Nouvelle aide fédérale de 75 M$ pour les Autochtones hors réserve

62210aec2f01790840f26e3ad556b862

Le lourd bilan de Trudeau


Le gouvernement fédéral investit 75 millions de dollars dans des organisations autochtones qui offrent des services aux membres de leur communauté dans des centres urbains et hors réserve, a annoncé jeudi Justin Trudeau.




L’argent permettra à ces organismes de répondre aux besoins les plus urgents [de] plus d’un million d’Autochtones, a affirmé le premier ministre canadien.



C’est de l’argent que les organismes communautaires pourront utiliser pour combattre l’insécurité alimentaire, appuyer les aînés vulnérables, aider les jeunes à risque, fournir des services de santé mentale et prévenir la violence familiale


Justin Trudeau, premier ministre du Canada


Dans une conférence de presse subséquente, le ministre des Services aux Autochtones, Marc Miller, n'a pu dire avec précision quand et comment l'argent sera distribué.


L'aide sera répartie de façon équitable parmi ceux qui en ont le plus besoin, s'est-il limité à dire.



Le gouvernement Trudeau avait déjà annoncé il y a deux mois un investissement de 305 millions de dollars pour soutenir les communautés autochtones.


Une portion de 15 millions était destinée à aider les Autochtones dans les centres urbains et hors réserve. Le reste de la somme a été distribuée comme suit :



  • 215 millions de dollars pour les Premières Nations, alloués en fonction de leur population, de leur éloignement et du bien-être de la communauté;

  • 45 millions de dollars pour les Inuits, versés à des organisations de revendications territoriales inuites;

  • 30 millions de dollars pour les communautés de la Nation métisse, versés à chacune de ses organisations membres.


Depuis le début de la crise, le premier ministre Trudeau a souligné à de multiples reprises que les Premières Nations, les Inuits et les Métis sont des communautés particulièrement vulnérables à la COVID-19.


Le ministre Miller a cependant indiqué que le nombre de cas de COVID-19 dans les réserves s'est stabilisé, ce qui suggère selon lui que la plupart des communautés ont réussi à endiguer la propagation du virus.


En date du 20 mai, 201 cas de la maladie étaient recensés dans des réserves, mais 156 personnes étaient d'ores et déjà rétablies, a-t-il affirmé. Les 16 résidents du Nunavik qui l'ont contracté sont aussi guéris.