Une combine payante

La religion sikh au-dessus de nos lois

Et c'est approuvé par la Cour !

Tribune libre 2010


Les immigrés du tiers-monde semblent avoir pris la fâcheuse habitude de recourir à la Charte des Droits, conçue à l'origine pour nous protéger, pour s'en servir contre nous en nous poursuivant et puis exiger des compensations financières dans le but de s'enrichir à nos dépens en jouant à la vierge offensée. Une escroquerie pure et simple officialisée...
Et la Cour, donnant un exemple navrant de bêtise humaine, décrète que leur religion a préséance sur nos lois. On se rappelle que la loi islamique de la Charia a failli passer de justesse en Ontario.
Le cas le plus récent parmi des centaines de plaintes rapportées chaque année tant au Québec que dans le reste du Canada :
Lors de travaux majeurs sur son lieu de travail, un sikh refuse de porter le casque de sécurité comme la loi l'exige pour ne pas décoiffer son turban.
http://fr.canoe.ca/infos/quebeccana...
Il vise le jack-pot : $ 25,000.00 Et ça peut acheter combien de turbans, ça ?
(je songe sérieusement à m'en procurer un... ça vaut son pesant d'or)
Il faudrait songer à apporter à la Charte des Droits les modifications nécessaires pour empêcher tous ces abus qui provoquent la situation aberrante d'une loi qui se retourne contre ceux qu'elle est sensée protéger.
Réjean Labrie, de Québec, capitale nationale.

Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie515 articles

  • 975 297

Réjean Labrie, né en 1954, est originaire de Québec. Il a fait carrière dans la fonction publique à l’aide sociale. Il est fier d’être un enraciné de la 10ème génération en sol natal.Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique. L'icône d'identification montre les fortifications de Québec qui symbolisent notre caractère irréductible et notre résilience face à l'adversité.





Laissez un commentaire



5 commentaires

  • Archives de Vigile Répondre

    18 juillet 2010

    Bonjour,
    Il me semble que ce qui vaut pour les sikhs vaut aussi pour les islamistes et les autres intégrismes.
    Je suggère de suivre le lien pour avoir une idée de ce que pensent les musulmans de leurs correligionnaires intégristes. Je lis régulièrement ce blog et j'en apprends sur les perceptions des uns et des autres. J'ai appris par exemple à faire la distinction entre ceux et celles qui s'intègrent à notre société - ils deviennent invisibles et productifs - et celles et ceux qui veulent rester en marge pour polluer l'environnement par une provocation sans gêne et ils savent y faire.
    Caroline
    http://convergencesplurielles.blogspot.com/

  • Jean-François-le-Québécois Répondre

    17 juillet 2010

    @ M. Réjean Labrie:
    «... la situation aberrante d’une loi qui se retourne contre ceux qu’elle est sensée protéger.»
    Mais se retourne-t-elle vraiment ainsi, la fameuse Charte? Ou est-ce que dès le premier jour, plutôt, son but était de permettre à ces arrivants du Tiers Monde, de reproduire plus ou moins leur mode de vie étranger ici, chez nous?
    Je crois que la Charte, n'a jamais été autre chose qu'un moyen imaginé par PET, pour noyer le fait français, dans une mer multiculturelle...
    J'aimerais ajouter, que c'est vraiment le monde à l'envers, le fait que ces sociétés arriérées, en viennent à nous imposer, via leurs ressortissants venant vivre ici, leurs propres façons de faire. C'est le déclin de la civilisation occidentale!

  • Archives de Vigile Répondre

    17 juillet 2010

    A elle seule, cette stupidité comportementale du système canadien justifie le Québec à se gouverner lui-même i.e. devenir un pays.

  • Archives de Vigile Répondre

    17 juillet 2010

    Faut-il se surprendre ? Le multiculturalisme est devenu la religion de l'État canadien.
    Ne dit-on pas que « l'herbe est toujours plus verte sur le terrain du voisin »...

  • Jean-Louis Pérez-Martel Répondre

    16 juillet 2010

    Un rappel d’opportunité politique et une condition juridique indispensable
    La période 2012-2015 sera le laps de la dernière opportunité pour les indépendantistes de faire du Québec un pays indépendant ayant sa propre Constitution afin de se donner les lois indispensables et appropriées. Ainsi, la Constitution de l’État québécois aura la valeur de loi suprême faisant d’elle l'acte politique et juridique fondamental qui unit et régit de manière organisée et hiérarchisée l’ensemble des rapports entre gouvernants et gouvernés au sein de cet État, en tant qu'unité d'espace géographique et humain.
    Cette Constitution garantirait les droits et les libertés de la communauté humaine concernée. C’est-à-dire, à prime abord l’unité nationale des Canadiens français empêchant, par cet acte politique et juridique suprême, la balkanisation du Québec et l’anéantissement de cette nation confrontée quotidiennement à sa fragilité comme peuple distinct et unique. En ce sens un Québec indépendant honorerait et maintiendrait une conscience nationale célébrant de manière officielle son statut de pays libre de toute contrainte imposée par d’autres groupes exogènes à sa raison d’être.
    JLP