Le Manitoba a raison !

34807bdb9788e2ab292e315f07c01afe

Il faut encourager l'émigration des musulmanes voilées vers l'Ouest canadien


Je l’avoue, quand j’ai vu la pub que le gouvernement du Manitoba a achetée dans Le Devoir, j’ai pété un plomb. 


Non, mais, qui sont-ils pour nous faire la leçon ? 


Mind your own damn business ! 


BONNE ROUTE, BON VENT ! 


Mais, maintenant que la poussière est retombée et que j’ai décollé du plafond, devinez quoi ? 


Je la trouve bonne, cette pub. 


Très bonne, même. 


On devrait la placarder dans tous les abribus.  


Car que dit le gouvernement du Manitoba ? « Si vous ne pouvez pas supporter la loi 21, quittez le Québec... » 


Je suis 100 % d’accord avec ça ! 


Vous trouvez que cette loi qui a été adoptée par un gouvernement démocratiquement élu est horrible ? 


Vous trouvez que les Québécois qui l’appuient à plus de 70 % sont racistes ? 


Mais personne ne vous retient, diantre ! Partez ! 


On a de belles autoroutes, un aéroport, des bateaux et des trains qui vous mèneront partout où vous voulez aller : à Hong Kong, en Iran, à Fin Flon. 


Profitez-en ! 


Nous sommes une démocratie, ici, personne ne va vous empêcher de lever les feutres et de vous installer où vous voulez ! 


Sortez votre passeport, et tiguidou ! 


Ton bikini, ta brosse à dents, don’t call us, we’ll call you ! 


SPEAK WHITE 


C’est ce que certains Anglos « buckés » ont fait au lendemain de l’adoption de la loi 101. 


Pour eux, l’adoption de cette loi était un signe de l’Apocalypse.  


La preuve par A + B que le Québec était officiellement devenu un État fasciste.  


Le grand Mordecai Richler avait même pris la plume pour écrire, dans le prestigieux magazine The New Yorker, que la terrible police de la langue dirigée par Louise « la louve des SS » Beaudoin avait remis une amende salée au propriétaire d’un perroquet parce que sa pauvre bête ne parlait pas français ! 


C’était inventé de toutes pièces, bien sûr, mais who cares








Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.





Ça n’a pas empêché cette fausse nouvelle de faire le tour du monde... 


Si les Anglos de Westmount qui ne voulaient rien savoir du français ont pris leurs valises et déménagé en Ontario ou en Alberta, rien ne vous empêche de les suivre ! 


ELLES S’EXCLUENT ELLES-MÊMES 


Vous trouvez mes propos durs ? 


Ce n’est rien à côté de tout ce qui s’écrit et se dit sur le Québec depuis des mois... 


Plus capable de lire que la méchante loi 21 « empêche des jeunes musulmanes de réaliser leurs rêves ». 


C’est faux ! Faux, faux et archi faux ! 


Comme l’a écrit Djemila Benhabib sur Facebook : « Ce n’est pas l’État qui fait obstacle aux femmes voilées.  


« Ce sont elles-mêmes qui s’auto-excluent de certaines fonctions en adoptant une posture religieuse intransigeante et radicale.  


« Ce n’est pas la loi 21 qui les empêche de “réaliser leur rêve de devenir enseignantes”. Ce sont leurs imams ! Leur vision de la religion ! » 


Pendant ce temps, l’éditorialiste en chef de La Presse écrit que le Québec mérite amplement toutes les critiques qu’il reçoit. 


Le gouvernement Legault avait juste à permettre le port des signes religieux pour les professeurs, c’est tout.  


Dieu du ciel... 


Comme si un enseignant n’était pas une figure d’autorité ! 


On croirait lire un éditorial de The Gazette au lendemain de l’adoption de la loi 101, quand on nous prédisait un exode qui n’est jamais arrivé...