Affaires policières

Québec

Refus inacceptable !

L’UPAC et la SQ invitées à reconsidérer leur refus de témoigner



Le député libéral Guy Ouellette enverra aujourd’hui à l’UPAC, à la SQ, au BEI et au DPCP une lettre pour les inviter à reconsidérer leur refus de témoigner à l’Assemblée nationale à propos d’un projet de loi sur leur indépendance, a appris le Bureau d’enquête.

Québec

Et les autres ?

Projet de loi 107: la SQ et l'UPAC acceptent finalement de témoigner



L’UPAC, la SQ, le DPCP et le BEI se ravisent et viendront finalement témoigner à l’Assemblée nationale, cette semaine, à propos d’un projet de loi sur leur indépendance, a appris le Bureau d’enquête.

Québec

Pigeon et Dupuis ne sont pas sortis de l'auberge

Francœur, «indigne de la profession»

Le chef de police de Québec, Robert Pigeon, réplique au président de la Fraternité des policiers de Montréal


Le chef de police de la Ville de Québec, Robert Pigeon, affirme que le président de la Fraternité des policiers de Montréal, Yves Francœur, n’est pas « digne de la profession de policier ».

Québec

La cerise sur le gâteau

Affaire Lagacé: deux policiers réclament 500 000 $ au SPVM



Deux policiers au coeur de l'enquête qui avait mené à la retentissante controverse des mandats lancés contre le chroniqueur de La Presse Patrick Lagacé réclament chacun 250 000 $ au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) pour «atteinte à la vie privée et à la réputation», «harcèlement» et manoeuvres «abusives» à leur endroit, a appris La Presse.

Québec

Malhereusement cette commission ne semble intérresser personne !

Trop facile d’obtenir des mandats intrusifs

Des experts craignent des violations de la vie privée des citoyens ordinaires


La facilité avec laquelle des policiers semblent avoir obtenu des mandats d’écoute électronique envers des journalistes en remettant à des juges des affidavits basés sur des ragots inquiète des experts, qui y voient une possibilité de violation de la vie privée pour tous les citoyens.

Québec

Bavure policière

Des enquêteurs de la SQ ont «déshonoré» leur profession

La journaliste d’enquête Marie-Maude Denis a dénoncé les méthodes de la SQ


Des enquêteurs de la Sûreté du Québec ont «déshonoré» leur profession en espionnant six journalistes et en utilisant des ragots mensongers pour obtenir des registres téléphoniques, a dénoncé jeudi la journaliste Marie-Maude Denis.

Québec

Qui transmet aux journalistes les transcriptions d'écoutes électroniques ?

Commission Chamberland: Une entrevue de Paul Arcand a fâché la SQ

L’ex-patron Mario Laprise voulait que les fuites cessent


Une entrevue de l’animateur Paul Arcand avec Michel Arsenault, de la FTQ, aurait été l’élément déclencheur d’une enquête criminelle de la Sûreté du Québec ayant mené à l’espionnage des registres téléphoniques de six journalistes.

Québec

La question qui doit être posée est celle du pourquoi y-a-il tant de fuites dans les milieux policiers

Fuites: «Ça va arrêter quand?», se demandait l'ancien patron de la SQ



C'est en découvrant un matin que l'animateur Paul Arcand avait mis la main sur des enregistrements d'écoute électronique faits sur l'ancien président de la FTQ que la Sûreté du Québec (SQ) a déclenché une enquête criminelle pour savoir d'où émanaient les fuites.

Québec

Les journalistes et leurs sources sont les otages de conflits permanents en voie de détruire la crédibilité du SPVM

CHASSE AUX SOURCES AU SPVM

Un polar pathétique



Le témoignage de Normand Borduas, ex-enquêteur aux affaires internes, est un polar pathétique sur la chasse aux sources. M. Borduas et ses comparses ont surveillé les échanges de courriels de sept journalistes afin de débusquer les auteurs de fuites dans les médias.

Québec

Le moins de visibilité possible avant les élections, et, à l'automne, la couronne demandera une remise pour repousser le procès au delà des élections, comme «par hasard»

Affaire Normandeau: enquête préliminaire annulée



De quoi la poursuite a-t-elle peur pour ainsi annuler l'enquête préliminaire de Nathalie Normandeau et de ses coaccusés? demande l'avocat de l'ex-vice-première ministre accusée de fraude.

Québec

Faites-vous confiance à l'UPAC après ceci ?

L’enquête Mâchurer secoue les murs

«Pas d’impunité pour personne», a dit le commissaire de l’UPAC Robert Lafrenière


«Mâchurer, c’est moi qui a déclenché cette enquête en 2013, à la suite d’une autre enquête», a déclaré le commissaire de l’UPAC, Robert Lafrenière, lors de son témoignage, jeudi dernier, devant la Commission sur la Sécurité publique de l’Assemblée nationale.

Québec

Ça n'augure pas bien pour les Libéraux

On s'arrête où avec tout ça?



C'est du jamais vu, ou presque : l'étude des crédits de la Sécurité publique a été diffusée en direct pendant de longues heures sur LCN et RDI! On se serait cru aux meilleurs moments des commissions Charbonneau et Gomery.

Québec

Un ancien policier à boute !

À bout de souffle



Pas facile de suivre la saga libérale provinciale; encore une semaine remplie d'émotions. Le président de la Fraternité des policiers de Montréal ne sort pas une, mais deux bombes en deux jours. Une probable protection pour deux députés libéraux et une demande pour devenir futur député libéral.

Québec

La queue du chat sort du sac

Trois ans pour débloquer l’enquête

Les avocats de Marc Bibeau ont multiplié les démarches pour limiter l’accès de l’UPAC aux données saisies


L’ex-argentier libéral Marc Bibeau s’est rendu jusqu’en Cour suprême pour tenter d’empêcher la police d’utiliser ses communications privées dans le cadre de l’enquête pour financement illégal au Parti libéral du Québec.

Québec

Contre vents et marées

L’UPAC promet d’aller au bout de l’enquête du projet Mâchurer



Interrogé par les députés dans le cadre de l’étude des crédits budgétaires, le grand patron de l’Unité permanente anticorruption, Robert Lafrenière, a tenté de se faire rassurant en promettant d’aller jusqu’au bout avec l'enquête Mâchurer, qui vise entre autres Jean Charest et son ami Marc Bibeau.

Québec

L'UPAC devrait pouvoir se prononcer sur la véracité des allégations de Francoeur assez rapidement

Enquête «bloquée» sur deux députés libéraux: Yves Francoeur a rencontré les enquêteurs



Le président de la Fraternité des policiers et policières de Montréal, Yves Francoeur, a rencontré jeudi les enquêteurs de la Sûreté du Québec (SQ) relativement à ses allégations voulant que des enquêtes sur deux députés libéraux aient été bloquées.

Québec

La situation atteint un niveau de gravité sans précédent

Fuites à l'UPAC: Lafrenière veut trouver le «bandit»



Le commissaire de l'Unité permanente anticorruption Robert Lafrenière en fait une question personnelle: il veut coincer le «bandit» qui a révélé des éléments névralgiques de l'enquête Mâchurer, des documents montrant qu'on surveillait l'ancien premier ministre Jean Charest et l'argentier libéral Marc Bibeau.

Québec

Le gros jeu de Lino Zambito

Lino Zambito a été espionné par la SQ l'automne dernier



Des enquêteurs de la Sûreté du Québec (SQ) ont remis hier en main propre à Lino Zambito une lettre l'avisant que ses communications privées avaient été interceptées et que ses activités avaient été observées, l'automne dernier. Les opérations policières concernaient l'enquête sur le financement politique du Parti libéral du Québec (PLQ), appelée Mâchurer, menée par l'Unité permanente anticorruption (UPAC).

Québec

Les développements s'enchaînent à la vitesse grand V

La SQ enquêtera sur les allégations d'Yves Francoeur



La Sûreté du Québec enquêtera sur les allégations du président de la Fraternité des policiers de Montréal, Yves Francoeur. Un développement qui survient alors que le Parti libéral «nie vigoureusement» avoir sollicité la candidature du leader syndical.

Québec

Ça va jouer dur cette semaine !

La ministre Vallée attaque Yves Francoeur



Le président de la Fraternité des policiers de Montréal, Yves Francoeur, mine la crédibilité des institutions québécoises, a dénoncé lundi la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée.

