La loi 21 devra s'appliquer sans exception aucune

La barbe sikh touffue, signe religieux ostentatoire à couper

Que son kirpan serve à quelque chose d'utile pour une fois

82e90463272679d191096ee6dd8d5f72

Tribune libre

Un peu d'ironie ne fait jamais tort. Alors, allons-y fort!



C'est un signe religieux bien caché parmi tant d'autres: la barbe sikh touffue que tous les hommes sikhs sont forcés d'arborer sous peine de (...)



Saviez-vous que c'est là une obligation de leur religion, au même titre que le turban, le poignard acéré nommé kirpan, un bracelet de métal, certains vêtements de corps et l'interdiction de se couper les cheveux. C'est en arborant cette barbe envahissante qu'il doit démontrer qu'il est un bon croyant, et surtout, un croyant fervent et enflammé, un soldat obéissant aux ordres de son dieu. Il n'a même pas le droit de la tailler de manière socialement plus présentable, par exemple en dégageant les joues et le bas du cou comme le font les occidentaux.



Le sikh se sert de son apparence corporelle pour signaler la force de sa croyance aux yeux de tous. Mais l'exigence de neutralité de la loi 21 doit englober tout ces signes visibles, naturels ou ajoutés par le pratiquant, comme dans ce cas-ci, l'abondante pilosité faciale intimidante.



Cela en fait donc un signe religieux à trancher au couteau. Ou pourquoi pas au kirpan... -qu'il serve donc à quelque chose de vraiment utile pour une fois.



C'est précisément ce que le projet de loi 21 voudra combattre par ailleurs dans son intention de neutralité des représentants de l'état offrant des services au public. On ne veut surtout pas avoir la désagréable impression d'être devant un zélote radical de quelque religion que ce soit au regard possédé qui effraie les enfants.



C'est pourquoi que dans l'esprit de la loi 21 sur la neutralité religieuse des employés de l'état, il faudrait que la barbe hirsute portée par les sikhs soit interdite pour se conformer aux exigences de la loi.



Car la chose est si évidente que quiconque voit une telle barbe comprend instantanément qu'il a affaire à un sikh strict qui contrôle tout dans sa vie selon les principes rigides de sa religion qu'il place peut-être même au-dessus de nos lois démocratiques. Déjà là, c'est mal parti pour la vie dans notre genre de société où on considère que la religion doit rester une affaire personnelle entre le croyant et son dieu...



Les non-sikhs qui portent la barbe, quant à eux, pourront bien entendu continuer de la porter sur les lieux de travail, puisque pour ces derniers ce n'est qu'une question de mode et de style personnel, sans aucun autre sens caché.



Pour bien comprendre le principe de l'interdiction, cette longue barbe fortement ostentatoire doit être mise sur le même pied que quelqu'un qui arborerait un tatouage facial qui lui serait imposé par une secte quelconque. On lui dirait: "vous ne pouvez travailler au gouvernement avec un signe religieux apparent, incluant un tatouage facial intégral. Faites-vous le enlever ou trouvez-vous du travail ailleurs".



Les sikhs employés de l'état seront autorisés à se laisser pousser la moustache durant l'événement Movember en novembre de chaque année, comme tout le monde, mais pas un jour de plus.



Comme Pôpa dans La p'tite vie, ou Woody Allen qui se déguisait souvent en rabbin, une fois rentré chez lui après le travail, le sikh glabre n'aura qu'à s'accrocher une barbe postiche, facilement disponible dans toutes les bonnes boutiques de farces et attrapes, pour procéder à ses ablutions, rites et prières, dans la stricte intimité de sa demeure.




La loi 21 sur la neutralité religieuse ne peut tolérer aucune échappatoire à son grand principe moteur.


Chaque fois qu'un cas particulier se présente sous la forme d'une quelconque demande d'accommodement religieux, il s'agit de réaffirmer haut et clair que nos lois démocratiques et humaines seront toujours au-dessus des préceptes et ordres de tous les dieux, toutes les religions, toutes les sectes, tous les types de société, à plus forte raison ce tentent d'importer avec eux des étrangers revendicateurs qui renâclent par leur attitude défiante à s'intégrer de bonne foi.



Au Québec, on vit selon les valeurs québécoises et on obéit à nos lois. Si cela vous déplaît, passez votre chemin.



Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie509 articles

  • 966 095

Réjean Labrie, né en 1954, est originaire de Québec. Il a fait carrière dans la fonction publique à l’aide sociale. Il est fier d’être un enraciné de la 10ème génération en sol natal.Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique. L'icône d'identification montre les fortifications de Québec qui symbolisent notre caractère irréductible et notre résilience face à l'adversité.





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé