FLQ - sérieux ou pas?

La nouvelle est fausse et a pour but de faire vendre plus de copies de La Presse dont le tirage baisse.

Provocation<br>Terrorisme médiatique

C'est la première fois que j'entends parler d'une nouvelle cellule du FLQ, portant le nom de Camille Laurin. La Presse en parle avec une pléthore d'informations que ne possède aucun autre média. Curieux?

De qui vient cette nouvelle sensationnelle? De personne d'entre nous, "séparatisses" purzédurs, évidemment. Qui monte ces histoires? Dans quel but?

Ici il y a une réponse:

Dans le but de préparer et justifier une nouvelle intervention armée d'Ottawa, à la veille d'une élection générale.

Dans le but de discréditer tout le Québec et tous les Québécois de souche et nationalistes.

Dans le but de justifier une intervention policière de grande envergure, à moins qu'il ne s'agisse d'une intervention armée.

Dans le but de rendre Ottawa et sa politique antiterroriste plus crédibles.

Rien de tout cela.
La nouvelle est fausse et a pour but de faire vendre plus de copies de La Presse dont le tirage baisse.

On revient 40 ans en arrière.

Ce qui rend ce nouveau FLQ peu crédible, c'est le nombre de cibles choisies toutes en même temps. Nombre exagéré de cibles proposées pour maintenant et un avenir proche, qui suggèrent un personnel nombreux et qualifié et de plus, de l'argent pour acheter de l'équipement que les premiers FLQs n'ont jamais eu.

Si de telles menaces existent, c'est donc que le FLQ possède des appuis logistiques importants. Dans ce cas, beaucoup de monde le sauraient déjà, la GRC en premier.

Une véritable guérilla, à ses débuts, ne frappe qu'un coup à la fois, calculé en fonction de ses effets politiques.

J'ai l'impression d'un coup monté par des amateurs qui se veulent des
professionnels, qu'ils soient de la police ou de l'armée ou des services de sécurité.

JRMS

Featured 751d93ca198caacf4590a022022f5bc8

René Marcel Sauvé217 articles

  • 232 687

J. René Marcel Sauvé, géographe spécialisé en géopolitique et en polémologie, a fait ses études de base à l’institut de géographie de l’Université de Montréal. En même temps, il entreprit dans l’armée canadienne une carrière de 28 ans qui le conduisit en Europe, en Afrique occidentale et au Moyen-Orient. Poursuivant études et carrière, il s’inscrivit au département d’histoire de l’Université de Londres et fit des études au Collège Métropolitain de Saint-Albans. Il fréquenta aussi l’Université de Vienne et le Geschwitzer Scholl Institut Für Politische Wissenschaft à Munich. Il est l'auteur de [{Géopolitique et avenir du Québec et Québec, carrefour des empires}->http://www.quebeclibre.net/spip.php?article248].





Laissez un commentaire



2 commentaires

  • Archives de Vigile Répondre

    30 mai 2008

    Tout à fait d'accord avec vous et j'ajouterais qu'il pourrait également s'agir d'un «ballon sonde» afin de tester la réaction des différents groupes à une telle menace appréhendée. Un peu comme en 1995 où était parue dans le Soleil une petite annonce qui convoquait les patriotes québécois à communiquer avec d'autres patriotes prêts à défendre le Québec contre ses ennemis.
    Belle attrape-nigaud en provenance de la «grosse police à joual» ou des services secrets cdn pour identifier les maladroits prêts à tout.
    Ghislain V.

  • Robert Bertrand Répondre

    30 mai 2008

    En mes mots, je dirais qu'il faudrait voir, dans tout cela, les vrais FLQ qu'étaient les responsables de la GRC et du bureau du Premier Ministre de leur Canada.

    N'ont-ils pas été capables de produire de faux communiqués du FLQ ? brûler une grange ? Faire sauter des bombes ? Voler les listes des membres du Parti Québécois ? Et quoi d'autres ?

    Cela prend quelque chose pour contrecarrer les faux pas de Maxime Bernier. Il faut enterrer cela le plus vite possible et détourner l'attention de l'ensemble de la population.

    Ça sent les manigances GRCniènes ! Ça sent les coups montés ! Comme la police !!!

    Robert Bertrand