Merci à toutes et à tous !

Une battante


Quelle course ce fut que cette dernière campagne à la direction du Parti Québécois ! Tant de magnifiques moments et, surtout, tant de chemin parcouru lors de ces mois de campagne, non seulement pour moi, mais aussi pour tous les candidats, le parti lui-même et, surtout, pour les militants, qui sont le cœur et l’âme de notre grande formation politique.



Ensemble, nous avons fait avancer le projet le plus rassembleur et le plus noble qui soit, l’indépendance du Québec. C’est notre désir de voir l’indépendance à l’ordre du jour de cette course qui nous a inspirés à vous proposer des idées audacieuses, novatrices, rassembleuses.



Ensemble, nous avons pu mettre au jeu des propositions qui vont continuer de vivre au-delà de cette course. Des propositions comme celle de la Constitution initiale de la République du Québec. Avec une telle proposition, nous avons pu passer de la parole aux actes et toucher du bout des doigts à cet exercice fondateur que sera celui d’écrire et d’adopter notre propre constitution.



 



50 + 1 réponses sur l’indépendance



Ensemble, nous allons pouvoir continuer à faire avancer la cause d’un Québec indépendant. Car c’est avec vous, les militants du Parti Québécois, que je veux mener à bien le mandat que le chef m’a proposé, soit celui des «50 + 1 réponses sur l’indépendance».



Un exercice qui sera d’une importance cruciale pour expliquer de nombreux enjeux liés à l’indépendance, comme les frontières, la citoyenneté, le transport ferroviaire, la voie maritime, les pensions, et j’en passe.



Les membres et les citoyens ont des questions très terre-à-terre sur l’indépendance. Il est plus que temps de leur fournir des réponses. Ce travail, je compte le faire en consultation avec les militants, les députés, les experts et les groupes qui s’intéressent à la transformation du Québec de province à pays.



 



Des mesures fortes pour notre avenir collectif



Ensemble, nous avons semé la liberté à la grandeur du Québec. Assumer notre indépendance, c’était notre thème de campagne. Un thème qui me semble encore plus pertinent aujourd’hui ! Car, au fond, qu’est-ce que c’est que d’assumer notre indépendance au Parti Québécois en 2016 ?



C'est, entre autres, de présenter un projet de société emballant et complet pour tous les citoyens du Québec, peu importe leur âge ou l’endroit de leur naissance, que ce soit à Akwesasne, à Port-au-Prince ou à Granby. Ce projet de société, il fera également de nous le premier pays francophone sur le continent américain, un pays avant-gardiste, parmi les plus démocratiques et les plus riches de la planète.



Ensemble, nous avons aussi pu débattre de nombreuses propositions avant-gardistes que j’ai eu l’occasion de mettre au jeu. Des mesures pour faire du français la véritable langue officielle du Québec, comme le voulait Camille Laurin avec la Loi 101; la gratuité scolaire de la maternelle au doctorat, pour un accès universel à l'éducation; un accès à Internet très haute vitesse sur l'ensemble de notre territoire; le Plan Climat-Québec 2030, soit des investissements de 15 milliards $ d'ici 2030 pour créer 350 000 emplois et réduire les GES de 40 %, avec un plan pour que l'on devienne le leader nord-américain de la transition énergétique avec l’électrification des transports, l’efficacité énergétique et les économies d’énergie.



Des mesures fortes et porteuses d’espoir que notre équipe a mises sur la table pour notre avenir collectif.



 



Un immense merci à toutes et à tous!



Aujourd’hui, quelques semaines après le vote, c'est donc avec le sentiment du devoir accompli que je vous dis merci à toutes et à tous.



Merci à toute l'équipe de campagne, à toutes celles et ceux qui nous ont prêté main-forte pour les signatures, pour l'organisation des tournées, pour les téléphones à notre local de campagne, pour les rassemblements que nous avons tenus, pour les milliers de contributions, pour les vidéos et, surtout, à celles et à ceux qui ont porté notre message jusqu'au bout de cette course.



Merci également à tous ceux qui m’ont appuyée publiquement. Notamment, merci à messieurs Louis Bernard, Gilbert Paquette, André Binette, Yves Michaud et Robert Dean, des piliers du mouvement indépendantiste.



Merci aux actuels députés du Bloc Québécois Xavier Barsalou-Duval, Michel Boudrias, Marilène Gill et Mario Beaulieu, ainsi qu’aux ex-députés du Parti Québécois Jeannine Richard, Maxime Arseneau et Émilien Pelletier pour votre soutien sans faille, qui m’aura été précieux.



Un immense merci aux artistes et personnalités publiques qui m’ont offert leur soutien, notamment Daniel Boucher, Lucie Laurier, Alexandre Belliard, François Avard, Sylvie Legault, Victor Lévy-Beaulieu, Claire Pelletier, Ghislain Taschereau, Vincent Lemay-Thivierge, Denis Trudel et plusieurs autres.



Je tiens également à féliciter chaudement et sincèrement tous les candidats qui ont pris part à cette course, soit Jean-François Lisée, Alexandre Cloutier, Paul St-Pierre Plamondon et Véronique Hivon. Quelle course ce fut pour nous tous!



Nous avons fait le tour du Québec, nous avons débattu d'Est en Ouest, nous avons milité du Nord au Sud. Plusieurs excellentes idées auront émergé de nos campagnes respectives et elles serviront à préparer l’avenir de notre grande formation politique. Il nous appartient de faire fructifier ces propositions, surtout dans l’optique du congrès de 2017, qui arrive à grands pas.



Finalement, merci à tous les membres du Parti Québécois, le plus grand parti démocratique du Québec. Merci d'avoir pris part avec nous à cette belle aventure. Nous avons pu admirer votre énergie et votre enthousiasme, à chacune des journées de cette campagne, à chacune des rencontres avec les membres et les citoyens.



Cela fait maintenant 30 ans, presque jour pour jour, que je milite au Parti Québécois. C’est un peu comme ma deuxième famille. Le Parti Québécois, c’est un parti que j’aime. Un parti qui est là pour le monde, pour les travailleurs, pour les femmes, pour les jeunes et les moins jeunes. Un parti toujours ouvert aux nouvelles idées qui font grandir le Québec. Un parti qui porte en son sein le projet d’émancipation de tout un peuple.



Vous pouvez compter sur mon énergie, mon enthousiasme, ma détermination pour la concrétisation du 194e pays à l’ONU, la République du Québec !



L’auteure est députée du Parti Québécois.





 


Featured c802e14755863f2cfe27679d94b97aa3

Martine Ouellet26 articles

  • 11 383

Députée de Vachon à l'Assemblée nationale du Québec depuis 2010. Elle est la cheffe du Bloc québécois depuis 2017. Elle est ingénieure mécanicienne. Elle a été Ministre des Ressources naturelles dans le gouvernement de Pauline Marois de 2012 et 2014.





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé