Quelques fêtards arrêtés

Le défilé de la Saint-Patrick se déroule dans la bonne humeur

Fête de la Saint-Patrick

À Montréal, les dimanches se suivent, mais ne se ressemblent pas. Une semaine jour pour jour après la manifestation contre la brutalité policière qui s'est soldée par l'arrestation de plus de 200 individus, des milliers de personnes ont célébré la fête nationale des Irlandais, la Saint-Patrick, dans la bonne humeur.
«Les gens veulent célébrer dans l'harmonie et dans la paix. Tout le monde est heureux. C'est le visage de Montréal qu'on aime», a lancé le maire de Montréal, Gérald Tremblay, qui participait pour la neuvième fois au traditionnel défilé.
Des dizaines de milliers de personnes, vêtues de vert, couleur du saint patron de l'Irlande, ou arborant un trèfle, s'étaient massées tout au long de la rue Sainte-Catherine, entre les rues Du Fort et Saint-Urbain, pour participer au plus ancien défilé de la Saint-Patrick en Amérique du Nord. Sous un soleil radieux, des chars allégoriques, orchestres, clowns et mascottes se sont suivis sous les regards amusés de centaines d'enfants la plupart du temps assis sur le trottoir.
Engoncés dans de longs manteaux noirs et portant des chapeaux haut de forme, les leaders de la communauté irlandaise de Montréal ont parcouru le trajet de plus de deux kilomètres au rythme de la musique des fanfares de la Gendarmerie royale du Canada et de l'University of Western Ontario.
Bière irlandaise
Plusieurs ont par ailleurs profité de l'occasion du défilé pour décapsuler une ou quelques bouteilles de bière, irlandaise il va sans dire. Huit personnes ivres ont été interpellées en vertu des règlements municipaux alors que deux autres ont été accusées d'agression armée. Elles auraient lancé des objets sur des agents, a indiqué le Service de police de la Ville de Montréal. Les trois hélicoptères Griffin et les deux F18 des Forces canadiennes qui ont survolé à basse altitude le centre-ville pendant le défilé n'ont visiblement pas ralenti leurs ardeurs.
«Je venais voir la parade dans les années cinquante avec mes parents. Ça fait partie du Québec, de la vie de Montréal, la Saint-Patrick», a déclaré le chef du Bloc québécois, Gilles Duceppe. M. Duceppe et le président du caucus québécois du Parti conservateur, Steven Blaney, ont mis la politique partisane de côté et ont, côte à côte, salué les personnes qui défilaient et la foule massée devant le Complexe Desjardins, à partir de la tribune où les élus et des invités triés sur le volet étaient réunis. «Aujourd'hui, c'est une fête sur l'ouverture du Québec au monde. On célèbre nos racines irlandaises», a affirmé Steven Blaney, Irlandais de cinquième génération.
En choeur, la ministre québécoise de l'Immigration et des Communautés culturelles, Yolande James, et le porte-parole de l'opposition officielle en matière d'Immigration et de communautés culturelles, Camil Bouchard, ont aussi souligné l'apport des Irlandais à la société québécoise. «C'est une communauté qui demeure très vivante. Tout le monde est irlandais aujourd'hui», a dit Yolande James. «C'est intéressant, il y a des gens de tous les horizons. Ils ont envie de fêter et de sortir de chez eux», a ajouté Camil Bouchard.


Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé