Les orthodoxies

Kirpan


http://aprestout.blogspot.com/
_ Kirpan, petit, 7.1 pouces (18 cm)
Personne ne peut s'opposer à la décision de la Cour suprême sur le kirpan à l'école. C'est le tribunal de dernière instance au sein d'une démocratie où, par définition, l'État détient le monopole de la violence. On peut seulement aimer ou ne pas aimer la décision.
Je n'aime pas.
Est-ce de l'intolérance? Ma tolérance inclut René-Daniel Dubois, Stephen Harper, André Pratte, Paul Desmarais, Maurice Duplessis, monseigneur Jean-Claude Turcotte, Jean Chrétien, Jean Brault, Charles Guité, Jean Charest, Jacques Chirac, André Boisclair, Françoise David, Krzysztof Penderecki, Guy A. Lepage, etc.
Ma tolérance n'exclut que les orthodoxies, mais toutes les orthodoxies. Celle des catholiques, qui a été la première à être rejetée. C'est celle que j'ai combattu le plus, dans le cadre d'un combat intérieur. C'est celle par laquelle j'ai appris que toutes les autres orthodoxies ne valaient pas mieux qu'elle. J'exclus donc aussi l'orthodoxie islamique, juive, protestante, évangélique, hindoue, sikh.
Je comprends bien que ce sont les institutions qui sont laïques, et non pas les personnes. Mais je ne peux m'empêcher de trouver des vertus à la laïcisation de l'espace public, même si cela n'est pas inscrit dans la Charte des droits. Je ne peux m'empêcher de penser que toute tolérance à l'endroit d'une orthodoxie, par définition inflexible et détentrice de la vérité, est une ouverture à de plus grands problèmes:
"La World Sikh Organisation espère que la CSMB ne sera pas la seule à modifier ses règlements. La plupart des compagnies d'aviation demandent à leurs clients de retirer le kirpan pour la durée du voyage. Depuis 2001, VIA Rail fait de même dans les trains. "Nous croyons que le jugement pourrait aider VIA Rail à changer d'idée" a dit hier Mme Lowthian."

Laura-Julie Perreault, La Presse, 3 mars 2006.
Le droit constitutionnel stipule que les institutions ont une obligation "d'accommodement raisonnable" face aux pratiques religieuses des orthodoxes de tout poil. Fort bien. Il faut donc porter un jugement sur ce qui est raisonnable ou pas.
Dans l'édifice même où les juges ont statué qu'un adolescent sikh pouvait se promener dans une cour d'école avec un poignard de 8 pouces, le kirpan est interdit. Selon le docteur en droit constitutionnel Alain-Robert Nadeau, "une étude effectuée dans la foulée de l'affaire Pandori (1990) (...) rapporte plusieurs actes d'agression avec un kirpan."

La Presse, 3 mars 2006.
Selon la même source, dans un autre arrêt, en 1998, la Cour affirmait: "(...) il est essentiel que les autorités scolaires puissent réagir avec célérité et efficacité. (...) L'introduction d'armes dangereuses dans les écoles est un phénomène grandissant..."
Bof, après tout, un crayon de 7 pouces, ben aiguisé, c'est aussi pire qu'un kirpan, nous disent 8 honorables juges dont aucun n'est parent d'un adolescent fréquentant les cours d'école d'aujourd'hui.


Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé