Le rêve imaginaire

Le mensonge du père

Tribune libre

En 2015, il y aura des élections fédérales et selon certains sondages, il est possible que le parti libéral avec Justin Trudeau aux commandes puisse devenir le prochain premier ministre du Canda. Ce qui serait encore plus iironique c’est que lors des prochaines élections provinciales, le parti québécois avec un chef nouvellement élu (imaginons…PKP) prenne le pouvoir de façon majoritaire et déclenche un référendum sur l’indépendance du Québec. Imaginez un instant Justin Trudeau reprendre le discours que son père avait prononcé 40 ans plus tôt. Voyons voir ce qu’il nous disait.

Cela s’est passé le 14 mai 1980, lors d'une assemblée monstre organisée dans le cadre de la campagne référendaire par le Comité des Québécois pour le «Non», le premier ministre du Canada, Pierre Elliott Trudeau , livre un discours enflammé aux défenseurs du fédéralisme.
Au cours de ce discours que plusieurs considèrent comme un des points tournants de la campagne référendaire, le premier ministre promet un renouvellement de la Constitution advenant une victoire du «Non» au référendum.

«Je déclare solennellement, à l'adresse des Canadiens des autres provinces, que nous, députés du Québec, mettrons nos sièges en jeu. Nous exhortons les Québécois à voter Non. Mais soyez prévenus, vous citoyens des autres provinces : nous n'admettrons pas que vous interpréteriez une victoire du Non comme le signe que tout va bien de nouveau et que nous pouvons revenir au statu quo.»

Six jours après ce discours, le non remportait le référendum par une marge décisive, obtenant 60 % des votes exprimés.

Quelle serait notre réaction face à un tel discours de la part du fils ?

Serions-nous assez bête pour se laisser à nouveau berner par de tels propos?

Y-a-t-il encore du monde pour croire que le Canada est prêt à modifier sa constitution pour plaire aux aspirations du Québec?

Featured 46fbc2a38e3d4ccc9f329692d2b92d34

Roger Kemp110 articles

  • 90 934

Pamphlétaire actif à Trois-Rivières Membre actif à la SSJB de la Mauricie





Laissez un commentaire



4 commentaires

  • Archives de Vigile Répondre

    29 novembre 2014

    Merci d'apporter cette situation à nouveau à notre mémoire,car je ne suis pas sur que Je Me Souviens soit notre véritable devise.
    Un réflexe naturel? Se rentrer la tête dans le sable chaud, confortable, en sécurité,loin des sensations désagréables,et préférer croire à nouveau que ''le père'' en face de nous, veut notre bien pour l'éternité,jusqu'à ce que mort s'en suive.

  • Archives de Vigile Répondre

    28 novembre 2014

    J'ai ici une vidéo datant du 21 décembre 2012 ( Justin Trudeau et la nuit des longs couteaux) d'un certain Christophe disant avoir partagé l'école secondaire et le CEGEP avec Justin Trudeau. D'après ce qu'il dit, Justin n'a jamais cessé de mentir à tout le monde.
    http://www.youtube.com/watch?v=3WQeG1EAz-g

  • Archives de Vigile Répondre

    28 novembre 2014

    Monsieur Kemp
    Après les 2 référendums perdus de 1980 et de 1995, il ne s'est produit aucun changement que ce soit au statu quo actuel. La seule solution pour le Québec, c'est la rupture totale avec Ottawa par l'indépendance. Le Canada anglais sera forcé de négocier d'égal à égal avec le nouveau pays du Québec libre. VIVE LA RÉPUBLIQUE DU QUÉBEC!
    André Gignac 28/11/14

  • Archives de Vigile Répondre

    28 novembre 2014

    Cela s'est passé il y a 35 ans. Alors, une grande partie de l'électorat d'aujourd'hui n'a jamais connu son illustre père. On pourra donc sans doute leur servir la même poutine. Plusieurs iront même jusqu'à lécher le fond du plat!