Le «retour» du Canada

NON à l'aventure afghane

«La nouvelle se propage à travers le monde: le Canada est de retour sur la scène internationale», a déclaré le premier ministre Stephen Harper lors des festivités du 1er juillet.
Que voulait dire M. Harper? Sans doute voulait-il insinuer que le Canada avait «disparu» de la scène internationale avant son élection.
Une telle déclaration est totalement déplacée le jour de notre fête nationale mais, pire encore, l'affirmation de M. Harper ne résiste pas à l'épreuve des faits. C'est sous le gouvernement libéral de Pierre Trudeau que le Canada a été le plus présent sur la scène internationale avec une politique étrangère qui se démarquait nettement de celle de nos voisins du Sud. Il s'ensuivit une éclipse partielle sous le gouvernement de Brian Mulroney et pendant les premières années du gouvernement de Jean Chrétien, alors que la politique étrangère canadienne s'aligna de plus en plus sur celle de Washington.
Si retour il y eut, ce fut à la fin du règne de Jean Chrétien, dont la décision (tardive mais avisée) de ne pas participer à l'offensive américaine contre l'Irak avait été, à l'époque, fortement dénoncée par M. Harper.
Alors, de quelle «contribution positive» M. Harper parle-t-il? Peut-être de la présence des Forces canadiennes en Afghanistan. Mais la décision d'envoyer nos soldats dans ce pays a été prise sous le précédent gouvernement libéral, alors qu'on espérait voir un gouvernement démocratique s'imposer à Kaboul non seulement face aux talibans mais aussi face aux seigneurs de la guerre, ce qui ne s'est jamais réalisé. La «contribution» du «nouveau gouvernement du Canada» a essentiellement consisté à prolonger cette mission de manière indéfinie et inconditionnelle.
Bref, M. Harper ne se trompe (ou ne nous ment) qu'à moitié: il est vrai qu'à l'étranger, des gens se disent avec soulagement: «Le Canada est de retour.» Mais ce n'est pas «à travers le monde» qu'on se dit cela. Seulement à Washington.
***
Nicolas Gilbert, Gatineau


Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé