La prorogation

Le Québec est plongé dans le noir

L'occasion de promouvoir l'urgence de l'indépendance

Droite chrétienne et gouvernement conservateur

À Montréal, des manifestants ont réclamé du gouvernement Harper qu’il retourne siéger au Parlement canadien. Était présent parmi la foule, estimée à trois cents personnes, M. Gilles Duceppe, chef du Bloc québécois, parti favorable à l’indépendance du Québec siégeant à Ottawa.
Plutôt que de mettre ces quelques mois à profit pour promouvoir l’urgence de l’indépendance d’un Québec français, M. Duceppe joint sa voix aux Canadiens Ignatieff, Trudeau et autres représentants fédéralistes du parti ayant provoqué, par ses magouilles frauduleuses, la défaite référendaire de 1995.
Les bloquistes estiment que la fermeture du Parlement constitue un acte anti-démocratique. Le gouvernement canadien s’est-il déjà, à notre égard, comporté autrement qu’en dictateur sournois ? Se soucie-t-il par exemple de faire entendre le Québec sur la reconstruction d’Haïti lors du Sommet qui prendra place À MONTRÉAL ?! La décision de la Cour suprême d’autoriser et de faciliter la disparition, au Québec, de la langue française, l’empêche-t-il de dormir ?
Le Québec compte pour du beurre, c’est connu. Payez et fermez-la. On s’occupe de vous puisque vous êtes trop sans dessin pour le faire vous-mêmes.
Au lieu de faire le jeu des libéraux, au lieu de se tourner les pouces, les bloquistes pourraient s’employer à réveiller les péquistes qui somnolent en attendant les prochaines élections qu’ils espèrent remporter pour gouverner la « belle » province qui l’est de moins en moins. Car, avec Charest aux commandes, le Québec se tiers-mondise à vue d’œil. Il semble y avoir d’argent ici que pour la construction d’hôpitaux et de viaducs, ce qui favorisera l’endettement de l’État et l’octroi de juteux contrats aux amis du parti. Rien pour l’éducation et la formation. Si le Québec n’est plus en mesure de produire de « cerveaux », nous en importerons et nous exigerons d’eux qu’ils retournent aux études, qu’ils apprennent l’anglais, qu’ils travaillent au salaire minimum dans des manufactures ou dans les cuisines de nos restaurants. Et on fera venir nos « boss » de l’Ontario.
Un peuple qui ne réfléchit plus est tellement plus malléable.
Le Québec est plongé dans le noir. Ce n’est pas le Bloc ni le PQ qui penseraient à allumer une chandelle.

Featured df5b7351bef44f5ef9d14600f6d8203f

Caroline Moreno476 articles

  • 262 643

Château de banlieue

Mieux vaut en rire que d'en pleurer !


Chapitre 1
http://www.tagtele.com/videos/voir/73927/

Chapitre 2
http://www.tagtele.com/videos/voir/73949/

Chapitre 3
http://www.tagtele.com/videos/voir/73967/1/





Laissez un commentaire



14 commentaires

  • Archives de Vigile Répondre

    25 janvier 2010

    Je crois sincèrement que le Québec est à la croisée des chemins et qu'il est mûr pour la création d'un nouveau parti politique indépendantiste de tendance socialiste et travailliste. Les travailleurs québécois doivent se prendre en main et cesser de faire confiance aux partis politiques actuels qui sont vendus aux intérêts néo-libéraux (multinationales, corporations etc...) qui contrôlent l'agenda et qui se foutent carrément du peuple qui est souverain. Cette délégation de nos pouvoirs, de notre force collective sert à enrichir cette minorité de truands capitalistes à nos dépens. Vous n'avez qu'à penser au scandale de 40 milliards $ de la Caisse de Dépôt, à la fraude, la corruption généralisée dans la réfection de nos infrastructures gouvernementales, un projet de 4 milliards $ en passant et les scandales à la ville de Montréal etc...Notre système d'éducation est bâti pour acculturer le peuple et favoriser la petite clique de dominants qui nous exploite sans vergogne. Changez-moi ça comme le chante si bien Richard Desjardins dans une de ses chansons!
    Il n'y aura jamais de répartition juste de la richesse dans ce système construit pour les exploiteurs de tout acabit. Présentement, où est le PQ pour nous défendre de ces abus de pouvoir et de tous ces scandales? Pourquoi ce parti se tait-il comme il le fait présentement? Parce qu'il est identifié à l'establishment en place, au pouvoir économique et qu'il ne fera rien pour déplaire à ces mercenaires de la haute finance à qui ils auront des comptes à rendre à leur prochaine prise de pouvoir. Plus ça change, plus c'est pareil! Nous n'avons plus rien à attendre de ces 2 partis (PQ et PLQ) qui sont complètement dépassés dans leur vision de gouverner. Et nous perdons complètement notre temps à attendre que le PQ fasse l'indépendance; ce parti est trop près du pouvoir économique, de plus, il est en faveur du multiculturalisme "CANADIAN". Il faut donc créér notre propre parti politique si nous voulons atteindre notre but et inspirons- nous du socialisme qui se pratique de plus en plus en Amérique du Sud (Bolivie, Venézuéla et Brésil). Ça nous prend des défis nouveaux!
    André Gignac le 25 janvier 2010

  • Lionel Lemay Répondre

    25 janvier 2010

    Bravo Caroline!
    Je suis entièrement d'accord. Mon plus grand désespoir est de constater le manque d'opportunisme du BQ et du PQ qui devraient profiter de toutes ces occasions, de plus en plus fréquentes, pour faire la promotion de la souveraineté du Québec.

  • Archives de Vigile Répondre

    24 janvier 2010

    Nos 101 sourds et muets font de la politique provinciale à Québec et de la poliltique fédérale à Ottawa. Charest dit blanc; Pauline dit noir. Harper dit noir; Gilles dit blanc. On tourne en rond. On parle de Cophenhague, on parle d'Haiti, on parle d'Afghanistan et l'air du temps. Mais on ne fait jamais le lien avec la raison d'être, avec l'article un.
    On partage tous la même frustration face à nos 101 sourds et muets qui ont laissé tomber l'indépendance pour la politique.

  • Archives de Vigile Répondre

    24 janvier 2010

    Lors de cette manifestation à Montréal, je trouvais moi-aussi désolant de voir Gilles Duceppe se transformer en pasionaria du parlementarisme canadian. Si au moins il mettait autant d'énergie à défendre et promouvoir l'indépendance du Québec qu'il en met à défendre ce système palementaire vétuste, nous ne lui en tiendrions pas rigueur. Il devrait plutôt profiter de ce précieux temps d'arrêt pour faire la promotion active de la nécessité l'indépendance du Québec. Il pourrait faire alors d'une pierre deux coups.
    L'indépendance vaut au moins ce petit effort!
    Jacques L. (Trois-Rivières)

  • Ouhgo (Hugues) St-Pierre Répondre

    24 janvier 2010

    M. Daniel Roy ramène ici le spectre de JRMS: "Nous avons gagné toute la longueur mais nous persistons à nous voir comme des perdants, des "losers" ce qui est faux et affecte notre stratégie d’État."
    Monsieur Sauvé a passé une longue vie à enseigner la théorie géopolitique et à rêver de redécouvrir le continent Canada. Il nous dit souvent que le Québec s'en vient. Comme théoricien fort en vocabulaire, il ne discute que si vous adoptez ses subtilités (des principes, non des théories ou idéologies). Pour ne pas finir ses jours sans avoir vu l'objectif, il refusera avec force explications que le mur est devant: Un militaire n'est jamais un "loser". Mais son point faible est qu'il n'a jamais fait école. Pas de dauphins, pas de partis politiques pour le retenir... pourquoi? Après tant d'efforts, de conférences et de livres, pourquoi demeure-t-il le Maître Bertrand de la géopolitique à qui personne ne colle?

  • Archives de Vigile Répondre

    24 janvier 2010

    Bon texte Caroline! J'ai de la misère à comprendre que 300 personnes se soient déplacées dans la rue à Montréal pour manifester contre Harper qui a mis le Parlement des "CANADIANS" en "lockout" et je me demande ce que Duceppe faisait là. Je comprendrais le sens de cette manifestation si elle était dirigée contre les scandales et la corruption des libéraux du Québec; les Québécois ont-ils déjà oublié la perte de 40 milliards $ de la Caisse de Dépôt, les scandales dans la construction, les PPP, les CHUM, etc. Si oui, qu'on change la devise du Québec "Je me souviens" par celle-ci: "Je suis amnésique".
    D'accord avec toi, lorsque tu dis que Québec investit dans le béton et rien dans l'éducation qui ne produit que des cancres en série, à la chaîne quoi! C'est moins dangereux et dérangeant pour le système en place et pas surprenant que rien ne change au Québec. Nous sommes, en effet, plongé dans le noir et dans un vide politique sans borne. En plus, tous nos partis politiques à Québec sont vendus à la mondialisation et au multiculturalisme "CANADIAN". Le silence et l'inertie du PQ à promouvoir le pays sont assez significatifs. Actuellement, au Québec, advenant une élection, un nationaliste comme moi est dans une impasse pour voter. Comme je le disais plus haut, c'est le vide total au niveau politique québécois actuellement et ce que je trouve le plus déprimant, c'est que les Québécois ne réagissent même pas.
    Nous sommes attaqués de front dans notre identité, notre langue et notre culture et nous laissons aller les choses sans manifester notre indignation, c'est anormal! Si ça continue, nous allons perdre tout respect. Parfois, je me demande sérieusement si le peuple québécois n'est pas en train de s'éteindre. Une chose est certaine, ça va prendre un gros sursaut d'énergie pour s'en sortir. Le PQ a failli de manière monumentale dans son projet de nous donner un pays; ce parti a tellement peur de s'imposer face à la minorité anglophone du West Island qu'il est prêt à lui construire un méga hôpital et à continuer de subventionner ses universités. Durant ce temps, nos universités québécoises tirent le diable par la queue. C'est le monde à l'envers! je ne suis pas en dépression mais juste réaliste. J'aime beaucoup ta phrase dans laquelle tu dis ceci: 'Le Québec compte pour du beurre, c'est connu. Payez et fermez-la. On s'occupe de vous (sous-entendu: OTTAWA) puisque vous êtes trop sans dessein pour le faire vous-mêmes". Tu n'as jamais dit si vrai. QUÉBEC "WAKE UP!!!"
    André Gignac le 24 janvier 2010

  • Archives de Vigile Répondre

    24 janvier 2010

    Pourtant, le PQ et le BQ devraient avoir l'habitude de la prorogation...
    N'ont-ils pas prorogé l'indépendance, l'identité et l'Histoire depuis longtemps?...

  • Archives de Vigile Répondre

    24 janvier 2010

    Bonjour Mne.Moreno
    Le Québec plongé dans le noir et le rouge... libéral.
    Au lieu d'affronter l'instabilité financière de 4-5 années redoutée par Mne.Marois après un OUI à un prochain référendum sur notre souveraineté politique, les québécois assistent à une lente détoriation du Canada depuis 1995, sur le point d'imploser sous le poids de ses régions discordantes d'Est en Ouest, avec des déficits financiers records, en prime de déssert.
    Jean Charest, qui cache le disette de ces idées par l'abondance de ses paroles, erre d'écueil en écueil; à peine délivré d'un danger, il heurte contre une autre ridicule attrape politique, selon l'usage des caractères faibles.
    On parle du retours de Maxime Bernier comme ministrable à Ottawa chez les chroniqueurs fédéralistes au Québec. La comédie jouée à la perfection, somme toute.

