Migrants : les libéraux accusés d’avoir tordu la vérité

D34231317ff464017ba74ab7c1a8a8f6

L'irresponsabilité de Trudeau doit être punie sur le plan électoral


Le gouvernement Trudeau a «induit la population en erreur» en laissant entendre que sous sa pression, les États-Unis délivrent moins de visas à des Nigérians dans le but de réduire leur présence sur le chemin Roxham.


«Soit le gouvernement nous induit en erreur, soit il n’a aucun contrôle de ce qui se passe», laisse tomber le conservateur Pierre Paul-Hus.


Le bureau du ministre fédéral de l’Immigration a laissé entendre à maintes reprises récemment qu’il a fait pression avec succès sur l’administration Trump pour qu'il réduise le nombre de visas qu'il accorde à des Nigérians.


La vaste majorité des demandeurs d’asile qui empruntent le chemin Roxham depuis le début de l’année pour rejoindre le Canada proviennent de ce pays. De plus, un grand nombre d’entre eux ne font que transiter par les États-Unis après avoir obtenu un visa de tourisme auprès des autorités américaines.


Depuis une semaine, le bureau du ministre fédéral de l’Immigration a affirmé à plusieurs médias, dont au Journal, que le nombre de visas américains délivrés aux Nigérians a diminué grâce à des pressions.


Or, selon des données publiques du Département d'État des États-Unis, le nombre de visas délivrés a plutôt stagné, voire augmenté depuis un an.


Pour le député Paul-Hus, cela démontre que les libéraux «essaient de faire croire aux Québécois» que la situation est «sous contrôle» alors «qu’il n’y a aucun leadership».


Invité à commenter, le bureau du ministre de l’Immigration Ahmed Hussen a redirigé les questions du Journal aux fonctionnaires.


«Nous voulons clarifier qu’Immigration Canada est incapable d’influencer directement le volume de visas émis par les États‐Unis», a affirmé une porte-parole, Béatrice Fénelon.


Mme Fénelon souligne en revanche que selon les renseignements fournis par l’administration américaine, le nombre de visas de tourisme «refusés» serait en hausse.


«Suite à nos discussions avec nos collègues américains, ceux‐ci ont réussi à mieux calibrer leurs décisions aux bureaux américains de Lagos et d’Abuja», a-t-elle offert.


Le néodémocrate Matthew Dubé invite quant à lui les libéraux à commencer par «se tenir debout» devant l’administration Trump.


«Ils doivent leur dire : les propos que vous tenez envers certaines communautés ont un impact chez nous», plaide-t-il.


Le ministre Hussen se rendra lui-même bientôt à Lagos, au Nigéria, pour discuter de la situation avec les autorités locales.


Depuis le début de l’année, environ 7 500 personnes ont été interceptées après avoir traversé la frontière canadienne de façon irrégulière.


NOMBRE DE VISAS DE TOURISME ÉMIS À DES NIGÉRIANS PAR LES ÉTATS-UNIS


2017



  • Avril - 10,595

  • Mai - 11,210

  • Juin - 13,062

  • Juillet - 12,889

  • Août - 14,108

  • Septembre - 11,483

  • Octobre - 11,392

  • Novembre 11,621

  • Décembre - 8,180


2018



  • Janvier - 12,889

  • Février - 12,640

  • Mars - 13,564