Saviez-vous que vous mangez déjà halal et kasher?

Pour une certification non-halal, non-kasher

...dans l'étiquetage des produits alimentaires

Bf219541772f9bd160fc6a3db0d4f9f8

Tribune libre

Voulez-vous vraiment manger halal ou kasher? Non? Pourtant... vous le faites déjà!


Que vous le veuillez ou non, nombre des produits que vous achetez sont déjà conformes à certaines exigences religieuses étrangères.


Si, si, vous êtes déjà en bonne voie d'assimilation musulmane ou juive, ne vous en déplaise!



Il n'est peut-être pas si loin que ça le jour où vous céderez à l'exhortation de forcer votre femme à se voiler, ou vos enfants d'arborer des boudins temporaux et de n'étudier que le talmud dans l'une de nos nombreuses écoles illégales.


Oui, cette comédie d'un goût douteux (permettez le calembour) a assez duré. Il faut rappliquer collectivement et en force. Combattons l'intrusion de pratiques jugées barbares à nos yeux.



Il est ridicule que des religions étrangères viennent nous dicter ce que nous mettons dans nos assiettes.


Il est scandaleux que des religions étrangères osent nous rendre complices de pratiques d'abattage cruelles envers les animaux, ou de préparation particulière pour se conformer servilement à leurs rites antédiluviens.



Trève de salamalecs!


Exigeons de Santé Canada et des gouvernements une réglementation non équivoque à l'effet que tout produit vendu au Canada affiche désormais une certification non-halal et non-kasher bien en évidence sur l'emballage lorsque tel est le cas.


Que l'étiquetage soit clair, et qu'on stipule en toutes lettres: produit non halal, non kasher.



Par ailleurs, tout produit halal ou kasher devra être annoncé à l'avant du produit par un logo bien apparent et également en termes clairs pour que ce soit sans équivoque. Cet étiquetage bien apparent permettra à tout un chacun d'éviter ces produits condamnables.


Il reviendra alors au consommateur averti de choisir en toute liberté ce qu'il achète. Il ne se fera plus tromper par des mentions en petits caractères à l'arrière du produit ou par un logo qui porte à confusion.


Finies les entourloupettes!



Le consommateur averti qui ne veut certes pas se rendre complice de pratiques cruelles ne doit pas être dupé par des produits mal étiquetés ou qui cherchent intentionnellement à cacher leur vraie nature.


Car c'est ce qui arrive actuellement: on cherche à faire en sorte que la désignation incriminante ne soit comprise que des croyants de ces religions pour ne pas en détourner le grand public.



Déjà, les produits bio possèdent leur propre certification, de même que les produit sans lactose, sans gluten ou allergènes. On arbore fièrement les mentions "sans ogm", "sans bpa", "sans nitrites" selon le cas pour attirer une certaine clientèle. Qu'il en soit de même pour les produits halal et kasher.


Nous devons pouvoir boycotter en toute connaissance de cause les produits alimentaires faisant appel à des pratiques archaïques coupables de cruauté animale et de préparation alimentaire qui ne répondent pas aux normes occidentales des sociétés civilisées.



Les produits halal et kasher doivent être stigmatisés. Les produits non-halal et non-kasher doivent être privilégiés.


Pour qu'on nous laisse manger laïque en paix!

Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie447 articles

  • 568 078

Réjean Labrie, né en 1954, est originaire de Québec. Il a fait carrière dans la fonction publique à l’aide sociale. Il est fier d’être un enraciné de la 10è génération.Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise.L'icône d'identification illustre les fortifications de Québec qui symbolisent notre caractère irréductible et notre résilience face à l'adversité.





Laissez un commentaire



1 commentaire

  • Francis Déry Répondre

    8 juillet 2018

    Si un rabbin éternue sur du boeuf, celui-ci cesse-t-il d'être cachère?



    Une préparation alimentaire cesse d'être cachère si un intrant non-cachère se mêle aux intrants cachères ou encore si des règles halakhiques ne sont pas respectés.



    Peut-on m'assurer complètement sur l'absence de poil rabbinique dans une préparation laïque?