Québec

Pour comprendre l'enjeu, [voir Dossier PLQ.com->http://www.dossierplq.com/controle_politique_dpcp.html]

ALLÉGATIONS D’YVES FRANCOEUR

Un désaveu du DPCP



Le président de la Fraternité des policiers de Montréal, Yves Francoeur, va très loin avec ses révélations sur le torpillage des enquêtes criminelles visant les libéraux. Son pari est risqué.

Québec

«Si ces dossiers là, si c'était n'importe qui sauf des élus libéraux, les accusations seraient déjà déposées et le tout aurait procédé depuis longtemps.»

«Si c'était n'importe qui d'autre que des élus libéraux...»



Le président de la fraternité des policiers de Montréal, Yves Francoeur, lâche une bombe - une autre - dans la marre des dérives éthiques et de la complaisance judiciaire dont jouirait les élus du PLQ...

Québec

La bombe !

Yves Francœur ira voir l’UPAC

Le président de la Fraternité des policiers affirme que l’enquête sur deux élus libéraux a été bloquée


Le président de la Fraternité des policiers de Montréal, Yves Francœur, rencontrera l’UPAC pour raconter ce qu’il sait au sujet de l’enquête sur deux députés libéraux, qui aurait été bloquée depuis 2012.

Québec

Quel euphémisme !

Enquête sur des libéraux bloquée: «c’est préoccupant», dit Philippe Pichet



Le chef du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), Philippe Pichet, s’est dit fortement préoccupé par les informations dévoilées par le président de la Fraternité des policiers, Yves Francoeur, lors d’une entrevue, jeudi matin.

Québec

Au lieu de perdre son temps à rechercher les auteurs de fuites, l'UPAC devrait porter des accusations

L’UPAC cherche la source de la fuite sur Charest



Le gouvernement Couillard a insisté mardi sur l’importance de découvrir la source qui a permis la mise au jour de détails d’une enquête de l’Unité permanente anticorruption (UPAC) sur l’ex-premier ministre Jean Charest, disant s’inquiéter davantage de l’intégrité du processus judiciaire que des soupçons pesant sur l’ancien chef du Parti libéral du Québec (PLQ).

Québec

Inacceptable !

PROCÈS

La SQ gère seule ses fonds secrets depuis l’an 2000



C’est en 1975 que le Conseil du trésor a alloué les premiers fonds secrets à la Sûreté du Québec (SQ), mais elle en a cédé le plein contrôle à son directeur général à compter du mois d’octobre 1995, alors qu’au préalable, toute dépense excédant 5000 $ devait aussi être approuvée par le sous-ministre de la Sécurité publique.

Québec

D'accusateurs à accusés

Fraude: début de procès pour d'anciens dirigeants de la SQ



L’ancien directeur général de la Sûreté du Québec Richard Deschenes a lui-même autorisé le versement d’indemnités illégales à des subalternes en utilisant un fonds secret, a soutenu la Couronne au début de son procès.

Québec

La police au-dessus des lois

PROTECTION DES SOURCES

Policiers insouciants



Les travaux de la commission Chamberland ont montré le vrai visage du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). La chasse aux sources ? Rien de plus normal.

Québec

Des vertes et des pas mûres en marge de la Commission Chamberland

Un policier qui espionnait Patrick Lagacé arrêté pour menaces de mort



L'un des policiers qui avaient espionné le journaliste Patrick Lagacé pour découvrir ses sources dans le cadre d'une enquête interne du SPVM a été arrêté hier pour menaces de mort envers un collègue qui menait l'enquête avec lui.

Québec

La liberté de la presse bientôt plus qu'un souvenir

COMMISSION CHAMBERLAND

Cas Lagacé: le chef Pichet a été avisé de la demande de mandat



Le directeur du Service de police de la Ville de Montréal, Philippe Pichet, et sa garde rapprochée ont été avisés qu’un mandat allait être demandé pour effectuer une enquête interne sur un policier et par la bande sur le journaliste du quotidien La Presse Patrick Lagacé. C’est ce qu’a expliqué M. Pichet mardi devant la commission Chamberland sur la protection des sources journalistiques.