Le Québec joue ses dernières cartes - Ce sera quitte ou double

Cette loi 115 est un coup de poing dans le ventre, une tarte au visage, un crachat, un croc-en-jambe

Écoles passerelles - Loi 115

JJ Charest, après avoir bâillonné les Québécois avec sa loi 115, a réussi le tour de force de se faire applaudir au Sommet de la francophonie.

Invitée à l’émission TOUT LE MONDE EST GENTIL, la Ministre responsable de la Charte de la langue française, Christine St-Pierre, n’a, pour sa part, guère récolté d’applaudissements en réaffirmant que les libertés individuelles des anglophiles étaient, à ses yeux de myope, plus importantes que celles des Québécois.

Comment, en tant que Québécoise, Madame St-Pierre peut-elle se ranger du côté de ceux qui nous méprisent et nous haïssent au point de refuser d’apprendre notre langue ? Qui rêvent de rendre le Québec anglais mur à mur ? Qui nous envoient des : « Fucking piece of shit. Nazi pig. Please do the world a favour and kill yourself ? »

Qu’est-ce qui peut motiver cette ancienne journaliste à vouloir accélérer la disparition de ce peuple dont elle est issue? Un fauteuil de ministre ? Une limousine ? C’est à peine croyable !

Quand Madame St-Pierre publie, dans le Courrier Ahuntsic, ce petit entrefilet : « En ce mois de l’Action de Grâce, je profite de l’occasion pour remercier tous les citoyens du comté de l’Acadie qui m’appuient dans la mission de faire du Québec un état ouvert sur le monde », doit-on comprendre que l’ouverture dont il est ici question, en est une sur l’anglais ? Qui, à l’Assemblée nationale du Québec, la Ministre St-Pierre représente-t-elle ? L’ensemble des Québécois ou les anglophiles de l’Acadie ?

Cette loi 115 est un coup de poing dans le ventre, une tarte au visage, un crachat, un croc-en-jambe. Elle dit clairement qu’il vaut mieux être riches et anglais que pauvres et français. Elle dit que les Québécois ne sont rien en regard des Canadiens. Elle dit qu’il existe des êtres supérieurs aux autres. La loi 115 élève l’anglais et rabaisse le français. You don’t speak English ? C’est bien dommage, mais on a pour vous que des jobs de cul. Comme dans le bon vieux temps.

Cette loi libérale est une atteinte aux droits des Québécois. Elle est raciste. Méprisante. Elle relaie le français au rang de langue morte. Dès lors, qui ne voudra pas s’extraire et extraire ses enfants de la médiocrité à laquelle le français les condamne ? Dans le temps de le dire, il deviendra honteux de s’exprimer en français. Ce sera une tare. Un signe de déchéance.

La majorité des Québécois ne sont pas dupes. Beaucoup sont en colère. Mais alors qu’une personne en réunit 50 000 en vue de l’obtention d’un colisée, on ne parvient pas à en rassembler autant, sinon plus, pour exiger l’abolition de la loi 115 et la tenue d’élections…

Cela nous mène à un deuxième problème : le Parti québécois.

D’anciens députés, ministres, Premiers ministres du Québec qui, sous différents prétextes, ont démissionné du parti, par leurs propos ou actions, nous donnent aujourd’hui à penser qu’ils n’étaient pas aussi indépendantistes qu’ils prétendaient l’être. Ces gens sont-ils des opportunistes ? Ont-ils simplement changé leur fusil d’épaule ? Que penser de ceux qui sont présentement en poste ? Qu’est-ce qui nous donne à croire qu’ils se battent pour un Québec indépendant ?

Avec le gouvernement Charest d’un côté, Harper de l’autre, les attaques envers les Québécois se multiplient. Elles portent fruit. Le Québec recule.

Au lieu de faire front, les hauts gradés de l’indépendance font semblant de discuter stratégies. On ne s’étonne pas que leurs soldats désertent.

De patriotes, les séparatistes sont devenus des indépendantistes qui sont devenus des souverainistes qui sont désormais des péquistes, des nationalistes ou des lucides. Qui, parmi eux, se trouve en mesure de lutter contre les assauts répétés des Canadiens et leurs alliés en territoire québécois ?

Le Québec joue ses dernières cartes. Ce sera quitte ou double.

Featured df5b7351bef44f5ef9d14600f6d8203f

Caroline Moreno476 articles

  • 260 945

Château de banlieue

Mieux vaut en rire que d'en pleurer !


Chapitre 1
http://www.tagtele.com/videos/voir/73927/

Chapitre 2
http://www.tagtele.com/videos/voir/73949/

Chapitre 3
http://www.tagtele.com/videos/voir/73967/1/





Laissez un commentaire



6 commentaires

  • Archives de Vigile Répondre

    8 novembre 2010

    « Comment, en tant que Québécoise, Madame St-Pierre peut-elle se ranger du côté de ceux qui nous méprisent et nous haïssent au point de refuser d’apprendre notre langue ? » CM
    Christine St-Pierre est maintenant anglophone, canadienne d'allégeance. Le Liberal Party ov Qouibec est le parti des anglophones et des immigrants.
    « Qui rêvent de rendre le Québec anglais mur à mur ? Qui nous envoient des : « Fucking piece of shit. Nazi pig. Please do the world a favour and kill yourself ? »» CM
    Ajoutez raciste.
    « La guerre contre l’anglais...
    (...) Lesley Chesterman, journaliste au quotidien The Gazette, lit son entrée et pète les plombs. «I stopped following a Quebec media person on Twitter because of all her anglo bashing», écrit-elle. Puis: «It's the only thing I hate about living in this province. It's racist and it drives me crazy.
    C’est raciste, maintenant, de vouloir être servi en français? Hé bien. (...)
    Richard Martineau
    Journal de Montréal – le 03/12/2009 09h58

    Cela nous mène à un deuxième problème : le Parti québécois.
    ... Ces gens sont-ils des opportunistes ? Ont-ils simplement changé leur fusil d’épaule ? Que penser de ceux qui sont présentement en poste ? Qu’est-ce qui nous donne à croire qu’ils se battent pour un Québec indépendant ? CM

    Ces gens, pékistes du PQ, ne sont plus Québécois. Ces gens sont des Canadiens. Selon l'identité bailingue et l'appartenance à l'unité canadienne.
    Vous pouvez voir ces gens tous les soirs aux nouvelles à la télé de CBC et CTV. Ces gens, Pauline Marois Pierre Curzi Bernard Drainville Sylvain Simard, répondent aux anglophones dans leur langue anglaise, sans accent français. Démontrant ainsi aux immigrants l'inutilité d'apprendre la langue française, du Québec.
    Leur opposition à l'infâme loi 115 n'est qu'opportunisme électorale.
    SP

  • Archives de Vigile Répondre

    27 octobre 2010

    Et on essai encore de comprendre le PQ.. Alors que la droite s'organise, le Parti Québécois de droite faudra dire désormais, y participe en 40 ans de désorganisation en constatant l'immobilisme installé.
    Et le mouvement indépendantiste lui, progresse diront certains, mais c'est pas clair hein?
    Si une campagne d'affichage contre le PLQ à fait frémir certains de ceux-ci, il serait peut-être temps d'en enclancher une autre en faveur d'un parti indépendantiste.
    J'aime bien les questions soulevé dans votre texte au sujet des chefs péquiste et j'espère lire d'autres commentaires..
    Benoit Aumont

  • Marcel Haché Répondre

    27 octobre 2010

    Mme Moreno
    Lester B. Pearson disait à propos des canadiens quelque chose comme ceci : qu’on le veuille ou non… les américains sont nos meilleurs amis…
    Vous ne croyez sans doute pas que cela est vrai pour le Canada à notre égard. Moi non plus. Pourtant, il y a une différence à faire—une différence existe—entre les canadiens qui ne votent pas chez nous, et les anglos d’ici qui votent ANTI-Québec depuis toujours. (anti Québec = anti français)
    Le P.L.Q. a intégré dans ses rangs le Parti Égalité et n’est plus capable de s’en défaire. La longue dérive des indépendantistes a été suivie en parallèle par une dérive bien plus triste chez les libéraux, qui furent aussi nationalistes, il y a longtemps, avant de devenir collabos.
    Il y a nécessité d’un véritable redressement national. Mais cela peut se faire sans qu’il soit nécessaire de faire du Canada notre ennemi. Si la ministre St-Pierre est une collabo, c’est PARCE qu’il y a ici un électorat Anti-Québec.

  • Archives de Vigile Répondre

    27 octobre 2010

    Bravo madame Moreno!
    Au PQ, on parle de faire un pays et on n'est même pas capable de défendre la langue française qui est toute la base de notre identité culturelle comme peuple. Ne vous demandez pas pourquoi il y a une désaffection du peuple envers ce parti de statu quo. Et où sont les anciens chefs indépendantistes, les anciens ministres et les anciens députés pour dénoncer cette loi ignoble qu'est la loi 115? Il y a beaucoup d'opportunistes et de carriéristes en politique; une fois leur carrière de politicien terminée, on les retrouve avec des firmes d'ingénieurs-conseils et d'autres compagnies qui ont contribué à la caisse de leur ancien parti politique. Plus ça change, plus c'est pareil! Désolant! Le peuple ne doit compter que sur lui-même dans ce système pourri jusqu'à l'os. Il m'a fait plaisir. Revenez-nous encore avec des articles aussi percutants.
    André Gignac patriote le 27/10/10

  • Caroline Moreno Répondre

    27 octobre 2010


    Pauline Marois rencontre le nouveau GG
    QUÉBEC — Même si le Parti québécois (PQ) qualifie régulièrement le poste de gouverneur général (GG) de «désuet», Pauline Marois et son député Bernard Drainville rencontreront, ce mercredi soir, à l'Assemblée nationale, le tout nouveau GG, David Johnston.
    http://fr.canoe.ca/infos/quebeccanada/archives/2010/10/20101027-012856.html

  • Archives de Vigile Répondre

    26 octobre 2010

    Chere Madame, vous auriez fait une journaliste fantastique au quotidien LE JOUR.
    Vigile est une sorte de remplacement mais je lance l idee qu il serait peut-etre opportun de relancer une tribune ecrite pour nos idees.
    Merci de votre texte qui reflete tres bien mes reflextion de ces dernieres semaines