La laïcité dans la loi

Tolérance des Québécois / Sondage sur le racisme des Québécois

Jérôme Courtemanche -

De toute évidence, il faut prendre une position générale sur notre façon de gérer le multiculturalisme. Pourquoi? Parce que nous sommes une société jeune, qui a toutefois une riche expérience des erreurs de son passé clérical.
Mario Dumont propose de nous doter de notre propre constitution, qui inclurait nos valeurs communes: «l'égalité entre les individus, la liberté d'expression, la justice, le respect, la solidarité, la paix et [l'] attachement fondamental envers la démocratie». Cela semble être un pas en avant vers des bases solides pour une logique laïque. Cela dit, il faudra être plus clair et obliger juridiquement la laïcité dans les prises de décisions de tout appareil étatique.
Ce sera nécessaire pour nous protéger de l'argument omnipotent «parce que Dieu le veut» qui, pour certains, est plus fort que la logique neutre. De plus, les différentes cultures qui nous composent ont différentes croyances, alors il y aura forcément discorde si nous n'enchâssons pas la laïcité dans la loi. La menace devient bien réelle quand on se rappelle qu'on a récemment échappé à une intégration de la charia (loi islamiste) dans notre système. Gardons à l'esprit que le fait de respecter les croyances des autres ne signifie pas qu'il faille les appliquer.


Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé