ISLAM

Les porte-paroles de l'islam pourraient-ils être poursuivis pour enfreinte à l'esprit de la Charte des droits et libertés?

Plusieurs éléments litigieux incriminants

2282940b3415b99759aa362f926dd130

Tribune libre

Les Chartes des droits et libertés canadiennes et québécoises sont censées avoir été conçues pour défendre les idéaux, les aspirations et le type de société que désire avoir la population du pays.



Ces chartes proclament la défense de certains grands principes auxquels les gens acceptent de se conformer d'un commun accord afin de mener une vie honnête et recommandable dans le respect des conventions établies, et ce, pour le plus grand bien de tous.


Ces chartes et lois sont là pour nous défendre, pas pour être instrumentalisées contre nous par des activistes fondamentalistes étrangers qui cherchent à nous imposer des façons de faire répréhensibles à nos yeux. À nous de faire prévaloir nos droits contre leurs visées hégémoniques.



Si on peut démontrer que les représentants d'une religion ou une organisation quelconque enfreignent de multiples façons plusieurs de ces principes fondamentaux, il faudrait pouvoir porter plainte et porter la cause devant les tribunaux dans le but de mieux en baliser les agissements et le discours pour cause de menace à l'ordre public.


L'islam crée des remous de résistance bien justifiés partout où il tente de s'imposer en occident contre la volonté de la population établie, provoquant un face à face culturel déstabilisant qui en souligne l'incompatibilité foncière et irréconciliable avec notre système de valeurs et nos règles de vie en société.


Cette religion anachronique et sclérosée qui fait plus de mal que de bien est bourrée de commandements qui contreviennent aux principes de base de notre Charte des droits et libertés.



Partout dans le Coran et dans le discours des imams intégristes enflammés se retrouvent des admonestations qui vont à l'encontre de notre conception du bien-vivre ensemble et des lois du pays.


Mais qu'il soit dit que nos lois humaines établies démocratiquement seront toujours plus fortes et au-dessus de leurs lois pseudo-divines tordues poursuivant une tradition ininterrompue de barbarie.



Voici 5 enfreintes majeures aux principes fondamentaux de nos Chartes des droits et libertés qui sont bafoués par de nombreux porte-paroles de l'islam et qui seraient susceptibles de faire l'objet de plaintes officielles.



Enfreinte no 1 :


- C'est une religion qui exige du pratiquant qu'il la place au-dessus des lois humaines démocratiques pour gouverner sa conduite et la vie en société.


On peut aligner sa vie spirituelle sur la religion, mais la vie citoyenne doit s'aligner sur les lois humaines et démocratiques. On est dans un pays qui a choisi un tel fonctionnement. Quiconque désire renverser notre système de lois commet un geste qualifiable d'incitation à la sédition.




Enfreinte no 2 :


- les islamistes prônent l'établissement d'un tribunal de justice archaïque appelé charia à la place de notre système, non basé sur l'équité et le bon droit. C'est prôner un retour à des pratiques barbares aveuglées et inqualifiables.




Enfreinte no 3 :


- C'est une religion qui prône une foule de gestes et d'actions qui sont formellement interdits ou condamnés dans notre société: polygamie, cautionnement de la violence conjugale pour raffermir l'autorité du mari, pratique du châtiment corporel infantile, mariages arrangés de mineures, justification du crime de vengeance de déshonneur familial, cruauté animale sous forme d'abattage rituel halal sanglant, la persécution explicite de l'homosexualité. Notons que chacun de ces 7 derniers éléments aurait pu être placé en tant que point distinct dans la liste des enfreintes et faire l'objet d'une plainte en soi.




Enfreinte no 4 :


- C'est une religion qui maintient une stricte inégalité homme-femme entraînant l'infériorisation de la femme sur tous les plans et son assujettissement à l'homme dominateur.


La musulmane est forcée de se soumettre à son mari possessif, et par extension à la pression impitoyable des hommes de sa communauté. Elle est considérée comme son inférieure, sa servante et son esclave. On contrôle ses actions, sa pensée, ses opinions, son intention de vote, ses fréquentations, etc. Elle doit rendre compte de tout ce qu'elle fait à son mari et maître. Elle doit souvent lui remettre son salaire. Elle doit même se soumettre docilement à des rapports sexuels non désirés au gré de la volonté du mari.


De plus, on force la femme musulmane à vivre dans la honte de son corps. Elle doit dissimuler son corps tout entier aux regards d'autrui sauf au mari dont elle est la propriété (niqab, burqa, tout voile islamique et habillement long et intégral). On lui nie le droit à l'identité personnelle qui commence par l'apparence physique qu'on présente à autrui dans un monde visible.



Enfreinte no 5:


- Plusieurs musulmans trouvent dans le coran la justification de persécuter sans merci les autres religions comme la chrétienté. C'est un appel à la violence à peine déguisé, et on en voit les effets négatifs partout dans le monde sous la forme de la radicalisation des désaxés.



* * *


Je suis loin d'être un expert du coran, mais ces 5 éléments litigieux bien connus du grand public suffisent amplement aux besoins de la démonstration. On pourrait allonger la liste de nombreux autres points indéfendables de l'islam qui enfreignent l'esprit même de nos chartes et vont de ce fait à l'encontre de la définition convenue du bien-vivre ensemble. Les spécialistes de la critique de l'islam sauraient ajouter d'innombrables autres éléments à cette liste qui ne se veut pas exhaustive.



Toutes ces exigences religieuses basées sur l'obéissance stricte et aveugle ajoutées à la volonté hégémonique de prendre le plus de contrôle possible sont condamnables et justement décriées par la population en général. Que la mouvance islamique souterraine cherche à les faire advenir dans notre pays par l'entremise de l'afflux grandissant de ces soldats d'allah représente une menace bien tangible qu'il nous faut combattre avec la force de nos convictions.



Une société moderne et évoluée comme la nôtre ne peut tolérer qu'une entité étrangère quelconque tente de se propager parmi nous dans le but d'y implanter autant de principes contraires et diamétralement opposés aux nôtres.



Si la Russie envoyait au pays 25 millions d'immigrants du jour au lendemain dans le but d'y implanter un système marxiste-léniniste totalitaire, on réagirait vite.


Si un pays quelconque d'Amérique du sud envoyait au pays 25 millions de migrants du jour au lendemain pour y instaurer une dictadura sanguinaire basée sur la corruption généralisée du gouvernement, des institutions et de l'armée, ce qui est la norme chez eux, on réagirait vite.



En temps normal, quiconque voudrait accomplir ne serait-ce qu'un seul des 5 points énumérés plus haut ferait face à une levée de boucliers, la loi les interdisant individuellement, mais curieusement on dirait que lorsque c'est une religion qui les prescrit dans un forfait tout inclus, tout devient alors permissible et acceptable.



On met alors nos gants blancs par crainte d'offenser l'autre, l'étranger, placé sur un piédestal. On se met à lui faire des courbettes. On se dit que s'ils sont visiblement si heureux et si épanouis de vivre de la sorte, ce serait bien malvenu de les contredire. N'est-ce pas à nous qu'il revient comme toujours de faire preuve d'ouverture d'esprit et de compréhension mutuelle inclusive afin de reconnaître le bien-fondé de leur mode de vie et de le laisser se répandre parmi nous pour servir de modèle aussi valable que le nôtre?



Ironie à part, les défenseurs des droits et libertés ont beaucoup à faire pour défendre légalement l'esprit de nos chartes face à la montée périlleuse de l'islam qui se place en contradiction totale avec le contenu de ces chartes.



Devant ces graves enfreintes à l'esprit de la Charte des droits et libertés, il devrait être possible de pouvoir porter plainte devant les tribunaux afin d'en interdire la pratique et la recommandation. Des sanctions sévères doivent être prévues pour mater les contrevenants.



Et à l'issue de ces démarches pénales, chaque fois qu'un organisme islamique officiel, qu'un imam ou qu'un simple musulman tentera de professer publiquement de tels agissements dans le but de les propager, il pourrait par conséquent être poursuivi, condamné ou expulsé du pays.


Nous avons toute la légitimité voulue de prendre les mesures requises pour protéger les valeurs de notre société de toute ingérence étrangère mal intentionnée envers nous. Faisons valoir résolument notre bon droit.








Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie513 articles

  • 972 613

Réjean Labrie, né en 1954, est originaire de Québec. Il a fait carrière dans la fonction publique à l’aide sociale. Il est fier d’être un enraciné de la 10ème génération en sol natal.Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique. L'icône d'identification montre les fortifications de Québec qui symbolisent notre caractère irréductible et notre résilience face à l'adversité.





Laissez un commentaire



4 commentaires

  • Réjean Labrie Répondre

    9 septembre 2019

    Montréal pullule d'imams musulmans maboules arabes attiseurs de haine qui ont juré notre perte.



    Les autorités ont qualifié celui-ci ainsi:


    - «C'est un perturbateur, le genre d'individu qui crée de la haine, etc. Et je pense qu'à Québec, il ne serait pas bienvenu».


    - C'est un «fomenteur de tensions sociales» et un «agent de radicalisation».


    - Cet imam fait valoir l'incompatibilité «complète» entre l'islam et la démocratie, notamment parce que ce système peut mener à l'élection de représentants homosexuels ou athées.



    Référence des citations: 


    Un imam de Montréal bloqué par les autorités



    Un autre imam dangereux s'est fait pincer à temps:



    Référence:


    Un imam montréalais a vu son passeport révoqué pour des raisons de sécurité nationale



    Encore un autre imam mégalomane et histrionique qui fait la manchette:



    Article: Cet imam controversé est-il dangereux?


  • Réjean Labrie Répondre

    8 septembre 2019

    Voici l'exemple récent d'un imam intégriste d'une mosquée de Montréal identifié à l'organisation terroriste hezbollah et cherchant à infiltrer un Parti libéral déboussolé et, subséquemment, tout l'appareil gouvernemental. Il travaille activement à l'islamisation de l'occident ourdie par une immigration musulmane massive aux intentions cachées.



    Ce serait ce genre de cas qui mériterait poursuite pour enfreinte à l'esprit de nos Chartes, suivie d'une expulsion expéditive pour le bien et le salut de la société québécoise.


    Jusqu'à ce qu'il n'en reste plus un seul de cet acabit.



    Référence pour en savoir plus:


    Un sinistre imam démasqué


  • Réjean Labrie Répondre

    29 août 2019

    La prière musulmane publique en tant que geste choquant de provocation nous atteint de plein fouet en nos propres murs.


    On voit plus haut des exemples en photos prises à Paris, Rome, Washington, Londres.


    La ville de Québec a maintenant été frappée par cet élan obscurantiste, par cette volonté de nous soumettre, par cette tentative de retour à la barbarie conquérante.


    Et cela juste devant le Château Frontenac dans le but d'effrayer psychologiquement la population locale et les touristes redoutant les attaques terroristes aux endroits touristiques courus.


    Voyez la vidéo: Musulman à genoux





  • Marc Labelle Répondre

    10 juin 2019

    Je suis d’accord avec l’énoncé de vos enfreintes.  Que l’on pourrait considérer comme les cinq piliers de l’anti-islamisme !