Message de Jean-Martin Aussant pour la Fête nationale

Le Québec finira bien par réaliser collectivement que la meilleure chose à faire est de décider lui-même de son destin, comme 200 autres pays dans le monde l’ont fait sans jamais le regretter.

Fête nationale 2012


Un peuple, c’est un peu comme une personne. Ça a besoin de bonnes nouvelles de temps en temps. Surtout quand les derniers temps ont été particulièrement ordinaires.
On pourrait parler de la tentative de nous imposer les gaz de schiste, du Plan Nord qui vend nos ressources à rabais, du financement douteux des partis politiques, d’un conflit entre le gouvernement et les étudiants qui s’éternise et j’en passe. Clairement, le Québec était dû pour une bonne nouvelle.
Et il en a eu toute une: la population qui s’est levée et qui s’est fait entendre. Ça, c’est une bonne nouvelle! Et ça déboussole tellement la classe politique qui était habituée à faire ce qu’elle voulait, que le gouvernement a imposé la fameuse loi 78 pour réduire l’enthousiasme de tout ce beau monde qui voulait simplement manifester pacifiquement en marchant dans les rues. On est quand même encore loin de la guerre civile là!
Je suis fier de voir que malgré notre relatif confort, nous avons été capables de dire que le système en place a besoin d’un sérieux coup de barre. La population a eu envie de dire qu’elle n’était pas une marchandise électorale, et c’est parfait. Il faut que cette envie d’autre chose dure jusqu’au prochain rendez-vous…
Notre fête nationale, c’est le meilleur moment pour se demander où nous en sommes et quelle direction on devrait prendre. Pour se demander si l’on veut continuer à être une partie secondaire d’une entité lointaine, ou une chose à part entière qui nous ressemble, tout simplement. Je le disais, un peuple c’est comme une personne. Et personne ne laisserait indéfiniment une autre personne lui dire quoi faire de son argent, lui dire quels règlements appliquer dans sa propre maison, ou lui dicter comment mener ses relations avec ses voisins. Le Québec finira bien par réaliser collectivement que la meilleure chose à faire est de décider lui-même de son destin, comme 200 autres pays dans le monde l’ont fait sans jamais le regretter.
Nous sommes 8 millions de Québécois, ce qui fait de nous un peuple plus nombreux que la majorité des pays du monde. Notre territoire est plus grand que 22 des 27 pays de l’Union européenne mis ensemble. Notre puissance économique et culturelle fait de nous un peuple plus riche que 90 % des autres nations du monde, tout ça en tant que simple province qui ne peut pas décider elle-même de ce qui est bon pour elle. Imaginez le potentiel encore dormant du pays qui se réveillera nécessairement un jour. Ça fait rêver, et pour cause.
Bonne fête nationale, ou bonne Saint-Jean, c’est comme vous préférez, et n’oubliez jamais qu’on n’a pas le droit de se contenter de moins que notre potentiel quand nos ancêtres sont allés au-delà du leur pour qu’on existe encore aujourd’hui.
Au plaisir!
Jean-Martin Aussant

Featured 4c5eff97af5aac5f1ab4c73a5a9b80e4

Jean-Martin Aussant17 articles

  • 18 852

Député de Nicolet-Yamaska

7 juin 2011
_ Conférence de presse de M. Jean-Martin Aussant, député de Nicolet-Yamaska

Sujet : [Le point sur son avenir politique->http://www.assnat.qc.ca/fr/video-audio/AudioVideo-36653.html]





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé