Du bourrage de crâne multiculturaliste honteux

La surreprésentation des minorités dans la publicité

De la basse propagande diversitaire subliminale

Fea9a6b548e77dcd9cdac80d4c3fe560

Tribune libre

La surreprésentation des minorités est devenue un problème aigu dans tous les médias. Il y a surreprésentation lorsque qu'on dépasse volontairement le pourcentage réel de telle ou telle communauté ethnique, de telle ou telle race, en leur accordant une visibilité indue qui ne correspond pas à la réalité.


Si 1 commercial sur 2 montrait des aveugles avec des lunettes noires et une canne blanche, on se poserait légitimement des questions.


Si 1 commercial sur 2 montrait des obèses morbides ou des anorexiques, on se poserait légitimement des questions.


Si 1 commercial sur 2 montrait des travestis en costume à paillettes, on se poserait légitimement des questions.


Si 1 commercial sur 2 montrait des latinos avec fort accent et sombrero, on se poserait légitimement des questions.


Si 1 commercial sur 2 montrait des hindous sikhs à turban, barbe hirsute et kirpan acéré au flanc, on se poserait légitimement des questions.


Si 1 commercial sur 2 montrait des albinos africains, on se poserait légitimement des questions.


Pourtant, vous avez sans doute remarqué que pratiquement tous les commerciaux montrent maintenant une surabondance de noirs, bien qu'ils ne comptent que pour 3% de la population québécoise (la moitié seulement étant francophone, soit 1,5%), et encore là, concentrés en nombre significatif que dans la métropole (qui ne reflète d'ailleurs plus l'ensemble du Québec).


Si on respecte ce pourcentage objectif, 97 pubs sur 100 devraient contenir des Blancs, et 3 des noirs. Mais c'est rendu l'inverse! La majorité pure laine n'est plus qu'une minorité parmi toutes les autres!


Ne trouvez-vous pas qu'il y a quelque chose qui cloche, quelque chose qui ne représente plus la majorité des Québécois, mais qu'on diffuse à la grandeur de tout le Québec comme si c'était là la réalité quotidienne?



Et c'est sans parler que lorsque le budget du commercial ne permet que 2 figurants, on présente systématiquement un couple noir/blanche ou l'inverse, un phénomène qui est encore moins fréquent dans notre société. Connaissez-vous personnellement de tels couples? Je ne connais personne qui en connaisse. Personne n'est contre, là n'est pas la question, mais c'est très loin d'être représentatif de ce qui se passe au Québec. Autrement dit, c'est tendancieux. Il y a anguille sous roche...


Mais se pourrait-il que ce soit plutôt un nouvel exemple de basse propagande diversitaire dissimulée sous les dehors vertueux chers à la bien-pensance mollassonne? On cherche à dévaluer l'idée que les Québécois se marient avec des Québécois comme eux, comme cela s'est fait de tout temps. On veut y mettre un terme.



La prochaine fois, portez bien attention lors d'une rafale de 6 pubs, vous serez assurés de voir des noirs dans toutes les pubs sans exception, toutes! On est passé de Radio-Canada à Radio-Bamako! Quelle distorsion de la réalité à des fins bassement propagandistes. Cette surreprésentation trompeuse n'a absolument rien à voir avec notre réalité quotidienne, répétons-le. Tout ce qu'on nous montre avec insistance est faussé, déformé, non conforme à ce que les gens vivent réellement. Et le pire, c'est que c'est voulu, intentionnel. On cherche à nous reprogrammer.


Soyons honnêtes, en connaissez-vous beaucoup de gens qui passent la soirée assis au salon avec des noirs, à commencer par vous-même? C'est pourtant ce que nous montre les pubs à la télé comme étant devenu la norme, l'ordinaire de tous les jours, jusque dans votre propre foyer.



1- Une pub du gouvernement (fédéral comme on pouvait s'y attendre) visant à nous faire visiter 5 musées canadiens gaspésiens nous montre une famille québécoise en auto qu'on veut typique: un père blanc au volant, une mère blanche à ses côtés, et assis à l'arrière entre les deux, un enfant africain adopté tout noir, tout frisé! On ne cherche même plus à refléter la vraie famille québécoise, non, la bien-pensance diversitaire nous dicte ce que nous devons faire désormais pour être de bons et honnêtes citoyens! De la pure et vile propagande!


2- Dans la pub d'un VUS Ford tournée au Québec, un noir nous donne son appréciation du véhicule et nous annonce que sa femme et ses enfants sont aussi satisfaits que lui. La caméra se tourne alors vers eux: une femme blanche et 2 enfants noirs aux cheveux crépus! Comme ils ne disent rien, leur présence à l'écran ne sert à rien d'autre qu'à faire passer un message subliminal propagandiste privilégiant les unions interraciales! Score final: noirs = 3, Blancs = 1. 75% de noirs pour 25% de Blancs! Le monde à l'envers, quoi.


On cherche à nous imposer une idéologie multiculturaliste et mondialiste, celle-là même qui risque de réduire à néant l'identité nationale de chaque nation distincte comme le Québec, ce qui s’avérerait une grande perte pour la richesse culturelle qu'apporte chaque pays au niveau planétaire de par son homogénéité. Ce serait aussi regrettable que la disparation des espèces menacées.


Au nom de quelle idéologie tordue faudrait-il qu'on ait la nette mais troublante impression d'être à Haïti ou dans un pays africain lorsqu'on regarde la télévision québécoise?


3- Dans la promo de Radio-Canada pour la nouvelle émission animée par Pierre-Yves Lord de race noire, 100 génies, on multiplie graduellement l'image de l'animateur assis dans l'assistance par cent, jusqu'à ce que la salle entière semble n'être remplie que de noirs. 100 noirs pour 0 Blanc. Sans doute un avant-goût de ce qui nous attend lorsque le milliard d'africains sera rendu ici?


4- Mais le comble du comble revient à la pub du VUS Palisade de Hyundai. Attachez votre ceinture, c'est le cas de le dire, car on vous sert au menu 7 personnages de couleur noire qui s'entassent dans un véhicule de couleur tout aussi noire! On n'a même plus droit à au moins un Blanc par commercial. Faut croire qu'on considère que les Blancs sont devenus accessoires en tant que citoyens représentatifs des gens du pays aux yeux des multiculturalistes lacérateurs. Il semble qu'on puisse désormais très bien s'en passer. Décompte final: Noirs = 7, Blancs = 0 par K.O.


Dans cet exemple extrême, le message sous-entendu laisse entendre qu'on doit se résigner à l'idée qu'il n'est pas loin le jour où l'Afrique aura fini par remplacer tous les Québécois, à la grande satisfaction des multiculturalistes diversitaires qui voudraient qu'on s'en réjouisse autant qu'eux.


On aura bâti 400 ans de Québec pour en arriver là; plus aucune trace du peuple fondateur qui se voit à jamais écarté, évincé, submergé par des hordes de remplaçants venus en masse des pays surpeupleurs sous-développés. Peut-on concevoir chose plus navrante?


Toutes ces pubs ont pour fonction de servir de messages subliminaux visant à endoctriner les esprits par la répétition jusqu'à ce que ce martelage finisse par faire paraître normal ou désirable ce qui ne l'est absolument pas.


Ne peut-on pas trouver curieux que l'on considère comme "normal" que ce soit des noirs qui nous proposent désormais tous nos choix de consommation? C'est comme si on laissait entendre que les noirs possèdent une expertise quelconque que les autres n'ont pas, et qu'on doit faire appel à leurs services comme à une espèce d'agence-conseil spécialisée.


Si toutes les pubs étaient faites par des prêtres en soutane noire, on se poserait la même question. Ou si toutes les pubs étaient faites par des nains, ou uniquement par des personnes en fauteuil roulant, ou des bègues, on serait en droit de s'interroger tout autant, non?



Et selon toute apparence, la prédominance des noirs dans la pub semble suffire aux autres ethnies qui restent pour se sentir de la partie. On dirait qu'une minorité se retrouve et s'identifie plus facilement à une autre minorité plutôt qu'à la majorité, partageant un même patron de revendications victimaires. Regroupés, ils forment une espèce de front commun anti-Nous bien déterminé à occuper le plus d'espace possible. On dirait qu'à leurs yeux, peu importe quelle minorité on montre, du moment que c'en est une.


Nous avons jusqu'ici attiré l'attention sur la surreprésentation exagérée des noirs dans la publicité simplement parce que c'est actuellement la minorité visible la plus mise en évidence. Mais le questionnement serait tout aussi valable si on nous montrait une surabondance d'asiatiques, de latinos, d'hindous, d'arabes, etc.


Voici d'ailleurs quelques exemples récents où l'on diminue intentionnellement la présence des Blancs au profit de diverses autres minorités.


5- Dans la pub du purificateur d'air Dyson, on nous montre une femme blanche à la cuisine, et son mari asiatique assis au salon avec son fils asiatique. 66% des personnages utilisés ne reflètent pas la composition de la population québécoise! Si on fait le calcul en respectant ce pourcentage au prorata, cela signifierait que le Québec compte 4.5 millions de chinois pour 2.5 millions de Québécois pure laine! Serait-ce un pronostic?


6- Une pub pour une voiture Honda VCR est encore plus tendancieuse. Tournée au Québec, on nous montre 2 personnages dans un ascenseur dont l'un est maghrébin à la Mehdi Bousaidan. Eh bien, croyez-le ou non, on a trouvé le moyen d'en faire une publicité anti Québécois de souche. Le personnage maghrébin en question ne cesse de tourner en dérision le Québécois de souche d'un air moqueur, suffisant et méprisant.


7- Dans la pub du produit Advantage II de Bayer contre les puces de chat (!), on fait appel à 3 figurants: une femme asiatique, un chat domestique et... une puce géante de grandeur humaine! On accorde désormais la préséance aux puces plutôt qu'aux Blancs... Et parions que dans le costume de la puce géante, c'était une autre minorité visible qui a empoché le cachet!


8- Dans la pub québécoise de l'alcool au volant, le chauffeur est blanc, son épouse asiatique, et les 2 enfants assis à l'arrière tout ce qu'il y a de plus asiatisés. Le message tacite est que le méchant Blanc de souche ivrogne est la cause de la mort de 3 asiatiques supérieurs à lui.


9- Même les publicités d'animaux doivent désormais céder toute la place aux races de couleur...



À la vue de tous ces excès, il faudrait songer sérieusement à corriger le tir. On a dépassé les bornes.


Car ce qui est naturel et normal, c'est que la télévision reflète la population majoritaire du pays, celle qui a donné naissance à sa culture et l'incarne, et au Québec ce sont les Québécois de souche, les bonnes gens de nos villes et villages.


Cela doit être la règle de base à observer, le grand principe moteur.


L'erreur serait de croire qu'il y a une quelconque obligation morale à représenter 1000 minorités, alors qu'elles doivent occuper le rang qui leur revient. Elles doivent rester ce qu'elles sont: une minorité.


On n'a pas à se laisser devenir autre, étranger à soi-même, à se laisser gruger, engloutir, à céder quoi que ce soit, en un mot, à ne plus se ressembler.


On n'a pas à montrer les 1001 ethnies de la planète au détriment de la composition nationale majoritaire. C'est une simple question de démographie historique, de descendance, de continuité, de préséance, de respect.


Si quelqu'un tient à voir des non-Québécois d'origine dans la publicité, qu'il ailler habiter dans les pays où ils forment la majorité et où l'on ne voit qu'eux dans la publicité.



Pour être encore plus clair, un Québécois ne doit pas se sentir ailleurs que chez lui, tandis qu'un immigré doit sentir qu'il est au Québec, pas dans un calque de son pays d'origine.


Si on poussait à l’extrême cette logique tordue de représenter la moindre des minorités, il faudrait alors utiliser obligatoirement dans les pubs francophones destinées au Québec un pourcentage d'anglo-québécois cassant leur français, puisqu'il s'en trouve à Montréal! Quelle idée saugrenue s'il en est une!


C'est un peu comme si du jour au lendemain 100% des commerciaux diffusés ici étaient produits en Russie pour raison d'économie, avec des annonceurs parlant tous avec un accent russe à couper au couteau. Ça n'aurait tout simplement pas de bon sens. On ne pourrait justifier la chose en prétendant que c'est pour réduire les coûts de production. Ça ne passerait pas la rampe et pour cause!


Il ne faut laisser aucune minorité concurrencer en nombre ou en influence la majorité du peuple en place. Car si on se met à accorder de l'espace et à montrer chacune d'elle, tel un histrion assoiffé d'être le centre d'attention, il ne restera plus que des miettes pour la majorité, et on finira par croire que le pays n'est formé que de minorités alors que tel n'est pas le cas.



Supposons maintenant qu'une famille d'aborigènes d'Australie ou bien des pygmées de Centrafrique se voient soudainement parachutés ici, devrions-nous alors nous mettre à exhiber partout des aborigènes et des pygmées dans les pubs, les talk-shows et les quiz, les personnages de téléromans, les acteurs de films québécois, ou pour présenter le bulletin de météo? Non, non et encore non, car il n'ont rien à voir avec notre démographie historique, la seule qui doit être représentée puisque c'est elle seule qui est le miroir fidèle de la majorité de la population, n'en déplaise aux diversitaires anti-Nous.



Il faut remédier rapidement à cette anomalie de taille en exigeant du gouvernement que les publicités destinées au Québec reflètent uniquement le peuple québécois de souche, un point c'est tout, et que le tout soit encadré par une réglementation explicite.


Car nous devons demeurer l'unique modèle à suivre, la nation fondatrice à privilégier de droit, la culture de convergence à valoriser, consommer et partager.


Il faut représenter le Québec avec les Québécois que nous sommes historiquement depuis le tout début, un Québec à notre ressemblance.


Tout doit tendre vers Nous.



Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie508 articles

  • 964 175

Réjean Labrie, né en 1954, est originaire de Québec. Il a fait carrière dans la fonction publique à l’aide sociale. Il est fier d’être un enraciné de la 10ème génération en sol natal.Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique. L'icône d'identification montre les fortifications de Québec qui symbolisent notre caractère irréductible et notre résilience face à l'adversité.





Laissez un commentaire



3 commentaires

  • Jean-Claude Michaud Répondre

    9 septembre 2019

    M. Labrie,


    Ça fait plusieurs articles de votre part qui utilisent des propos douteux, mais celui-çi est à la limite du racisme quand je vous entend vouloir interdire les pubs au Québec avec des personnes non blanches.  Vous semblez obsédé par la pureté et la blancheur du Peuple du Québec.


    Pour ma part, mon simple souhait est que les nouveaux Québécois de toutes origines se joignent à notre nation inclusive multiethnique mais francophone et laique pour bâtir un Québec riche et prospère mais généreux aussi et respectueux de l'environnement.  Les immigrants ont beaucoup à apporter à notre nation en autant qu'ils respectent nos règles.


    Je tenais à écrire ces mots à vous et à vigile car bien que je supporte la liberté d'expression, d'associer mon nom à un blogue ou j'ai publié plusieurs articles mais qui semblent prendre un tendance près de l'extrême droite me fait peur et je veux me dissocier de vos propos M. Labrie qui sont témoigne d'une peur de l'autre lorsqu'il n'est pas blanc et vit au Québec. Je vous invite à sortir de chez vous et à visiter le Québec, ce dernier à changer au niveau de sa démographie et surtout dans le Grand Montréal.  C'est cela le Québec moderne des gens de toutes origines qu'on doit unir par la langue et les lois de l'État du Québec.


  • Martin Pelletier Répondre

    8 septembre 2019

    L'autre jour, sur le cyberpresse. A droite: pub du syndicat des infirmières du Québec. Deux infirmiers: une Noire et un Noir.


    Pub de la TD. Le couple (blanc) est en voyage. Il s'offre un joyeux gueleton près de la mer. Vient le temps de payer:ils ont une fausse carte.  La TD a un système spécial de confirmation (c'est le message de la pub). Le couple au Canada, qui risque d'être alors fraudé, qu'on voit en train de travailler dans leur jardin, reçoit un message de la TD leur demandant de confirmer la dépense. Il refuse  évidemment. Ce sont des Asiatiques! Des Asiatiques pour incarner les bons Canadiens alors que les crosseurs sont des Blancs. 


    On pourrait en citer des dizaines comme ca


    C'est le plus gros scandale caché présentement au Québec. Je ne comprends pas pourquoi aucun journaliste ne fait de dossier là-dessus. Ni pourquoi aucun politicien ne déconce cettre caricature de ce que nous sommes?  


  • Réjean Labrie Répondre

    7 septembre 2019

    L'hyperllien de cette pub vidéo est en bleu:


    7- Dans la pub du produit Advantage II de Bayer contre les puces de chat (!), on fait appel à 3 figurants: une femme asiatique, un chat domestique et... une puce géante de grandeur humaine! On accorde désormais la préséance aux puces plutôt qu'aux Blancs... Et parions que dans le costume de la puce géante, c'était une autre minorité visible qui a empoché le cachet!


    Et en voici une photo qui dit tout: