Ici Radio-Drainville

66e5f147ae94b4483abcbca8ef3413c5

La diversité d'opinion fait son entrée à Québec





Ainsi, Bernard Drainville quitte le Parti québécois pour rejoindre Éric Duhaime dans l’émission du midi au FM93.


Aux yeux de certaines personnes, cela revient à «revirer boute pour boute». D’autres disent, sans un certain mépris, que c’est là une suite logique du style de politicien que l’ex-député de Marie-Victorin a été.


D’autres encore s’insurgent, de manière plutôt troublante, à l’idée qu’on reconnaisse cette station et l’animateur comme «fréquentables». Ceux-là devraient écouter plus souvent...


Je suis de ceux qui pensent surtout que ce sera très intéressant à suivre.


Diversité de points de vue


Du côté des souverainistes, plusieurs déplorent depuis longtemps, pas exactement à tort, qu’il n’y ait pas une grande diversité de points de vue qui sont entendus à la radio privée de Québec. Qu’on y retrouve essentiellement diverses nuances de conservatisme.


D’autre part, il s’en trouve du côté des progressistes pour faire des gros yeux à celui qui acceptera d’y être collaborateur. Régulièrement invité, ça m’est arrivé d’être critiqué parce que j’allais là où on m’a toujours reçu avec respect et dans une ambiance de plaisir partagé.


Qu’est-ce qu’on veut, au fond? Rester dans notre coin à bouder ou bien que les radios offrent une place à une perspective différente?


Ces stations sont là et elles vont le rester. Autant s’y faire entendre!


Ça va être bon


En plaçant Drainville au côté de Duhaime dans ce créneau phare, l’audacieux Pierre Martineau, directeur de la programmation de la station de Cogeco, pourrait bien avoir frappé un autre coup de circuit.


Drainville est un communicateur chaleureux et les auditeurs de Québec aiment les débats. Entre les deux D, c’est sûr, il va y en avoir. Ça va plaire aux gens.


Ce sera bon pour les idées et bon pour la radio. De quoi se plaint-on?


Moi, je ne manquerai pas ça, en tout cas.



Featured 9c815ec71af61853ddb55725d4feb1f8

Claude Villeneuve137 articles

  • 31 163

L’auteur est blogueur au Journal de Montréal et au Journal de Québec. Il a été président du Comité national des jeunes du Parti Québécois de 2005 à 2006 et rédacteur des discours de la première ministre Pauline Marois de 2008 à 2014.





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé