Baisses d’impôts : la <i>game</i> du PLQ et de <i>La Presse</i>

Tout mettre en oeuvre pour affaiblir le Québec, le mettre dans un état de dépendance face au reste du Canada

Sortie de crise


Dans son [éditorial d’aujourd’hui, André Pratte->6921], du journal La Presse, recommande à Jean Charest de modifier son budget afin de répondre aux demandes formulées par le Parti québécois, au chapitre des élèves en difficulté et des soins à domicile pour les personnes âgées, afin d’éviter la tenue d’une élection cet été. Par contre, il l’encourage à ne pas plier sur les baisses d’impôts de 950 millions de dollars (dénoncées par l’ADQ).
Or, de ces 950 millions, 700 proviennent de la révision de la méthode de calcul des paiements de péréquation, ce système mis sur pied en 1957 par Ottawa, pour redistribuer la richesse entre les provinces, afin que les services offerts aux citoyens soient comparables d’un océan à l’autre. Le Québec recevra cette année 7,16 milliards en péréquation, 1,62 de plus que l’an dernier et 56 % du total des 12,77 milliards distribués par le fédéral à ce chapitre.
Face à ces chiffres, il n’y a pas de doute que les autres provinces subventionnent le Québec : celui-ci reçoit 56 % du total de la péréquation fédérale. Pour cette raison, il serait irresponsable d’allouer les 700 millions supplémentaires reçus d’Ottawa à une baisse d’impôts, car ce serait intégrer dans le budget personnel des Québécois une dépendance face au reste du Canada. Il serait beaucoup plus stratégique de se servir de ce montant pour réduire la dette, comme le recommande l’ADQ. Le Québec ferait ainsi d’une pierre trois coups : il profiterait de l’argent du fédéral, deviendrait plus autonome financièrement en réduisant sa dette, et n’habituerait pas ses citoyens à jouir d’argent qu’ils n’ont pas gagné.
Et c’est là qu’on voit la game du Parti libéral et des médias fédéralistes contrôlés par l’empire Desmarais, dont le journal La Presse : tout mettre en oeuvre pour affaiblir le Québec, le mettre dans un état de dépendance face au reste du Canada, afin de prévenir toute visée souverainiste, et même autonomiste. Après avoir lu deux des livres écrits par M. Pratte, j’ai pu discerner quelqu’un qui comprend très bien la dynamique du pouvoir et le jeu des médias. Dommage qu’une telle intelligence, une autre, soit utilisée contre les Québécois.

Featured 4e14c219d2acd6a9890914e0aa0f2d28

Christian Charron51 articles

  • 6 151

Diplômé en administration de l’Université de Sherbrooke et en comptabilité de l’UQAM. Il a été membre de l’ordre comptable des CGA, contrôleur en entreprise et entrepreneur en informatique. Grand voyageur, il s’intéresse à la démocratie participative. Sa critique vise à être constructive et à proposer des solutions.





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé