Champlain, le premier gouverneur de la série des gouverneurs ou GG du Canada d’aujourd’hui?

Chronique de Bruno Deshaies

QUELLE OUTRECUIDANCE ! QUELLE IMPOSTURE ! QUELLE MYSTIFICATION ! QUELLE FUMISTERIE !
Ce qui vient de se dire et de se répéter par la gouverneure générale et le premier ministre du Canada constitue une position préparée de longue haleine pour faire pénétrer dans le cerveau des Québécois-Français qu’il n’y a eu qu’UN SEUL CANADA. C’EST FAUX ! Nous avons démontré le contraire au cours des 35 chroniques portant sur L’HISTOIRE DES DEUX CANADAS.
Il faut être vraiment perturbé pour croire à un tel mensonge historique. Cette attaque frontale contre les fondements de la réalité historique mérite un démenti officiel. Le rappel de deux chroniques de 2006 illustre à quel point l’on peut voir où le gouvernement CANADIAN TIENT À ALLER ENVERS ET CONTRE TOUS LES QUÉBÉCOIS-FRANÇAIS. Au diable, veaux, vaches et la nation québécoise.
Pour terminer, je joins un extrait de mon « commentaire » au Billet de monsieur Frappier du 10 mai dernier (cf. les références ci-dessous).
Il faut former une élite capable d’agir et de réagir aux intempéries et à l’intempestive action du gouvernement fédéral appuyée par toutes les forces du Canada-Anglais.
À quand cette union des forces ? Pourquoi déblatérer contre cette idée si simple ? Que se passe-t-il dans la tête des souverainistes ? Ce n’est pas notre union au Canada qui est notre force, c’est notre union solide de Québécois-Français qui fera notre force. Il faut unir les mouvements et laisser braire les politiques (si ce mot peut convenir), car l’horizon est particulièrement sombre de leur côté.
Réunir une nation dépasse les aspirations des formations politiques prises séparément. L’addition de partis politiques hétéroclites ne fera jamais une nation forte, à moins qu’ils partagent la même idéologie indépendantiste contre la foi fédéraliste très diffuse mais non moins très pesante. Un peu d’histoire sur ce point ne ferait jamais tort.
Bruno Deshaies

Montréal, 2 juillet 2008
----
RÉFÉRENCES :

INDÉPENDANCE DU QUÉBEC 259
[L’unité canadienne et la Gouverneure générale du Canada->2175]
L’unité canadienne peut-elle cohabiter avec l’unité québécoise dans le même pays ?
Bruno Deshaies 28 septembre 2006
LIMINAIRE. – Le discours de la gouverneure générale du Canada, madame Michaëlle Jean, sur l’unité canadienne n’est pas une erreur de jugement, ni même une faute politique. Cette dernière a agi selon sa conscience politique et en accord avec les (...)
INDÉPENDANCE DU QUÉBEC 268
Chronique du jeudi

[La nation québécoise dans la fournaise->3140]

Bruno Deshaies 30 novembre 2006

«Québécois, Québécoises » ou « Quebeckers» - « A nation within a united Canada » (Stephen Harper)
LIMINAIRE – « L’industrie » de la nation s’est encore emballée. La lutte nationale au Québec est cyclique. Elle est une reprise d’un débat qui s’est passé en 1999 (cf. RÉF. no 1) et de beaucoup d’autres dans notre histoire récente et lointaine. Nous croyons arriver quelque part, mais toujours la course revient à la situation initiale. À ce rythme, les Québécois risquent de connaître le sort de l’âne de Buridan.
Ajouter mon commentaire à ce Billet de monsieur Bernard Frappier :
***
400E et triomphalisme canadian

Chasser les mauvais maîtres
Bernard Frappier

Billet de Vigile

samedi 10 mai 2008 314 visites 7 messages


Featured b9f184bd28656f5bccb36b45abe296fb

Bruno Deshaies209 articles

  • 268 202

BRUNO DESHAIES est né à Montréal. Il est marié et père de trois enfants. Il a demeuré à Québec de nombreuses années, puis il est revenu à Montréal en 2002. Il continue à publier sa chronique sur le site Internet Vigile.net. Il est un spécialiste de la pensée de Maurice Séguin. Vous trouverez son cours sur Les Normes (1961-1962) à l’adresse Internet qui suit : http://www.vigile.net/Les-normes-en-histoire-1-20 (N. B. Exceptionnellement, la numéro 5 est à l’adresse suivante : http://www.vigile.net/Les-Normes-en-histoire, la16 à l’adresse qui suit : http://www.vigile.net/Les-normes-en-histoire-15-20,18580 ) et les quatre chroniques supplémentaires : 21 : http://www.vigile.net/Les-normes-en-histoire-Chronique 22 : http://www.vigile.net/Les-normes-en-histoire-Chronique,19364 23 : http://www.vigile.net/Les-normes-en-histoire-Chronique,19509 24 et fin http://www.vigile.net/Les-normes-en-histoire-Chronique,19636 ainsi que son Histoire des deux Canadas (1961-62) : Le PREMIER CANADA http://www.vigile.net/Le-premier-Canada-1-5 et le DEUXIÈME CANADA : http://www.vigile.net/Le-deuxieme-Canada-1-29 et un supplément http://www.vigile.net/Le-Canada-actuel-30

REM. : Pour toutes les chroniques numérotées mentionnées supra ainsi : 1-20, 1-5 et 1-29, il suffit de modifier le chiffre 1 par un autre chiffre, par ex. 2, 3, 4, pour qu’elles deviennent 2-20 ou 3-5 ou 4-29, etc. selon le nombre de chroniques jusqu’à la limite de chaque série. Il est obligatoire d’effectuer le changement directement sur l’adresse qui se trouve dans la fenêtre où l’hyperlien apparaît dans l’Internet. Par exemple : http://www.vigile.net/Les-normes-en-histoire-1-20 Vous devez vous rendre d’abord à la première adresse dans l’Internet (1-20). Ensuite, dans la fenêtre d’adresse Internet, vous modifier directement le chiffre pour accéder à une autre chronique, ainsi http://www.vigile.net/Le-deuxieme-Canada-10-29 La chronique devient (10-29).

Vous pouvez aussi consulter une série de chroniques consacrée à l’enseignement de l’histoire au Québec. Il suffit de se rendre à l’INDEX 1999 à 2004 : http://www.archives.vigile.net/ds-deshaies/index2.html Voir dans liste les chroniques numérotées 90, 128, 130, 155, 158, 160, 176 à 188, 191, 192 et « Le passé devient notre présent » sur la page d’appel de l’INDEX des chroniques de Bruno Deshaies (col. de gauche).

Finalement, il y a une série intitulée « POSITION ». Voir les chroniques numérotées 101, 104, 108 À 111, 119, 132 à 135, 152, 154, 159, 161, 163, 166 et 167.





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé