Des promesses remplies...d’autres, ajustées

Ef9e798a4ae98883766196d6f8bb4dbf

Grosso modo, la CAQ respecte ses engagements électoraux


Favorisé par une longue lune de miel avec la population québécoise, et des surplus hérités de l’administration précédente, le gouvernement Legault a rapidement mis en branle son programme électoral.    


 5 engagements remplis  


 Réformer le système d’immigration   



<b>Simon Jolin-Barrette</b><br /><i>Ministre de l’Immigration et de la Laïcité</i>

Photo d'archives, Simon Clark

Simon Jolin-Barrette

Ministre de l’Immigration et de la Laïcité




Le ministre Simon Jolin-Barrette a fait adopter son projet de loi 9, qui permet désormais à Québec de sélectionner les immigrants économiques en fonction des besoins des entreprises, plus qu’en se basant sur la scolarité ou la maîtrise de la langue française.  


 Loi sur la laïcité  


Également adoptée sous la direction de Simon Jolin-Barrette, la loi interdit aux nouveaux employés de l’État en position d’autorité (dont les policiers, juges, gardiens de prison et enseignants) de porter un signe religieux dans le cadre de leurs fonctions.  


 Nouveau mode de nomination des patrons de l’UPAC, de la SQ et du DPCP   



<b>Geneviève Guilbault</b><br /><i>Ministre de la Sécurité publique</i>

Photo d'archives, Simon Clark

Geneviève Guilbault

Ministre de la Sécurité publique




Désormais, ceux-ci devront obtenir l’approbation des deux tiers des élus de l’Assemblée nationale.  


Réduire temporairement le nombre d’immigrants   


Tel que promis en campagne électorale, le gouvernement Legault a réduit à 40 000 le nombre d’immigrants admis cette année au Québec. Le nombre de nouveaux arrivants recommencera toutefois à grimper dès l’an prochain pour revenir à 50 000, en 2022. Parallèlement, Québec a débloqué 146 M$ par année, pendant cinq ans, pour l’intégration des nouveaux arrivants.  


Remboursement pour les soins de la vue  


Depuis le 1er septembre dernier, les jeunes de moins de 18 ans sont admissibles à un remboursement de 250 $, tous les deux ans, pour l’achat de lunettes ou de verres de contact visant à corriger la vue. L’achat doit être fait auprès d’un marchand situé au Québec. Le coût du programme est évalué à 36 M$ annuellement.  








Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.





5 engagements en cours de réalisation  


Réduction de la taxe scolaire  


Le gouvernement Legault a commencé à réduire graduellement la taxe scolaire. D’ici quatre ans, tous les propriétaires du Québec paieront le plus bas taux en vigueur dans la province, soit environ 10,54 cents par tranche de 100 $ d’évaluation (les premiers 25 000 $ sont exemptés). Toutefois, la facture de 700 M$ prévue l’an dernier est depuis passée à 900 M$.        


Bonifier l’allocation familiale  


En campagne électorale, la CAQ a promis d’accorder un montant supplémentaire annuel de 1200 $ pour un second enfant, et de 2400 $ pour une famille de trois enfants. Pour le moment, Québec a accordé une bonification de 500 $ pour les deuxième et troisième enfants des familles dont le revenu familial n’excède pas 108 000 $.    


Abolition de la «taxe famille»


François Legault s’est engagé à abolir, sur quatre ans, la cotisation supplémentaire en service de garde. Selon leur revenu, les parents paient un montant de 0,70 $ à 13,90 $ qui s’ajoute aux 8,25 $ exigés pour envoyer leur bambin dans un service de garde subventionné, comme les CPE. Pour l’année en cours, seules les familles dont le revenu n’excède pas 78 320 $ sont exemptées.  


Réformer l’industrie du taxi  



<b>François Bonnardel</b><br /><i>Ministre des Transports</i>

Photo d'archives, Simon Clark

François Bonnardel

Ministre des Transports




Le projet de loi du ministre François Bonnardel abolira notamment le système de quotas qui protégeait jusqu’ici les propriétaires de permis de taxi. Québec laissera ainsi le champ libre à Uber et aux autres nouveaux venus dans l’industrie.  


Hausser l’âge de consommation de la marijuana



<b>Lionel Carmant</b><br /><i>Ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux</i>

Photo d'archives, Simon Clark

Lionel Carmant

Ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux




Le ministre Lionel Carmant a déposé son projet de loi qui fera passer l’âge légal de consommation de cannabis de 18 ans à 21 ans.  


3 promesses qui ont été ajustées  


Maternelles 4 ans  



<b>Jean-François Roberge</b><br /><i>Ministre de l’Éducation</i>

Photo d'archives, Jean-François Desgagnés

Jean-François Roberge

Ministre de l’Éducation




En campagne électorale, la CAQ affirmait que, selon «une estimation conservatrice», 5000 classes de maternelle 4 ans seraient nécessaires pour offrir le service gratuitement à l’ensemble des enfants du Québec. Une fois au gouvernement, ce plan ambitieux a été revu à 3200 places à la grandeur de la province. Il faut dire que le coût de 122 400 $ prévu l’automne dernier pour la construction de chaque classe est depuis passé à 800 000 $...  


Troisième lien  


La possibilité d’imposer un péage dans le futur tunnel entre Québec et Lévis a fait sursauter les partisans du 3e lien, alors que François Legault assurait dans l’opposition qu’il n’en était pas question. Le gouvernement Legault explique que le choix dépendra de la contribution du fédéral pour la construction de cette importante infrastructure.  


Réforme du mode de scrutin  


Sans abandonner la réforme, le gouvernement caquiste repousse maintenant son application à un prochain mandat... en plus de la soumettre à un référendum. En campagne électorale, François Legault assurait pourtant qu’il ne ferait pas «comme Justin Trudeau», qui a renié sa promesse de réformer le mode de scrutin pour y inclure une part de proportionnelle.  


6 engagements à venir  


Réduction de 1 % des effectifs de la fonction publique  


La CAQ a promis d’y arriver en quatre ans, par attrition. Mais Le Journal a plutôt révélé que le nombre de fonctionnaires continuait à grimper, en date de mars dernier.  


Retour de la gratuité pour la fécondation in vitro  


Un groupe d’experts a été mis sur pied dans le but de financer à nouveau le premier cycle de fécondation in vitro pour les parents infertiles. La mesure avait été abolie par le gouvernement Couillard, qui avait dénoncé un «bar ouvert».  


Réduction des tarifs de stationnement d’hôpitaux   


La CAQ a promis de rendre gratuites les deux premières heures de stationnement dans les hôpitaux, qui fait l’objet de frustration depuis des années. Au-delà de deux heures, un plafond de 7 $ ou 10 $ serait imposé, selon les régions. Arrivé au pouvoir, le gouvernement Legault a toutefois eu une mauvaise surprise: selon les informations de notre Bureau parlementaire, la facture pour honorer cette promesse s’élèverait à 100 M$.  


Réduire à 90 minutes le temps d’attente à l’urgence  


Pour y arriver, le parti a promis d’accorder plus de pouvoirs aux autres professionnels de la santé, notamment en revoyant la rémunération des médecins de famille pour les inciter à déléguer certains actes médicaux.   


Revoir l’entente avec les médecins spécialistes  


La CAQ a annoncé qu’elle rouvrirait l’entente avec les médecins spécialistes afin d’économiser un milliard $. Ce montant semble aujourd’hui avoir été révisé à la baisse, mais une première étude de l’Institut canadien d’information sur la santé révèle que les spécialistes québécois gagnent en moyenne près de 48 000 $ de plus que leurs homologues ontariens. Un second rapport est maintenant attendu avant de relancer les négociations.   


Abolir les élections scolaires  


La transformation des commissions scolaires en centres de services devrait aller de l’avant cet automne, mais risque de se heurter à l’opposition des commu-nautés anglophones, qui y voient un droit fondamental protégé par la Charte. Les élus scolaires ont aussi lancé une campagne et promettent de s’y opposer.  


Oubliez ça !  


Mettre fin au monopole de la SAQ   


Même si François Bonnardel avait avancé l’idée au printemps 2018, la CAQ l’a abandonnée une fois au pouvoir. À sa défense, François Legault avait évité de répéter cette proposition en campagne électorale.