Économistes atterrés

2. Manifeste d’économistes atterrés

Fausse évidence n°1 : Les marchés financiers sont efficients.


Fausse évidence n°1 : Les marchés financiers sont efficients. Aujourd’hui, un fait s’impose à tous les observateurs : le rôle primordial que jouent les marchés financiers dans le fonctionnement de l'économie. C’est là le résultat d’une longue évolution qui a débuté à la fin des années soixante-dix. De quelque manière qu’on la mesure, cette évolution marque une nette rupture, aussi bien...

1. Manifeste d’économistes atterrés : Introduction

Crise et dette en Europe : 10 fausses évidences, 22 mesures en débat pour sortir de l’impasse


Crise et dette en Europe : 10 fausses évidences, 22 mesures en débat pour sortir de l’impasse Introduction. La reprise économique mondiale, permise par une injection colossale de dépenses publiques dans le circuit économique (des États-Unis à la Chine), est fragile mais réelle. Un seul continent reste en retrait, l’Europe. Retrouver le chemin de la croissance n’est plus sa priorité politique. E...

"Le capitalisme touche à sa fin"

Immanuel Wallerstein - Comment replacez-vous la crise économique et financière actuelle dans le "temps long" de l'histoire du capitalisme ?


Immanuel Wallerstein, chercheur au département de sociologie de l'université de Yale, ex-président de l'Association internationale de sociologie Signataire du manifeste du Forum social de Porto Alegre ("Douze propositions pour un autre monde possible"), en 2005, vous êtes considéré comme l'un des inspirateurs du mouvement altermondialiste. Vous avez fondé et dirigé le Centre Fernand-Braudel pour l'étude de ...

Les conséquences politiques de la crise : le retour de l’Etat

l’idéologie libérale ne résiste pas aux risques qu’elles génère elle-même


La première conséquence de la crise financière internationale qui s’est précipitée en septembre 2007 mais qu’il faut faire remonter à la crise des prêts à risques (subprimes) déclenchée aux Etats-Unis en 2007 et propagée vers ...

La fin de quelle modernité ?

Démêlons les fils de cette symbiose confuse entre les deux modernités - la modernité de la modernisation technologique et la modernité de libération - sur la trame de l'Histoire de notre système-monde moderne.


(...) ce qui se passe actuellement traduit le fait qu'il y a une tension déclarée et ouverte entre la modernité de la modernisation technologique et la modernité de libération. Entre 1500 et 1800, les deux modernités semblaient aller de paire. Entre 1789 et 1968, leur conflit latent était contenu par le brouillage réussi de la différence entre les deux modernités par l'idéologie libérale. Depuis 1968, on a mis bas les masques. Les deux modernités sont désormais en confrontation ouverte.