Les bons et les mauvais terroristes

Les terroristes que l’Occident aime et protège

Tribune libre

Dès que je parle avec les gens de terrorisme, ils ont peur de l'intégrisme, des musulmans… et franchement cela me saoule. Il y en a même qui m'envoient des courriels alarmants sur le prosélytisme meurtrier de la religion musulmane. À tous ceux et celles qui me demandent mon opinion sur le terrorisme, voici comment je l’analyse.

Les terroristes wahhabites forment un groupe sectaire (reconnu comme le groupe Al Qaeda) sunnite né en Arabie saoudite et qui a fleuri en Égypte sous le couvercle des Frères musulmans. Ils sont contre toute domination, en particulier étrangère. Ils veulent réformer l’islam comme au temps du prophète Mohamed. Ils sont devenus moudjahidines en Afghanistan, sous Ben Laden, le Saoudien aimé et choisi par la CIA américaine pour chasser les Soviétiques de l’Afghanistan dans les années 1980 et protéger les immenses plantations de pavots, représentant des milliards de dollars sur le marché noir. Ces moudjahidines (devenus djihadistes et ultimement terroristes) ont très bien servi la CIA et le FBI américain, lors de l’attentat du 11 septembre 2001.

En octobre de la même année, les États-Unis déclarent la guerre aux terroristes, où qu’ils soient. La CIA se met à l’ouvre. Elle recrute les moudjahidines afghans, pakistanais et autres, les oriente, les forme et les arme contre Saddam Hussein d’Irak, accusé de posséder des armes de destruction massive. Ce qui se révéla par la suite être un monumental mensonge. En 2003, les États-Unis et le Royaume-Uni envahissent l’Irak. Le président Saddam Hussein est arrêté, remis aux rebelles, pour être ensuite condamné à la pendaison. Ce fut un échec monumental à tous les niveaux, laissant le pays totalement détruits aux mains des pilleurs, sans véritable démocratie ni paix.

En février 2011, la CIA oriente ses terroristes (en leur fournissant toutes les armes les plus sophistiquées) contre le Guide suprême de la Libye, Mouammar Kadhafi, un autre leader arabe qui tient tête aux Américains et à l’Otan. Assistés de leur allié français, les Américains bombardent la Libye, piègent Kadhafi et l’assassinent après l’avoir traîné publiquement en dérision. Encore une foi, ils ont laissé le pays en lambeaux et ce fut un autre échec dit « humanitaire ».

Mais le saccage-remodelage du Moyen Orient n’est pas terminé aux yeux de l’Impérialisme américain et du sionisme israélien; et il y a d’autres leaders qui dérangent leur travail. Pour les écarter du pouvoir et reprendre le contrôle du Moyen Orient, un ancien aspirant à la présidence américaine, John McCain, organise le Printemps arabe et, sans le prévoir, échoue en Tunisie et en Égypte. La CIA reprend le flambeau et se tourne vers la Syrie et son président Bachar Al-Assad, en 2011. Récupérant les armes inutilisées en Irak et les faisant transiter librement par la Turquie, (Ô saint Erdogan!) les Américains avec leurs alliés terroristes déclarent la guerre à la Syrie. Jusqu’à aujourd’hui, ils n’ont pas réussi à renverser Bachar Al-Assad. Ils vont échouer car le peuple syrien et son armée sont derrière leur président.

Alors un problème majeur surgit : que faire avec tous ces terroristes lobotomisés et sans victoire réelle sur les peuples du Moyen Orient? Pour retenir et unifier tous ces terroristes déçus de Lybie, d’Irak, d’Afghanistan, de Tunisie, d’Égypte, d’Europe, la CIA crée le califat de l’État islamique.

Pour pouvoir entrer en Syrie, (même sans l’accord des Nations unies) la CIA n’est pas au bout de sa stratégie. Elle produit des montages horribles sur le Net montrant des barbus coupeurs de têtes. Pour nous faire avaler cette couleuvre, spécialement par la population américaine, la CIA a fait assassiner deux journalistes américains, et pour la population française, un guide-alpiniste français, Hervé Gourdel, et aujourd’hui un travailleur humanitaire anglais pour préparer l’opinion publique à des interventions militaires du Royaume Uni en Syrie.

Présentement en Irak et en Syrie, il y a des terroristes opposés à l’État islamique et ce sont ces terroristes que les Américains avec leur coalition bombardent. Ne l’oublions pas! La CIA protège ses propres terroristes islamistes du EI pour les lancer bientôt contre l’Iran, l’Algérie, la Russie, la Chine, l’Inde, etc. Mais cela n’est pas demain la veille… à moins d’une troisième guerre mondiale!

Pour mieux comprendre la situation actuelle au Moyen-Orient et savoir comment le français Hervé Gourdel a été arrêté et « possiblement » exécuté, je vous réfère au témoignage d’un qui vit en Algérie après avoir passé plusieurs années en France. Il donne un brillant éclairage sur les intentions des sionistes israéliens, des États-Unis et de l’Otan concernant le Moyen-Orient, et surtout la Russie, la Chine, l’Inde, l’Afrique et à l’Amérique latine. Ils ont besoin de tous ces terroristes islamistes pour terroriser les populations, même musulmanes et se donner le droit, au non de la lutte au terrorisme, en faveur de la démocratie et de la liberté, d’envahir tous les pays du monde où il y a du fric à faire : armement, pétrole, drogue et ressources naturelles.

Le Canada de Harper et Baird, comme un petit « Chihuahua » jappe très fort, mais il n’est pas dangereux, à la solde des États-Unis, du sionisme et de l’Otan. En participant à cette coalition fantoche, il peut s’attirer des ennuis. Nous sommes loin de son rôle de casques bleus de la paix.

Il est scandaleux d’entendre les reportages sur LCN, TVA, RDI et Radio-Canada, en que dire de la presse anglaise et internationale, nous mentir en pleine face et nous tromper royalement comme population. Nous sommes mal informés et nos élus dorment au gaz. Il n’y a pas de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.

Featured 8c0f59ed26d0671347255ad7ccf3e7ea

Marius Morin130 articles

  • 120 778

Citoyen du Québec, Laval, Formation universitaire, Retraité toujours
interpellé par l'actualité socio-politique

Laval





Laissez un commentaire



10 commentaires

  • Marius Morin Répondre

    7 octobre 2014

    Merci Francis Déry pour la précision que vous apportez, les Frères musulmans ont toujours entretenu avec les institutions promouvant le wahhabisme saoudien en Égypte des relations alternant entre coopération et rivalité.

  • Archives de Vigile Répondre

    6 octobre 2014

    Les terroristes que l’Occident aime et protège
    Excellent texte M. Morin.Nous avons besoin de comprendre ces manipulations de masses avant les prochaines élections et qui sait, avant le prochain référendum.
    L'art de semer la division aux dernières élections,de la part de nos adversaires, nous a eus.
    J'en profite,en complément à votre texte,pour laisser ce lien de l'émission de James Corbett, qui vous rejoint à sa façon et qui devrait tous nous rejoindre également,du moins je l'espère,tellement il est criant de vérité.
    Pour l'occasion,il personnifie dans ce sketch, le conseiller du président...(en anglais).
    Ajouté le 06-10-2014
    How to Herd Your Tax Cattle
    https://www.youtube.com/watch?v=qAJT77FSvxs#t=2549

  • Archives de Vigile Répondre

    6 octobre 2014

    «Les terroristes wahhabites forment un groupe sectaire (reconnu comme le groupe Al Qaeda) sunnite né en Arabie saoudite et qui a fleuri en Égypte sous le couvercle des Frères musulmans.»
    Les Frères musulmans sont issus du soufisme. Ils sont considérés comme des hérétiques par les wahhabites et donc des adversaires à éliminer par les mêmes méthodes. Leurs connexions sont avec l’Iran, le Hezbollah, et la Syrie.

  • Marius Morin Répondre

    5 octobre 2014

    Selon Voltairenet. Org, le Captagon ®, arme principale des djihadistes. Lorsque les médias occidentaux et du Golfe laissent penser que les djihadistes se nourrissent principalement de la lecture du Coran, les saisies effectuées en Syrie montrent qu’en réalité, ils se droguent au Captagon. L’armée arabe syrienne a saisi en deux jours une voiture pleine de comprimés de Captagon et un camion citerne en contenant une tonne. Le Captagon (Fénétylline chlorhydrate) est une amphétamine qui suscite une certaine euphorie et insensibilise à la douleur. Mêlé à d’autres drogues, comme du haschich, il constitue la ration alimentaire de base des djihadistes. Les combattants ne ressentent plus ni leurs souffrances, ni celles qu’ils infligent aux autres. Dès lors, ils peuvent commettre toutes sortes d’atrocités en riant. Contrairement à une idée répandue, les djihadistes ne sont pas motivés par des préoccupations religieuses, mais par la recherche de plaisirs immédiats. Ils sont principalement recrutés parmi les voyous et dans les prisons. Fabriqués en 2011 par l’Otan dans un laboratoire en Bulgarie, le Captagon est maintenant produit dans tout le Proche-Orient, y compris sur le territoire syrien. http://www.voltairenet.org/article183119.html

  • Marius Morin Répondre

    5 octobre 2014

    Merci M. Perron. Avez-vous remarqué, nos medias officiels tournent autour de la course à la chefferie du parti Québécois. C’est la plus grande nouvelle de l’heure, un pur nombrilisme insensible aux vrais problèmes de notre société : santé, éducation, la voie pétrolière du Saint Laurent, les pertes d’emplois, l’enrichissement des entreprises et l’appauvrissement des travailleurs, le Canada qui s’en va en guerre, etc. Demeurons vigilants et critiques.

  • Martin Perron Répondre

    4 octobre 2014

    Merci M. Morin, j'appuie vos dires et j'ai regardé la vidéo que vous nous proposez. Elle est très instructive et démontre que le populisme représente présentement la voie de la vérité et de la justice. Nos élites actuelles, politiques, économiques et universitaires sont presque toutes vendues au projet mondialisme qui a pour but la dépossession des ressources naturelles des peuples, leur éradication et leur transformation en en une masse de zombies sans nom.
    Ce qui se passe en Ukraine et les applaudissements que le président actuel de ce pays a reçu au Parlement canadien à Ottawa me dégoute absolument. Je défie tous les lecteurs de Vigile de regarder sans broncher les vidéos des massacres et des crimes de guerre les plus répugnants possibles qui ont été commis en Ukraine contre les civils pro-russes, moi j'ai essayé et j'ai été incapable de les regarder jusqu'au bout. Ce gouvernement ou ce pays, qui ose s'appeler Canada du nom de mes ancêtres et qui appuie ces bandits et ces criminels en Irak et en Ukraine n'est pas le mien et ne peut jamais l'être.

  • Archives de Vigile Répondre

    4 octobre 2014

    Mario Goyette : La vraie phrase devrait être celle-ci : « Le gouvernement du Canada ne cache pas le dégoût que lui inspire les actions du régime Obama. Et nous ne voulons faire la guerre à aucun gouvernement dans la région. »

  • Archives de Vigile Répondre

    4 octobre 2014

    Merci Michel Laberge, j’espère que la Russie et la Chine retiendront leur riposte, sans arriver à la guerre comme seule possibilité qui reste ? http://www.mondialisation.ca/la-russie-et-la-chine-retiendront-ils-leur-riposte-jusqua-ce-que-la-guerre-soit-la-seule-possibilite-qui-reste/5406153

  • Archives de Vigile Répondre

    4 octobre 2014

    Je te cite:
    "Mais cela n’est pas demain la veille… à moins d’une troisième guerre mondiale!"
    Ne crois-tu pas qu'elle est commencée cette troisième guerre mondiale? Les pays s'engagent tranquillement, sous de faux prétextes, les un après les autres sous un fond de scène de guerre de religion.
    Merci pour l'envoi d'articles qui fournissent de bonnes analyses.
    Michel Laberge

  • Archives de Vigile Répondre

    4 octobre 2014

    M.Morin
    Je n'écoute plus les informations à TVA ou Radio-Canada (RDI), soit qu'on nous prend pour des imbéciles, des enfants de cinq ans ou des débiles légers.
    La première fois que j'ai vu une décapitation réelle sur Internet et qui m'a déplu au plus haut point, c'est en Syrie l'année dernière. Autant vous dire que je n'ai pas pu terminer le visionnement vu sa cruauté. Le bourreau était un rebelle financé par les USA, la Grande-Bretagne, la France.
    Sans compter la fois où le bourreau mangeait le foi et le cœur d'un soldat syrien ou lorsqu'on paradait avec le cadavre d'un individu attaché derrière une voiture dans les rues de la ville.
    Ces images ont fait le tour du monde. John Baird et Stephen Harper n'ont pas bronché, ni les USA d'ailleurs.
    Donc, Stephen Harper est plutôt conciliant ou dégoûté selon les intérêts de ses politiques étrangères qu'il ne contrôle pas.
    « Le gouvernement du Canada ne cache pas le dégoût que lui inspire les actions du régime Al-Assad, mais ce que nous faisons c’est participer à une opération antiterroriste contre l’EI et ses alliés. Nous ne voulons faire la guerre à aucun gouvernement dans la région. » Stephen Harper
    http://www.rcinet.ca/fr/2014/10/03/le-canada-joindra-la-coalition-internationale-pour-lutter-contre-letat-islamique-ei/