On ne peut modifier le drapeau québécois

par respect de nos origines et de la tradition

69904094109ecf39b172d3ff48cae6cf

Tribune libre

Le drapeau québécois ne peut être modifié sous aucun prétexte, il doit traverser les siècles tel quel en signe de continuité, de fidélité à nos origines et à la tradition. Vouloir le modifier relève de l'hérésie, de la négation de ce que nous sommes.
Lors des derniers Jeux olympiques, j'ai été fort surpris de découvrir qui ressemble à s'y méprendre au drapeau du Québec, mais en version rouge.
En effet, il partage avec le nôtre les 4 rectangles sertis de petites 4 croix (au lieu de fleurs-de-lys) autour d'une croix blanche centrale. L'effet visuel est le même que notre drapeau. Les concepteurs sont allés chercher les symboles qui les représentent le mieux et qui remonteraient au Moyen Âge.
Ces dernières années au Québec, certaines voix discordantes, voire iconoclastes, se sont élevées ici et là pour exiger des modifications à notre cher fleurdelysé. À les en croire, plus besoin de la sainte croix, plus besoin des fleurs-de-lys (pas une fleur indigène du Québec), plus besoin du bleu trop péquiste à leur goût, et quoi d'autre encore.
Il n'y a aucune espèce de honte à arborer cette croix qui rappelle que la nation fondatrice est issue de la chrétienté qui nous a fourni le système de valeurs qui dans l'ensemble à toujours cours et qui nous guide encore dans la lutte du bien contre le mal. Il nous faut aussi tirer fierté du fait que les fleurs-de-lys représentent pour nous la langue française qui se perpétue et qui nous lie encore aujourd'hui.
rappelle avec éloquence que nous faisons partie d'une continuité qui traverse les siècles. On est parti de là, et on poursuit la route sur la même lancée.
Non seulement le drapeau québécois nous représente tel qu'il est, mais de plus il est tout simplement beau à regarder, esthétiquement parlant. Jetez un coup d’œil à la plupart des drapeaux du monde, et vous serez frappé de constater que la plupart ne sont que de vulgaires bandes de couleur doubles ou triples, souvent criardes et dépareillées.
Si je peux me permettre un aparté, parmi les drapeaux qui plaisent le plus à mon œil, il y a bien sûr celui du Québec, mais également celui du Canada (même le plus fervent nationaliste peut le reconnaître sans conséquence), celui du Brésil et celui de la Suède.
Chaque fois que je passe devant un endroit où flotte le seul drapeau sur fond d'azur qui importe pour nous tous, je lui fais un petit salut de la tête ou de la main, je lui rend hommage, je salue les miens.
Et tant qu'à faire, dans les écoles, pourquoi ne pas remettre à la mode la cérémonie du salut au drapeau, mais québécois cette fois-ci, le vendredi après-midi à 15:00 dans la grande salle de récréation, comme on le faisait dans mon jeune temps devant le drapeau canadien. Et qu'on nous laisse ensuite sortir en courant pour rentrer à la maison, dans la joie de la liberté retrouvée. Le salut au drapeau québécois, associé à l'émotion de la liberté retrouvée, quelle excellent jumelage pour donner le goût de l'indépendance à nos jeunes!
Nous sommes d'ici et de nulle part ailleurs. Honneur à notre beau et grand peuple et à son drapeau qui nous représente!
Quels sont vos drapeaux préférés? https://fr.wikipedia.org/wiki/Galerie_des_drapeaux_des_pays_du_monde

Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie512 articles

  • 969 711

Réjean Labrie, né en 1954, est originaire de Québec. Il a fait carrière dans la fonction publique à l’aide sociale. Il est fier d’être un enraciné de la 10ème génération en sol natal.Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique. L'icône d'identification montre les fortifications de Québec qui symbolisent notre caractère irréductible et notre résilience face à l'adversité.





Laissez un commentaire



1 commentaire

  • François Ricard Répondre

    14 septembre 2016

    J'étais chez les Frères du Sacré-Coeur.
    Tous les matins, nous faisions notre salut au drapeau....le drapeau québécois fleur-de-lysé.
    Le frère Rhéaume nous avait enseigné:"À mon drapeau, je jure d'être....."
    Et dire que l'on a même décidé de ne plus enseigner notre hostoire. Misère.