La nouvelle Charte de la langue française (Projet de loi n°14)

Québec

Toute honte n'est pas encore bue

CHARTE DE LA LANGUE FRANÇAISE

De langue et de résignation

Philippe Couillard prône une hausse du nombre d’immigrants que reçoit le Québec


Tout comme son prédécesseur Jean Charest, Philippe Couillard répugne à intervenir sur le plan linguistique.

Québec

À Rome, on fait comme les Romains

Québec renforcera la Charte de la langue française par règlement



C’est par un règlement et non pas par un projet de loi que le gouvernement Couillard entend renforcer la Charte de la langue française afin d’obliger les détaillants dont la marque de commerce est en anglais d’y joindre un descriptif en français.

Québec

{{On risque d'attendre longtemps !}}

LOI 101 ET MARQUES DE COMMERCE EN ANGLAIS

Au gouvernement Couillard de prendre l’initiative



La Cour supérieure donne enfin raison aux multinationales du détail Best Buy, Costco Wholesale, Gap, Old Navy, Guess, Wal-Mart et Toys “ R ” Us. Comme celles-ci le plaidaient, elles peuvent, en toute légalité, afficher une marque de commerce rédigée uniquement en anglais sur les enseignes qui ornent la devanture de leurs magasins.

Québec

{{Vite ! Pendant qu'il est encore temps !}}

MARQUES DE COMMERCE

Touchez à la loi 101



Philippe Couillard a eu beau affirmer pendant la campagne que sur le plan linguistique, le Québec a atteint l’«équilibre», de récentes décisions juridiques, dont le dernier jugement de la Cour supérieure sur la question de l’affichage des marques de commerce, devraient l’amener à reconsidérer cette conclusion.

Québec

L’anglais intensif au primaire : un programme pour cobayes

Libre opinion - L’anglais intensif à toute vapeur



Lors de l’étude en commission parlementaire du projet de loi 14 (« loi modifiant la Charte de la langue française ») en juin 2013, la ministre responsable de la Charte de la langue française, Mme Diane De Courcy, avait affirmé que, bien que son gouvernement n’ait pas mis de frein tel que promis au programme d’anglais intensif en sixième année du primaire (cinq mois d’anglais exclusif et cinq mois pour les autres matières), elle s’attendait à ce que le niveau d’implantation du programme dans les écoles françaises ne varie pas et reste stable au niveau de 2012 « à 12 % des écoles primaires du Québec », avait-elle affirmé.

Québec

Message lumineux

Manifestation contre l'anglicisation de Montréal

Étienne Fortin-Gauthier


Un rassemblement visant à dénoncer l'anglicisation de Montréal s'est déroulé en plein coeur de la métropole, mercredi. Les organisateurs demandent au gouvernement de lutter davantage pour la protection du français autant au sein de l'État que dans les milieux de travail.

Québec

L'institutionnalisation du recul

Un français fort dans un Québec bilingue



Au congrès 2011 du Parti Québécois, les militants ont adopté un train de mesures susceptible de remettre la loi 101 sur les rails. Mais avant même la fin du congrès, la Gazette hurlait contre le rétablissement de l’affichage commercial en français seulement. Pauline Marois a demandé de reconsidérer le vote. Le français serait suffisamment renforcé, disait-elle, avec les autres résolutions dont l’extension de la loi 101 au cégep. Les congressistes ont accepté de reculer sur l’affichage. Le ton était donné. Le recul continue depuis.

Québec

Les vieux arguments de 1976. C'est franchement nous prendre pour des cons

Language debates are holding up corporate plans, developer says



Plusieurs grandes compagnies, affirme le PDG de Canderel Management Inc, Jonathan Wener, ont mis leurs projets d'expansion en veilleuse au Québec en raison «du climat d'affaires instables» causé par le gouvernement Marois et le débat entourant le projet de loi 14 sur la protection de la langue française. Read more: http://www.montrealgazette.com/entertainment/Language+debates+holding+corporate+plans+developer+says/8451858/story.html#ixzz2Unwsmj5A

Québec

La Presse encore prise en flagrant délit de manipulation de l'opinion avec un titre trompeur. Seule la minorité se plaint

Le renforcement de la loi 101 ne passe pas, malgré la lettre ouverte du PQ



Les représentants de la communauté anglophone du Québec demeurent opposés à tout renforcement de la Charte québécoise de langue française, même s'ils saluent la publication d'une lettre ouverte des ministres Jean-François Lisée et Diane De Courcy dans le quotidien The Gazette.

Le poison mortel du bilinguisme collectif

Le PLQ et le projet de loi 14 - Rompre avec la loi 101



Le projet de loi 14 sera finalement étudié article par article. La Coalition avenir Québec a «consenti» à ce que ces morceaux de «nouvelle loi 101» fassent l’objet d’un débat parlementaire. Le Parti libéral n’a pas caché, dès la semaine dernière, sa volonté de faire obstruction. C’est regrettable.

Québec

À quel moment un compromis devient-il une compromission ?

Projet de loi 14 ou «nouvelle loi 101» - Compromis possibles



De toute évidence, le projet de loi 14, qui vise à moderniser la Charte de la langue française, passera une première épreuve, soit l’étape parlementaire de l’étude article par article. Mais après ? Il se pourrait bien qu’il ne reste qu’un gruyère bien troué sur lequel voter. Ce serait mieux que rien.

Québec

Surréaliste ! La CAQ est illégitime et c'est elle qui tranche

La CAQ décidera du sort du projet de loi 14



Le refus net de l’opposition libérale d’appuyer le gouvernement au sujet du projet de loi 14 n’étonne pas la ministre responsable de la Charte de la langue française, Diane De Courcy.

Québec

Le piège à cons des droits

Le Barreau émet de sérieuses réserves envers le projet de loi 14

Le «droit de vivre en français» ne serait pas un «droit fondamental»


Dans son mémoire présenté vendredi en commission parlementaire, le Barreau écrit que « le projet de loi 14 pourrait donner lieu à des débats judiciaires relatifs aux droits garantis par les Chartes canadienne et québécoise ».

Québec

Ce que pensent les Anglos du projet de loi 14

Opinion: Fellow anglos, don’t let Bill 14 get you down



“Here we go again”...

Québec

Pauvres Anglos. Ils font si pitié...

Au secours de Sandra



En réalité, il y a peu de chances que la jeune Sandra, fille d’un militaire blessé en Afghanistan, subisse le triste sort sur lequel s’apitoyait M. Standish et qu’elle soit séparée de ses amis qui fréquentent une école anglaise voisine de la base de Valcartier. En vertu des dispositions qui sont prévues, seule une minorité d’élèves pourrait devoir interrompre leur parcours en anglais en septembre 2014.

Québec

Patinage de fantaisie

Réponse à Guy Rocher sur la langue de travail - Comités de francisation : une question de taille!



Par son action ferme et patiente au sein des comités de francisation, le mouvement syndical a fortement contribué à la francisation des grandes entreprises. Ces comités de francisation sont essentiels et continueront à jouer un rôle important dans l’avenir. À cet égard, je souligne que le libellé actuel du projet de loi 14 ne correspond pas à « l’intention du législateur ».

Québec

Les apprentis-sorciers au pouvoir

Revenir à l’esprit de la loi 101

Pour quelle absurde raison les rédacteurs du projet de loi 14 ont-ils jeté aux orties les comités de francisation?


Une instance administrative de protection de la loi 101, laquelle avait développé une expertise précieuse, a même été rayée d’un coup de plume en 2002. Il s’agit de la Commission de protection de la langue française, désignée par les détracteurs de la Loi 101 comme la « police de la langue » - terme assez infamant utilisé exclusivement pour cet organisme et non pour tous les autres organismes publics qui défendent les citoyens.

Québec

Une promesse électorale tenue

La loi 101 s'appliquera aux maternelles à 4 ans



La loi 101 s'appliquera finalement aux maternelles à 4 ans dont la ministre de l'Éducation Marie Malavoy a annoncé le lancement officiel jeudi.

Québec

Consolider la Loi 101 malgré l'obstruction libéralo-caquiste

Projet de loi 14 - Une loi nécessaire



La grande différence avec 1977 est que, minoritaire, le gouvernement Marois devra composer avec l’opposition. D’emblée, le Parti libéral a annoncé formellement ses couleurs. Il ne voit dans ce projet que coercition et retrait des droits de la minorité. Pas de surprise. Pendant ses neuf années au gouvernement, il a rejeté tout renforcement de la loi 101. Il n’est intervenu législativement qu’à la suite d’un jugement de la Cour suprême sur les écoles passerelles.

Québec

Le ver est dans la pomme

Une incitation au bilinguisme dans la fonction publique

Le projet de loi 14 ne fait rien pour contrer l’essor du bilinguisme dans l’appareil étatique, déplore le SFPQ


Le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ) juge que le projet de loi 14, censé renforcer la Charte de la langue française, ne fait rien pour contrer l’essor du bilinguisme dans l’administration publique.

Québec

Les anglos ne sont pas les seuls à être déçus...

Projet de loi 14 - Les anglophones se disent déçus de la CAQ



Le début des travaux parlementaires sur le projet de loi 14, qui vise à renforcer la loi 101, mettra à rude épreuve la paix linguistique entre francophones et anglophones. Déjà, de nombreux regroupements anglophones ont dénoncé haut et fort sur la place publique les nouvelles dispositions prévues dans le projet de loi qui vise à renforcer la place du français au Québec. Lundi, ce sera au tour des partisans du projet de loi de manifester leur soutien. Le SPQ Libre et la Société Saint-Jean-Baptiste invitent la population à se rassembler en soirée au Théâtre Plaza à Montréal.

Québec

Legault prêt à laisser tomber la défense du français

La CAQ menace de s’opposer au projet de loi 14

La refonte de la loi 101 pilotée par le PQ semble de plus en plus compromise


Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, a annoncé que sa formation politique s’opposerait notamment à la francisation obligatoire des entreprises de 25 à 49 employés.

Québec

La direction de l'Office doit être tenue responsable de l'action de ses inspecteurs

Mouvement Québec français dénonce une cabale contre la loi 101



La cascade de nouvelles sur les dérapages de l'Office québécois de la langue française (OQLF) laisse Mario Beaulieu, président du Mouvement Québec français, plutôt perplexe. Selon lui, il s'agit d'une cabale organisée, qui tombe à point nommé «pour discréditer» la loi 101 à la veille de sa révision en commission parlementaire.

Québec

À partir de quel moment le bon-ententisme devient-il de l'à-platventrisme ?

Lisée défend son ouverture envers les anglophones

Jacques Parizeau dénonce la dérive «bonne-ententiste» du ministre


Piqué au vif par Jacques Parizeau, Jean-François Lisée a défendu la bonne entente qu’il entend cultiver avec les anglophones à titre de ministre responsable de cette communauté.

Québec

Ce texte va devenir une référence pour nos adversaires. Une réponse à plusieurs niveaux, réfléchie, articulée et circonstanciée, s'impose

Nouvelle Charte de la langue française - Une obsession linguistique délirante

Le projet de loi 14 bureaucratise à outrance le processus de prise de décisions sur la langue


Le projet de loi 14 manipule l’exercice des droits et libertés individuels en faveur d’un seul objectif commun : la primauté d’une langue au détriment complet des autres ignorant la riche dynamique en constante évolution de la société québécoise, sa capacité à réaliser une harmonie linguistique sans qu’il soit nécessaire de promulguer une loi envahissante, rétrograde et redondante.

Québec

Il ne s'agit pas d'un « rêve , mais d'une nécessité »

Nouvelle Charte de la langue française - Pour que le rêve québécois se concrétise

L’immigration peine à tenir ses promesses, celles faites au Québec comme celles qu’elle fait miroiter aux nouveaux arrivants


En théorie, l’immigration devrait être un apport économique et démographique pour le Québec, tout en permettant aux nouveaux arrivants de réaliser leurs rêves. Trop souvent, cette promesse réciproque n’est pas tenue, cédant la place à la déception mutuelle, voire à l’amertume.

Québec

Sur les 84 municipalités possédant un statut bilingue, la moitié ne répondraient plus aux critères

Municipalités bilingues

Give French a chance…

Des vecteurs d’anglicisation pour les nouveaux arrivants.


Le projet de loi no 14 de Diane De Courcy visant à rénover la Charte de la langue française donne à Québec le droit de révoquer un statut bilingue d’une ville si la démographie de cette dernière ne justifie plus qu’elle le conserve. Assez pour relancer le catastrophisme anti-loi 101 et réactiver une certaine mauvaise conscience des Québécois.

Québec

Étrange Jean-François Lisée pour qui la loi n'est pas faite pour être appliquée...

Loi 101

La moitié des villes « bilingues » ne remplissent plus les critères

Québec se montre réticent à révoquer ce statut d’exception


Sur les 84 municipalités qui jouissent d’un statut bilingue au Québec, la moitié ne remplit plus la condition qui lui avait permis d’offrir des services en anglais après l’entrée en vigueur de la loi 101 il y a 35 ans, soit de compter une majorité d’habitants de langue maternelle anglaise.

Ça dit tout : « The best that can be said about the PQ’s new language law is that it’s not as bad as it could have been. »

Quebec’s new language law a pointless farce



Quebec is in the grip of a full-blown crisis over municipal corruption, its infrastructure is falling apart, and its health system is nothing to boast about. So how does the Parti Québécois government of Pauline Marois mark its first three months in office? By reviving the old bogeyman of language, naturally.

Québec

Nouvelle charte de la langue française

Des mesures homéopathiques inefficaces



Pour changer l’ordre des choses, il faut du courage politique et ne pas prendre prétexte du statut minoritaire pour se défiler - Pierre Curzi, ancien député de Borduas.