La bâtonnière Claudia Prémont se retire de la course pour bloquer Lu Chan Khuong

C531686877e6c80900613f424b39a1e1

Les grands cabinets de Montréal craignent de perdre le contrôle sur les affaires du Barreau






L’actuelle bâtonnière du Québec, Claudia Prémont, renonce à briguer un second mandat pour éviter la division du vote et ainsi tenter de bloquer la voie à la candidate Lu Chan Khuong.


 

Mme Prémont a annoncé son retrait de la course mardi, peu avant un débat prévu entre les candidats, et à une semaine du début du vote.


 

Elle avait été élue à ce poste dans des circonstances particulières : Lu Chan Khuong, qui était alors bâtonnière, venait d’être suspendue de ses fonctions en juillet 2015 après des allégations de vol à l’étalage dans un magasin Simons. L’histoire avait été ébruitée, même si Me Khuong avait bénéficié du programme de non-judiciarisation, qui aurait dû garantir la confidentialité. Me Khuong a ensuite démissionné et Me Prémont a pris le relais.


 

En entrevue, Me Prémont a indiqué qu’une course à trois comporte des risques, et qu’elle veut éviter que Mme Khuong ne reprenne la tête du Barreau.


 

Elle donne donc son appui à l’autre candidat, Paul-Matthieu Grondin, un jeune avocat montréalais. Elle affirme avoir demandé à tous ses appuis de le soutenir.




Khuong critiquée



Elle juge que l’attitude de la candidate Khuong et les propos qu’elle a tenus sur la place publique font en sorte que le Barreau ne peut remplir sa mission première qui est d’assurer la protection du public et de soutenir ses membres.


 

Il faut que le Barreau conserve son unité dans les prochaines années, soutient Mme Prémont.


 
> Lire la suite de l'article sur Le Devoir



Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé