Québec demande à Ottawa de prendre ses évaluations environnementales au sérieux

Aebd4dbcdb11dd335cf130ca0d323973

L'écologie : nouvelle pomme de discorde entre Québec et Ottawa


Le Québec est parfois considéré comme un groupe de militants ou d’experts lors de certaines évaluations environnementales fédérales, a déploré le ministre de l’Environnement Benoit Charette vendredi, tout en appelant Ottawa à corriger la situation dans le projet de loi C-69.


Il témoignait devant le Comité sénatorial de l’énergie, de l’environnement et des ressources naturelles, qui a fait un arrêt à Québec dans le cadre de sa tournée de consultations pancanadiennes.


Bien qu’il se soit doté de lois environnementales qui ont prouvé leur efficacité depuis 40 ans, le Québec a parfois un simple statut d’observateur même si les projets qui font l’objet d’une évaluation peuvent avoir un impact important sur son territoire, a précisé le ministre.


Ottawa passe, selon lui, à côté d’une occasion de corriger cette situation et de réduire les délais pour d’évaluation pour les projets qui relèvent principalement de la compétence provinciale, comme les mines.


Le sénateur Claude Carignan est d’accord avec la position du Québec. Il a qualifié le projet de loi qui revoit le processus d’évaluation environnementale fédérale de « paternaliste ». La sénatrice Rosa Galves a indiqué au ministre que toutes les provinces n’ont pas la même rigueur en la matière, ajoutant que des projets ont déjà été approuvés en 48 heures ailleurs au pays.


La sénatrice Julie Miville-Dechêne a évoqué la possibilité pour le Québec de conclure une entente avec le gouvernement fédéral pour régler cette situation au lieu d’exiger un amendement dans le projet de loi.


C-69, qui concrétise l’une des promesses phare du gouvernement Trudeau, chemine depuis plus d’un an à la Chambre des communes et au Sénat. Des groupes environnementaux craignent qu’il ne meure au feuilleton sans pouvoir être adopté d’ici la fin des travaux parlementaires en juin.









LE COURRIER DE LA COLLINE


Nouvelle infolettre


Chaque jeudi, l'équipe du Devoir à Québec résume l'essentiel de la semaine parlementaire. Retrouvez aussi la note de Michel David, notre chroniqueur politique. Inscrivez-vous, c'est gratuit!













En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.