Réplique à l'abbé Raymond Gravel

Raymond Gravel doit se repentir

Théo-cons - les pro-vie ou les intégristes du pubis - le projet de gouverner au nom de dieu!!! Comme en Iran. Travailler à l'infantilisation du monde!

John-Henry Westen - Rédacteur en chef de LifeSiteNews.com
Nous souhaitons répliquer à une lettre publiée dans Le Devoir du 12 juillet dernier et signée par l'abbé Raymond Gravel. Il est vrai, en effet, qu'à LifeSiteNews.com, nous sommes inquiets des actes et des paroles de l'abbé Raymond Gravel, car nous nous soucions passablement des dommages qu'il provoque, et surtout du tort qu'il se cause à lui-même, lorsqu'il prend la parole.
L'abbé Gravel est un prêtre catholique romain, et il est obligé d'enseigner et d'incarner la religion qu'il professe. Or, tout au cours de sa prêtrise, il a décidé de critiquer publiquement les enseignements de l'Église catholique en matière d'homosexualité et d'avortement. En jetant la lumière sur ces irrégularités, LifeSiteNews.com a espéré et continue d'espérer que l'abbé Gravel se repentirait pour son propre bien et pour le bien des fidèles catholiques qui ont été scandalisés et, pire encore, égarés par ses faux enseignements. [...]
Qu'est-ce que professer une religion, et en devenir un représentant, tout en occultant d'emblée son enseignement? C'est-à-dire décider que cette Église devrait être différente, plus à son goût, et ensuite tenter de la déstabiliser pour mieux la remanier de l'intérieur?
Il vaudrait mieux être fidèle à soi-même et rejeter l'hypocrisie qui consiste à affirmer une chose (sa fidélité à l'Église) et à en enseigner une autre. Soit on est catholique et on se montre fidèle aux enseignements de l'Église catholique, soit on souscrit à une autre religion pour ensuite respecter ses croyances. C'est tout à son honneur que de respecter sa conscience de cette façon-là.
Pour ma part, je ne ressens ni rancune ni colère envers l'abbé Gravel. Je suis aussi conscient que ce n'est pas à moi de lui apporter les remèdes, s'il y a lieu, qui lui conviendraient pour corriger ses prises de positions. Cependant, en l'absence apparente d'autorité parentale, il arrive parfois qu'un enfant doive sonner l'alarme et annoncer que le trouble est semé dans la maison.
Alors oui, LifeSiteNews.com a bel et bien suivi de près la carrière du père Gravel. La plupart des évêques auraient dû il y a longtemps poser les gestes nécessaires pour faire taire un prêtre exprimant publiquement sa dissidence, spécialement un prêtre qui dénonce publiquement le primat canadien — le cardinal Marc Ouellet — en plus de dénoncer le Vatican lui-même. Mais il n'y a jamais eu de sanctions à l'égard de l'abbé Gravel. [...] Monsieur l'abbé continue d'occuper des positions éminentes dans le diocèse. Récemment, il a été nommé pour former les futurs enseignants de la foi (les catéchètes) à la cathédrale du diocèse de Joliette. Ces sessions débutent le 28 août. Ceci est inquiétant et inexplicable.
Je me demande bien si l'abbé Gravel ne verrait pas mieux la vérité de l'enseignement de l'Église si c'étaient ses supérieurs qui le sermonnaient. Pour Mgr Gilles Lussier, évêque du diocèse de Joliette, ce serait faire preuve d'amour que de corriger ce prêtre et, s'il n'écoutait pas, de le relever de ses fonctions. Après avoir été désigné catéchète à la cathédrale, est-ce vraiment une surprise de constater que l'abbé demeure un homme confus?
***
John-Henry Westen - Rédacteur en chef de LifeSiteNews.com


Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé