adoption de la Loi sur la laïcité de l’État (16 juin 2019), visant les personnes en position d’autorité, a provoqué la réaction indignée, voire outrée, de l’ensemble de la classe politique et des médias du Canada anglais. Encore une fois, l’adoption d’une loi qui manifeste le caractère distinct du Québec, a été perçue comme un acte de sédition. Après le docudrame The Story of Us (film de propagande, de fiction historique, fédéraliste et francophobe), on nous présente maintenant Au coeur des ténèbres de la Belle Province. Au lendemain même de l’adoption de la loi, les acteurs politiques du Canada anglais étaient prêts à faire leur entrée sur scène : déclarations outrées, formules convenues, ton condescendant, le tout saupoudré de quelques calomnies  (« loi haineuse », « raciste »), le grand jeu, quoi !

Québec

Les multiculturalistes s'enfoncent dans le ridicule

Calme ton drame!



Quand j’étais petit et que je me chicanais avec mon jeune frère pour une peccadille, ma mère nous disait de calmer notre drame sans plus de considération pour nos larmes ou notre rage. Si ma mère était encore de ce monde, il y a fort à parier qu’elle reprendrait la même formule pour les enragés des réseaux sociaux et les journalistes canadiens qui s’excitent pour une photo du ministre Roberge au côté de Malala Yousafzaï. Elle en dirait autant probablement au Conseil national des musulmans et à l’Association canadienne des libertés civiles pour leurs recours juridiques!

Québec

Une trahison de la CAQ qui avait promis de le laisser en place

Le crucifix retiré du Salon bleu de l'Assemblée nationale



Le crucifix du Salon bleu a été retiré aujourd'hui. Installé par Maurice Duplessis, le Christ en croix toisait les parlementaires québécois depuis 1936.

Québec

Et voilà le délire laïciste dans toute sa splendeur : faudra-t-il déchristianiser toute la toponymie québécoise pour faire plaisir aux déconstructeurs laïcards ?

Le crucifix n’est plus



Le crucifix à l’Assemblée nationale, c’est beaucoup, mais c’est encore peu en regard des nombreux hommages religieux qui trônent au milieu de nos vies. Ils sont sur des écoles, des rues, des montagnes, des rivières, des lacs, des villages, sur le fleuve et dans les prénoms. Ils persistent dans les devises et les chartes au fond monarchique dépassé nées avec les empires façonnant les murs et les plafonds des administrations publiques et de leurs réserves.