Le scandale Lafarge: à vomir

Ce03cdd2e364219a6cce1547c7f287d2

L'alliance du capitalisme sauvage et de l'intégrisme islamiste


C’est le fin fond du fond. Vous savez, l’affaire de la cimenterie Lafarge, qui secoue la France depuis quelques mois ?


La grande entreprise française qui a versé 5,6 millions de dollars à différentes organisations terroristes (dont l’État islamique) pour que sa cimenterie située en Syrie puisse continuer de fonctionner pendant la guerre civile qui mettait le pays à feu et à sang ?


Eh bien, selon les magistrats chargés du dossier du financement de l’État islamique par Lafarge, il est fort possible que les sommes importantes versées par l’entreprise aient été utilisées par les djihadistes pour financer les attentats du 13 novembre 2015 à Paris, qui ont fait 130 morts (le massacre le plus meurtrier à avoir été perpétré en France depuis la Deuxième Guerre) !


CAPITALISME ET INTÉGRISME


Non seulement ça, mais la cimenterie Lafarge (dont le Québécois Paul Desmarais Jr. est l’un des principaux administrateurs, rappelons-le) a versé des fonds à l’État islamique APRÈS que cette organisation eut revendiqué haut et fort le massacre de Charlie Hebdo et de l’épicerie Hyper Cacher !


Comme je l’ai écrit plus haut, c’est le « boutte » du « boutte » du cynisme.


L’alliance démoniaque du capitalisme sauvage et de l’intégrisme religieux.


Remarquez, quand on y pense, ces deux mouvements qui semblent situés à l’opposé l’un de l’autre partagent des valeurs communes.


Ils se foutent tous les deux de la démocratie. Ils se foutent tous les deux des frontières. Ils ne respectent aucunement la souveraineté des pays. Et ils ne pensent qu’à leur cause : le profit pour Lafarge, l’islamisation de l’Occident pour l’État islamique.


La cimenterie Lafarge se fout de la France. Son quartier général est basé en France, mais cette entreprise qui brasse des affaires aux quatre coins du monde se fout de la France et des Français.


La seule chose qui l’intéresse est son rendement. Comment maximiser ses profits.


C’est ça, son crédo, son Coran.


Alors quand vint le temps de s’asseoir et de faire des affaires avec des terroristes sanguinaires pour garder leur cimenterie en fonction, les patrons de Lafarge n’ont pas hésité deux secondes.


« ON NE LE SAVAIT PAS »


Les administrateurs de Lafarge disent n’avoir jamais été au courant de cette tractation avec l’État islamique.


Attendez, une minute...


Ils savaient qu’une guerre épouvantable déchirait la Syrie. Mais ils ne se sont jamais demandé par quel miracle leur cimenterie située dans le nord du pays n’avait pas été attaquée ?


Pourquoi elle pouvait continuer de fonctionner comme si de rien n’était ? Pourquoi ses employés n’avaient pas été pris en otage ?


Ils ne se sont jamais posé cette question ?


Voyons...


L’ignorance a le dos large.


Cette histoire est dégueulasse. Plus on en apprend, plus on a le goût de vomir.


Qu’une entreprise basée en France paie des millions de dollars à des terroristes en sachant pertinemment qu’ils pourront utiliser ces sommes pour tuer des Français innocents est révoltant.


Après ça, on se demande pourquoi certaines organisations se battent pour qu’on encadre mieux les multinationales.


Duh !


Comme les intégristes religieux, les adeptes du capitalisme sauvage n’ont aucune morale et sont prêts à tout pour arriver à leurs fins.


Seule différence : ils prient le dieu dollar...