Faille logique

Réponse à Denis Monière «Le retour de Pauline...»

Chronique de Gilles Verrier

Selon vous, et j'en suis, le Parti québécois [«...tergiverse depuis trente
ans sur la réalisation de la souveraineté et (il) jongle avec une équation
insoluble», que vous appelez son «problème fondamental»->6685]. Et si, en plus,
vous appelez de vos voeux ce parti militant que vous décrivez plus bas dans
votre texte, comment expliquer votre refus d'encourager toute course au
leadership? Même si la contestation de la subite unanimité risque d'être
mal vue, faut-il pour autant se ranger au point de refuser d'avance que les
questions de fond soient débattues? En regard du «problème fondamental»,
les piètres finances du Parti québécois et les autres arguments que vous
servez, comme pour vous excuser de ne pas vouloir faire de vagues, font-ils
vraiment le poids?
En fait, s'il ne faut pas mettre maintenant sur la table
la question «fondamentale», quand faudra-t-il le faire selon vous? Si une
course au leadership comme celle qui pourrait avoir lieu ne peut être
l'occasion de mettre au clair ces questions, vaut-il seulement la peine
d'en parler? Effectivement, nous semblons bien nous accommoder de failles
logiques au Québec! Pourquoi un candidat tel que vous, tel que Robert
Laplante, tel que Louis Bernard ou Gilbert Paquette ou une autre personne
ne devrait-il être qu'un «téméraire figurant» dans les circonstances dont
vous faites état?
Les questions que vous soulevez, Monsieur Monière,
m'apparaissent être d'une importance incontestable. D'autres les ont
soulevées avant vous sur tous les tons, sur toutes les tribunes, ont écrit
des tas d'articles commme le vôtre, rien n'y fait.
Une course à la
chefferie ne pourrait-elle pas être saisie comme un moyen priviligié de
porter ces questions décisives à l'attention du plus grand nombre? L'enjeu
ne vaut-il pas la peine? Ne pas le faire à ce moment-ci, c'est laisser tout
le poids de l'avenir sur les seules épaules de Pauline Marois. Elle se
porte volontaire pour le faire et cela en réjouit plusieurs, mais est-ce
vraiment la voie à suivre?
G. Verrier
-- Envoi via le site Vigile.net (http://www.vigile.net/) --

Featured 11c309e183a1007b8a20bca425a04fae

Gilles Verrier117 articles

  • 164 613

Entrepreneur à la retraite, intellectuel et autodidacte. Je tiens de mon père un intérêt précoce pour les affaires publiques. On peut communiquer avec moi et commenter mon blogue : http://gilles-verrier.blogspot.ca





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé