Sang de presque pays

Ces guerres jamais terminées sont butin séculairement hérité et pactole pour tous ces fortunés marchands d’engins pour tuer.

Afghanistan - une guerre masquée

Sang de presque pays
La cervelle bien étalée

sur la planche à laver

colporteur de liberté maganée

pour une démocratie délavée.
Que diable faites-vous là

enfants de mon presque pays

dans cet enfer là-bas

à vous ensevelir sous ce fouillis ?
En service commandé

dans un terrain miné

à se démantibuler

pour un temps indéterminé.
Que diable fais-tu là

sang de mon quasi-pays

dans ce bourbier là-bas

à servir cette démocrassie ?
Mercenaires recrutés

par un impérialisme futé

occupé à se tailler

vaste domaine sur l’échiquier.
Que diable faites-vous là

espoirs de mon prétendu pays

dans ce cloaque là-bas

à travailler pour la narcocratie ?
À force de bavures accumulées

tous ces civils éclaboussés

deviennent propagateurs patentés

d’une violence multipliée.
Que diable faites-vous là

garçons de mon peut-être pays

dans ce brasier là-bas

à attiser l’incendie ?
Pour un peu plus de scolarité

et une prétendue sécurité

combien d’âmes fanatisées

et de kamikazes déchiquetés ?
Que diable faites-vous là

filles de mon incertain pays

dans ces sables là-bas

à perpétuer ce gâchis ?
Ces guerres jamais terminées

sont butin séculairement hérité

et pactole pour tous ces fortunés

marchands d’engins pour tuer.
De grâce, tire-toi de là

avenir de mon déprimant pays

quitte bien vite ce branle-bas

où tu travestis ta propre vie.

Featured 550900f130d875a76cec032283913664

Gilles Ouimet66 articles

  • 31 386

Né à Mont-Laurier en 1947. Études primaires à cet endroit. Études classiques à Mont-Laurier et Hull entre 1961 et 1968. Diplômé en histoire de l’Université Laval en 1971. Enseignant à la polyvalente de Mont-Laurier entre 1971 et 2005. Directeur d’une troupe de théâtre amateur (Troupe Montserrat) depuis 2000. Écriture pour le théâtre, notamment une pièce à l’occasion du centenaire de Mont-Laurier en 1985 (Les Grands d’ici), une autre à l’occasion du 150e anniversaire du soulèvement des Patriotes (Le demi-Lys...et le Lion) en 1987 (prix du public lors du festival de théâtre amateur de Sherbrooke en 1988 et 2e prix au festival canadien de théâtre d’Halifax la même année). En préparation, une pièce sur Louis Riel (La dernière Nuit de Louis Riel). Membre fondateur de la Société d’histoire et de généalogie des Hautes-Laurentides. Retraité de l’enseignement depuis 2005.





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé