Martine Ouellet s’est sentie menacée par Lisée, dit Alexandre Cloutier

02ea2937194f1ff5a487f20ed5fd23df

Lisée se montre vindicatif

La candidate à la direction du Parti québécois, Martine Ouellet, s’est sentie menacée par son adversaire Jean-François Lisée lors d’un caucus, a déclaré jeudi Alexandre Cloutier.

M. Cloutier, également dans la course, a affirmé que Mme Ouellet lui a confié cette impression, mercredi, à la suite d’une intervention de M. Lisée pendant une réunion des députés.

M. Lisée s’est défendu d’avoir menacé d’exclure sa collègue, dont les déclarations des derniers jours ont été source de tensions dans les rangs péquistes.

Qualifiant les propos de M. Cloutier d’ouï-dire, M. Lisée a reconnu qu’il avait lancé un appel à Mme Ouellet, afin qu’elle fasse preuve d’esprit d’équipe.

Mme Ouellet était absente, jeudi matin, de l’habituelle réunion des députés péquistes précédant la période des questions.

Son porte-parole, Louis-Philippe Dubois, a précisé qu’elle sera toutefois au Salon bleu cet avant-midi.

Mme Ouellet a également convoqué la presse parlementaire, en début d’après-midi, au sujet de « la course à la direction de son parti ».

Mercredi, en soirée, Mme Ouellet a publié sur les réseaux sociaux une vidéo dans laquelle elle déclare à plusieurs reprises qu’elle aime le Parti québécois.

La semaine dernière, Mme Ouellet avait accusé ses deux principaux rivaux de vouloir l’exclure de l’attention médiatique.

Mardi, la candidate a attaqué le chef intérimaire Sylvain Gaudreault après la diffusion d’une publicité incluant la quasi-totalité des députés, sauf elle.
> Lire la suite de l'article sur Le Devoir


Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé