L'éditorialiste de l'Oie blanche contre l'amélioration de la loi 101

Tribune libre 2009


Bonjour,
L'éditorialiste de L'Oie blanche de Montmagny, M. Patelli, s'affiche contre ce qu'il appelle le durcissement de la loi 101 et contre le cégep français. Il estime qu'il n'y a pas d'anglicisation à Montréal et que les régionaux devraient mieux considérer l'anglais.
Ce n'est pas la première fois que cet éditorialiste prend semblable position. Monsieur Patelli est pourtant français d'origine. Comme plusieurs de ses compatriotes il ne semble pas comprendre le besoin urgent pour les québécois de protéger la langue française, n'étant que 2% en Amérique du nord.
Ce journal coopératif est le plus influent d'une région la plus francophone du pays.
Je vous demande donc de répondre à cette prise de position irresponsable et suicidaire pour la Nation québécoise.
Voyez [www.oieblanc.com->www.oieblanc.com]
Merci,
Alain Raby, Saint-Jean-Port-Joli

Featured 4b7f53d7d6aaf5dfc55d826cdc1b73a4

Alain Raby118 articles

  • 152 619

Né à Mont Saint Michel, Qc

Bac en pédagogie - Hull

Maîtrise en Relations Internationales.

University of the Americas - Mexique 1971

Scolarité de doctorat en sciences politiques - Université Laval

Enseignant à Saint-Claude, Manitoba

Globetrotter et commerçant-importateur - Art populaire des cing continents à Saint Jean Port-Joli - Les Enfants du Soleil





Laissez un commentaire



2 commentaires

  • Archives de Vigile Répondre

    5 décembre 2009

    Hélas, je constate aussi que les immigrants français sont le plus souvent fédéralistes et heureux d'être « canadian ».
    Qu'ils n'ont que faire de notre Histoire, puisque l'histoire de la Nouvelle-France serait peu enseignée en France. J'ai l'occasion de le vérifier régulièrement.
    C'est plutôt désolant...

  • Archives de Vigile Répondre

    3 décembre 2009

    M. Patrelli est un immigrant français. Il sera toujours, comme la plupart d'entre eux, éternellement reconnaissant à la Reine de lui avoir donné le statut de Canadien.
    GV