Envoyons un message clair, évitons les malentendus

"Venez vous joindre au Québec, pas au Canada"

Comment préparer les immigrants adéquatement

Tribune libre


La meilleure façon d'éviter la négligence du devoir élémentaire d'intégration tel qu'elle se pratique malheureusement trop souvent à Montréal, ce serait de donner aux immigrants les conditions à remplir pour venir s'établir au Québec plutôt qu'au Canada avant même leur arrivée. Car la différence de fonctionnement de la société entre les deux endroits est très nette.

Ce serait alors à ces gens de choisir au préalable entre le Québec et le Canada dans le but d'éviter toute confusion ultérieure quant à ce qui est attendu d'eux.


Bureau canadien d'immigration à Chandigarh, capitale du Punjab aux Indes. Notez le bilinguisme officiel respecté.
Les directives pourraient ressembler à ceci: pour venir au Québec,

- Vous devez désirer vous joindre à la majorité francophone.

- Vous devez être conscient que le Québec pourrait devenir indépendant un jour selon la volonté du peuple et que vous devrez participer à cette émancipation salutaire.

- Il faut comprendre que le multiculturalisme n'a pas cours ici, que la pratique du communautarisme est socialement condamnable, et que vous devez réviser votre système de valeurs en fonction du nôtre. C'est toujours à l'immigrant de s'adapter, jamais l'inverse.

- Au Québec, c'est l'identité québécoise prédominante qui est valorisée par respect pour le peuple fondateur et majoritaire.

- Le Québec sera votre unique patrie, pas le Canada, ni votre pays d'origine.


Avec de telles directives claires et sans détour, le postulant saura d'avance à quoi s'attendre en arrivant ici et surtout s'il est animé par le profond désir de venir nous aider à bâtir notre pays si distinct et si différent du Canada. Sinon, les 9 autres provinces s'avèreront un meilleur choix de destination.
Réjean Labrie, de Québec, capitale nationale.

Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie844 articles

  • 1 455 319

Réjean Labrie est natif de Québec. Il a fait une partie de sa carrière dans la fonction publique provinciale.

Il tire la plus grande fierté d’être un enraciné de la 11ème génération en sol natal. Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique.

Il se considère comme un simple citoyen libre-penseur sans ligne de parti à suivre ni carcan idéologique dont il se méfie comme des beaux parleurs de la bien-pensance officielle.

L'auteur se donne pour mission de pourfendre les tenants de la pensée unique, du politiquement correct, de la bien-pensance vertueuse, toutes ces petites cliques élitistes qui méprisent le bon peuple.

Plus de 840 articles publiés en ligne ont été lus un million 450 000 fois par tous ceux qui ont voulu partager une réflexion s'étendant sur une période dépassant 15 ans. À preuve que l'intérêt pour une identité nationale québécoise affirmée ne se dément pas, quoi qu'on en dise.





Laissez un commentaire



1 commentaire

  • Archives de Vigile Répondre

    12 février 2011

    Après Merkell, après Cameron, c'était au tour de Sarkosy cette semaine d'avouer que le multicul est un échec.
    On attend le premier député à l'Assemblée nationale qui va se lever et déclarer qu'au Québec, c'est terminé.
    Dorénavant toutes les politiques de l'État québécois viseront l'intégration des immigrants et l'assimilation accélérée de leurs enfants. Il en va de notre intéret national
    Fini les accommodements raisonnables
    Fini les écoles juives, musulmanes, grecques, italiennes
    Fini le mois des Noirs
    Fini les fêtes ethniques
    Fini les politiques d'embauche discriminatoires pour la majorité
    Fini le Cegep anglais aux allophones
    Fini les prêts et bourses pour les universités anglaises
    etc
    Mais ça n'arrivera pas.
    Ne ratez pas la reprise des Francs-Tireurs ce soir. Très bonne entrevue avec Eric Zemmour sur les questions indentitaires. Il raconte comment lui, fils d,immigrants, il est devenu français. Comment la France l'a rendu heureux contrairement aux jeunes des banlieues qui eux cassent tout
    et chient sur la France.
    http://lesfrancstireurs.telequebec.tv/
    Émission 337
    Cette semaine aux Francs-Tireurs, Richard Martineau s’entretient avec Éric Zemmour, le polémiste français qui a provoqué un tollé quand il a déclaré sur un plateau de télévision : « Les Français issus de l'immigration sont plus contrôlés que les autres parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes... C'est un fait. » Raciste, Zemmour? Richard Martineau lui pose la question… et bien d’autres! Zemmour propose la France aux Français et à ceux qui veulent le devenir et décrète que la race est le nouveau tabou social. Il en profite pour casser un peu de sucre sur les accommodements raisonnables « à la Québécoise».
    Patrick Lagacé rencontre trois jeunes Français membres du Projet Apache, sorte de mouvement politique de droite inspiré du film Fight Club, qui revendiquent une identité parisienne et française et qui craignent comme la peste l’immigration et « l’islamisation de la France ». Selon eux, les Français ‘de souche’ seront bientôt les Apaches de la France : parqués dans des réserves et décimés…