L'art et la volonté de poser des questions claires

Le Québec veut-il de plus en plus d'Islam?

Suggestions aux maisons de sondage

6c75947cbc30a3b435da187ea09ef524

Tribune libre

Il est souvent frustrant de lire les résultats de sondage tel que faits par certaines maisons de sondage qui ne semblent pratiquer que la rectitude politique, et diluer leurs questions au point de les rendre insipides et sans réel pouvoir discriminatoire d'opinions. La formulation édulcorée de leurs questions rend souvent impossible aux gens de se prononcer clairement et de trancher catégoriquement.

Voici une série de questions directes qu'il serait approprié de poser afin d'établir sans équivoque ce que désire véritablement la population québécoise qui s'inquiète à juste titre face à la montée insidieuse de l'Islam au Québec, comme partout en occident d'ailleurs. Toutes les sociétés occidentales s'interrogent actuellement sur la question afin de déterminer comment riposter efficacement à cette menace grandissante.

- Faut-il encourager l'islamisation grandissante de la société québécoise?

- La société québécoise deviendra-t-elle meilleure grâce à l'accroîssement constant des musulmans?

- Le Québec doit-il se plier à toutes les demandes d'accommodements de la communauté musulmane (et des autres)?

- Êtes-vous d'accord avec l'affirmation suivante: le Québec a le droit d'affirmer ses valeurs en interdisant le port de toutes les sortes de voiles, lesquels nient l'égalité homme-femme.

- Ceux qui rejettent ouvertement nos valeurs fondamentales doivent-ils s'en retourner chez eux?

- Ceux qui viennent ici dans l'intention avouée de combattre nos idéaux doivent-ils être acceptés?

- L'Islam est-il une menace à notre mode de vie occidental évolué?

- Les musulmans ont-ils le devoir de s'intégrer à la société d'accueil et se débarrasser de ce qui va à l'encontre de nos valeurs?

- La présence grandissante de l'Islam vous inquiète-t-elle?

- Devons-nous accéder aux demandes répétées des imams d'instaurer le tribunal islamique de la Charia pour rendre justice?

- Faut-il mettre sur écoute électronique les diatribes anti-occidentales des imams intégristes dans les mosquées?

- Êtes-vous d'accord avec cette assertion: Jamais l'Islam n'ira dans le sens d'un Québec moderne et évolué.

Notre population doit être sondée de la bonne façon et pouvoir exprimer ce qu'elle veut et surtout ce qu'elle ne veut pas. Le gouvernement devra par la suite accéder à ses demandes légitimes au nom de la préservation des éléments fondamentaux de notre identité collective. En démocratie, le gouvernement est au service de la population et ce qu'elle désire qu'il soit fait.

Une population établie a le droit de protéger son mode de fonctionnement choisi démocratiquement et doit s'opposer vigoureusement et se débarrasser de tous ceux qui cherchent à le mettre en péril en grugeant petit à petit les fondations de son édifice social.

Tenons-nous debout et défendons fermement notre société libre et démocratique.

http://www.journaldemontreal.com/2015/02/21/85

Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie538 articles

  • 1 009 682

Réjean Labrie, né en 1954, est originaire de Québec. Il a fait une partie de sa carrière dans la fonction publique provinciale à l’aide sociale.

Il est fier d’être un enraciné de la 10ème génération en sol natal.Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique.

Il se considère comme un simple citoyen libre-penseur sans ligne de parti à suivre ni carcan idéologique dont il se méfie comme des beaux parleurs de la bien-pensance officielle.

L'icône d'identification montre les fortifications de Québec qui symbolisent notre caractère irréductible et notre résilience face à l'adversité.

Ses quelque 530 articles publiés en ligne ont été lus plus d'un million de fois par tous ceux qui ont voulu partagé sa réflexion s'étendant sur une période de plus de 10 ans. À preuve que l'intérêt pour une identité nationale québécoise affirmée ne se dément pas, quoi qu'on en dise.





Laissez un commentaire



5 commentaires

  • Hélène Béland Répondre

    3 mars 2015

    Il y a 5 ans seulement, le questionnement de M.Labrie sur l'islam tel qu'il est écrit n'aurait jamais passé sur ce site. Je trouve rassurant que Vigile devienne moins frileux à remettre en question le rapport que nous avons avec le sacré dans notre société qui se veut laïque, républicaine, égalitaire, moderne, de culture française..... L'inégalité des genres est intrinsèque à l'islam, cette forme de sexisme est symbolisée ostentatoirement par le voile islamique qu'importe lequel, ordonnance divine oblige...Alors comment diable faire face à un tel défi quand la charte des droits et libertés individuelles protège de telle ineptie et par conséquent cautionne des dogmes homophobes, sexistes, machistes et fascistes, il leur suffit de dire que c'est une religion ....et tout le monde s'écrase comme les Québécois ont fait sous les belles années du règne intégriste catholique.

  • Archives de Vigile Répondre

    2 mars 2015

    Monsieur Labrie
    Votre photo vaut mille mots et plus! Vigile devrait s'en servir lorsqu'il dénonce la lâcheté du gouvernement Couillard dans ce dossier troublant pour la société québécoise. Suggestion d'un livre à acheter: SOUMISSION par Michel Houellebecq aux Éditions Flammarion.
    André Gignac 2/3/15

  • Archives de Vigile Répondre

    28 février 2015

    J'appuie M, Lachapelle a 100%. Nos gouvernements ne font rien, car ils ne pensent qu'aux votes qu'ils peuvent en retirer.
    Tant qu'à nos sondeurs, si vous cherchez des questions de sondages moins insignifiantes, prenez celles de M, Lachapelle, en avez-vous le courage?
    Luc Chouinard

  • François A. Lachapelle Répondre

    27 février 2015

    J'appuie la décision de la juge de la Cour du Québec, Éliana Marengo, dans son refus d'entendre une demanderesse d'agir en Cour en portant le hijab.
    Les partis politiques fédéraux ont tout faux en prétendant que la Juge de la Cour du Québec a erré. Au contraire, la Juge Marengo a agi en concordance avec les valeurs du Québec comme État de plus en plus laïque qui refuse que soient portés sur la place publique et dans les institutions d'État des signes religieux ostentatoires.
    La Charte de Trudeau-1982 n'a pas droit de cité dans le coeur de millions de Québécois(Es) et la Charte québécoise des droits et libertés doit clairement être amendée dans le sens de hiérarchiser les droits et libertés en plaçant en haut de la liste avec priorité sur les libertés incompatibles, les droits et libertés de conscience avec respect explicite et absolu de l'égalité femme-homme.
    La liberté de religion n'est pas bannie mais elle est tributaire de la liberté de conscience qui donne la priorité à l'égalité femme-homme sans compromis. La liberté de religion peut être exercée sur la place publique comme près des églises et des autres lieux de culte avec discrétion, le temps qu'on mette de l'ordre et distinguions ce qu'est une religion de ce qu'est un instrument politique. Malheureusement pour l'islam, actuellement il est tout sauf discrèt, il est tout sauf une religion fraternelle et pacifique. Me Jean Allaire l'a déjà dit publiquement et ce Québécois n'a rien de révolutionnaire.
    Et ceux qui n'acceptent pas notre style de vie à la québéois, style construit durant plus de 400 ans avec des sueurs et du sang et des renoncements et des échecs, allez votre chemin vers une société plus accommodante. Partez par vous-mêmes, n'attendez pas qu'on vous oblige car nous en avons plein le pompon de vos ingratitudes.

  • Archives de Vigile Répondre

    27 février 2015

    Monsieur Labrie
    Je vous suggère de lire l'excellent article de Mme Payette sur la peur de plus en plus présente au Québec, dans Le Devoir d'aujourd'hui; il y a matière à réflexion. Parfois, je me demande si toute cette propagande (?) par les médias sur l'islamisation au Québec n'est pas gonflée pour faire une diversion à l'indépendance du Québec et pour diviser les Québécois sur cette question vitale pour notre avenir en tant que collectivité. Je ne possède pas la vérité loin de là mais je m'interroge.
    D'un autre côté, Harper à Ottawa profite de cette peur collective pour brimer nos droits et notre liberté avec son projet de loi C-51 malgré que nous sachons très bien que ce gouvernement récolte ce qu'il a semé suite à la participation du Canada en Afghanistan, en Libye et, présentement en Irak, en plus d'enligner sa politique extérieure sur celle d'Israël. On récolte ce qu'on sème selon le vieux dicton.
    Si le Québec était un pays, notre politique extérieure serait différente de celle d'Ottawa et nous ne serions pas coincés dans ce bourbier actuel; j'en suis sûr. Ne comptez pas sur Couillard pour une loi musclée sur la laïcité; il est à la remorque et à genoux face à Ottawa comme tous les gouvernements provinciaux antécédents même péquistes. Maudit que nos chefs politiques au Québec n'ont pas de couilles, j'en reviens pas!
    André Gignac 27/2/15