Le Canada aurait déjà dit oui aux Américains

2005



La Presse samedi 15 janvier 2005
--------------------------------------------------------------------------------
PC Toronto - Le gouvernement fédéral a fait savoir à de hauts responsables du gouvernement des États-Unis, il y a neuf mois, que le Canada comptait prendre part au projet américain de défense contre les missiles balistiques, selon des documents du ministère de la Défense dont faisait état hier le quotidien torontois National Post.
Des documents militaires récemment rayés de la liste des documents secrets révèlent que le gouvernement libéral de Paul Martin a, en privé, affirmé aux États-Unis qu'il souhaitait être du projet, même si, publiquement, il tarde à prendre une décision à ce sujet.
Fortes pressions
Le premier ministre Martin est soumis à de fortes pressions exercées par des députés de l'opposition, de même que par certains membres de son cabinet, afin qu'il tourne le dos au bouclier américain, devant protéger l'Amérique du Nord contre toute attaque au missile balistique, mais largement critiqué par les scientifiques, qui ne croient pas qu'il puisse marcher.
D'autres ministres du cabinet, comme Bill Graham, ministre de la Défense nationale, souhaitent que le Canada se joigne aux États-Unis. M. Martin a toutefois reporté sa décision finale jusqu'au congrès libéral de mars.
Note du 23 mars
Selon le National Post, avant les élections fédérales de l'an dernier- et moins d'une semaine avant la première visite de M. Martin à Washington afin de rencontrer le président George W. Bush- des responsables du gouvernement canadien auraient affirmé à un responsable du département d'État américain que le Canada appuierait le projet de bouclier.
" Le Canada s'engage à parvenir à une entente afin de prendre part au projet de défense de l'Amérique du Nord contre les missiles balistiques, lors des mois à venir ", est-il écrit dans une note du ministère de la Défense, datée du 23 mars et rédigée avant un appel à Roger Noreiga, adjoint au secrétaire d'État américain.


Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé