Augmentation alarmante de cette pratique barbare

Pétition contre l'abattage animal rituel sanglant de type halal

Qu'une loi l'interdise totalement

91793d45d7db51130ac9359fc2589576

Tribune libre

Le rituel musulman de l'abattage animal sanglant de type halal est en train de prendre des proportions jamais vues au Québec.


Au point que la situation en est devenue alarmante.



En effet, de plus en plus de pauvres animaux innocents sont soumis à ce supplice coranique venu de l'étranger, vestige honteux de certaines sociétés restées au niveau de civilisation le plus barbare imaginable, et dont bien des représentants sont par surcroît butées et réfractaires à l'idée de toute évolution.



Une telle procédure doit cesser.



Nous avons notre réputation de société occidentale civilisée à défendre.



Et la cruauté animale injustifiable ne fera jamais partie de nos valeurs fondamentales.



Nous ne pouvons tolérer de telles pratiques sanguinaires à grande échelle dans notre propre pays du Québec, et ce, au vu et au su de tous, comme une manière de provocation ostentatoire.



Il importe donc de lancer de toute urgence une pétition visant à faire interdire par une loi musclée et sans échappatoire la pratique de l'abattage animal rituel halal sur tout le territoire du Québec, et à interdire l'importation et la vente de tout produit issu de cette procédure ignominieuse.



Tous pourront la signer avec empressement et conviction, à commencer par:


1- les Québécois sensés et préoccupés par le sort réservé à tous les animaux



2- les propriétaires d'animaux de compagnie horrifiés à l'idée qu'on puisse faire souffrir systématiquement et sadiquement d'innombrables animaux sans défense. Avouez que cela en dit long sur les perpétreurs de tels actes qui n'affichent certes pas de tels scrupules...



3- les végétariens, végétaliens et véganes dont le nombre est en hausse constante



4- les organismes de protection des animaux, l'Ordre des médecins vétérinaires du Québec, les animaleries, les zoos, les refuges d'animaux privés, la SPA, la SPCA, la PETA, etc. qui tous s'uniront pour militer en faveur de cette interdiction et qui mettront la pétition à la disposition de tous en encourageant les gens à la signer en grand nombre



Que tous les citoyens concernés, que tous les organismes associés aux animaux se liguent comme une seule personne contre cette pratique inacceptable qui donne mal au coeur rien qu'à y penser, au point où je n'ai pu me résoudre à l'illustrer par des photos explicites.



La pétition pourrait être formulée comme suit:


"En tant que citoyen du Québec, je m'oppose à l'abattage animal rituel de type halal sur l'ensemble de notre territoire. Je demande au gouvernement une loi qui interdise cette pratique cruelle et barbare, ainsi que l'importation et la vente de tout produit de même nature".



Une vaste campagne de sensibilisation du public doit être mise sur pied afin d'assurer le succès retentissant et populaire de cette pétition dans un avenir rapproché.



Que chacun s'implique. Passez le mot. Contactez votre député à cet effet. Organisez des marches publiques pour la bonne cause. Relayez la nouvelle via les réseaux sociaux. Que les jeunes en débattent sur les campus et prennent les devants. Lancez un #PasDehahal. Vous pouvez faire une différence.



Rappelons que c'est l'un des grands principes fondamentaux de la démocratie de permettre qu'une majorité de citoyens fasse interdire par des lois appropriées des comportements ou des actes jugés répréhensibles à leurs yeux.



L'adoption avec succès de la loi 21 sur la neutralité de l'État en est un exemple récent, à la grande satisfaction de la majorité québécoise de souche, celle qui compte avant toute chose. 70% d'approbation, c'est plus que consensuel, ça se rapproche de l'unanimité!



Second exemple: le gouvernement s'apprête à renforcer la loi 101 sur la primauté de la langue française au Québec, au grand dam des anglo-montréalais et des anglo-ethniques récalcitrants. Eh bien, qu'ils se le tiennent pour dit que le gouvernement a tous les droits de le faire. L'actuel gouvernement caquiste dirigé par M. François Legault représente la majorité historique francophone qui le soutient et qui l'a fait élire en ce sens.



La majorité historique fondatrice que nous sommes ne doit jamais se laisser contrôler ni intimider par aucune minorité et encore moins par une quelconque communauté ethnique venue de l'étranger, aussi acrimonieuse et véhémente puisse-t-elle se montrer.



Les communautés à qui cette interdiction d'abattage déplairait auront tout le loisir de se relocaliser sans délai dans une autre province ailleurs au Canada, c'est-à-dire dans toute province qui hésite encore à faire le grand pas de l'affirmation de ses valeurs les plus profondes, à l'opposé de la nôtre qui sait très bien ce qu'elle veut et ne veut pas. Ou qu'ils retournent dans leur pays d'origine, s'ils tiennent tant à continuer à vivre selon ses règles archaïques et arriérées.



Parions que les Québécois choisiront une fois de plus de se faire respecter comme il se doit.



Notre vision des choses devra toujours s'imposer d'elle-même.



C'est pour toutes ces raisons que l'abattage animal rituel sanglant de type halal doit tout simplement cesser pour de bon et être interdit à jamais au Québec.



Comme moyen de pression supplémentaire, il faut boycotter tous les établissements qui vendent ou servent de tels produits, incluant les restaurants.Faites plutôt votre propre couscous maison!



Et le plus tôt sera le mieux.


Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie518 articles

  • 964 249

Réjean Labrie, né en 1954, est originaire de Québec. Il a fait carrière dans la fonction publique à l’aide sociale. Il est fier d’être un enraciné de la 10ème génération en sol natal.Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique. L'icône d'identification montre les fortifications de Québec qui symbolisent notre caractère irréductible et notre résilience face à l'adversité.





Laissez un commentaire



1 commentaire

  • Réjean Labrie Répondre

    26 novembre 2019

    J'ai inclus dans le corps du texte ci-dessus l'hyperlien donnant les informations pour lancer une pétition officielle au gouvernement.


    Les citoyens prêts à poser le geste courageux peuvent aussi cliquer ici pour lancer la pétition:


    Lancer, signer ou consulter une pétition



    et ici pour obtenir la procédure en détail:


    Lancer une pétition


    Tous les citoyens du Québec peuvent, par l’intermédiaire d’un député, adresser une pétition à l’Assemblée nationale. La pétition peut être :



    • lancée par une personne ou par une association de personnes (l’initiateur de la pétition)

    • signée sur support papier ou électronique.