  • Archives de Vigile Répondre

    24 janvier 2010

    Chère Mme Moreno,
    Après M. Sauvé et son article "Harper a raison", vous nous ramenez à l'ordre. Il faut manifester pour la fermeture complète et pour de bon, etc. (il faudrait trouver d'autres expressions pour les pancartes et bannières). Possiblement, une manifestation en français devant le Parlement d'Ottawa.
    Daniel Roy, C.A.

  • Pierre Schneider Répondre

    24 janvier 2010

    Le Parlement d'Ottawa peut bien rester fermé jusqu'à Pâques ou à la Trinité, peu m'en chaut. Ce qui est enrageant, c'est de voir le carriériste Duceppe aux côtés des ultras fédéralistes qui ne rêvent que de voir le Québec rester à genoux. Et que font
    les brebis bloquistes pendant ce long congé forcé ? S'occupent-ils à promouvoir la sécession ou en profitent-ils pour faire de la petite politicaillerie de levée de fonds, ce qui ressemble à l'indépendance-cocktail telle que pratiquée dans les salons d'Outremont ?
    Félicitations à Caroline Moreno de dire tout haut ce que des milliers d'indépendantistes déçus pensent trop souvent tout bas.

  • Archives de Vigile Répondre

    24 janvier 2010


    Fermeture obligatoire du Parlement.
    Dix secrets d’État démontrant la nécessité.

  • Archives de Vigile Répondre

    23 janvier 2010

    Haïti est un bon exemple de la direction que prend le Québec.
    Lorsque j'ai lu la nouvelle de la découverte du corps de Serge Marcil, ancien ministre libéral qui était maintenant le vice-président de la firme d'ingénierie SM International, j'ai été curieux de savoir ce que cette firme québécoise faisait là-bas, alors j'ai débuté une petite recherche qui m'apprend que cette firme d'ingénierie re-contruisait un barrage hydro-électrique qui était tombé en désuétude pour des raisons d'instabilité politique, de corruption et de faute de payement de facture par des milliers de clients trop pauvres.
    Je me suis demandé qui pouvait bien payer cette firme pour ce travail vu l'endettement et pauvreté de ce pays. Quelques recherches et la réponse fut trouvée ; l'ACDI. Quelques million$. Je comprenais maintenant pourquoi les articles des journeaux haitiens parlaient d'un projet des généreux canadiens et non des Québécois.
    Cela m'a incité à pousser la recherche sur l'entreprise nationale hydro électrique d'Haïti. Les nouvelles sont pas bonnes. Le tout est destiné à la privatisation. Je commençais à comprendre.
    Et si nous poussions la recherche dans les autres domaines clés ? Me suis-je dis. Résultat ; Privatisation des télécommunications (C'est la firme nationale des télécommunications du Vietnam qui achète le tout). La majorité des commerces de Port-au Prince sont propriétés d'arabes libanais et palestiniens. C'est la même chose pour les entreprises des grands parcs industriels, des compagnies maritimes de tourisme, des banques, des mines, du pétrole (il y a du pétrole sous Haïti), pharmaceutiques, alimentaires, etc... Tout !
    Les noirs n'appartiennent rien.
    Haïti est vendue aux enchères !
    Le tout a commencé avec la capitale économique. Comme nous.
    Là, on va nous y envoyer une vague d'Haïtiens qui vont s'entasser.
    Allez sur Google maps et visitez Port-au-Prince en mode "satellite". L'absence totale de planification urbaine est frappante et le réflexe "d'entassage" terrifiant. Allez ensuite visiter Les Cayes où vivent les arabes. Ensuite allez visiter Santo Domingo en République Dominicaine juste à côté.
    Haïti est indépendante de quoi, au juste ?

  • Archives de Vigile Répondre

    23 janvier 2010

    Tout ce que je peux dire c'est 150% d'accord !!!!!
    J'invite tout ceux qui sont du même avis à téléphoner à la permanence du Bloc Québécois pour manifester leur opposition à cet acte de collaboration avec le ennemis jurés du Québec..
    514 526-3000