La Caisse de dépôt prend une participation dans l’Eurostar

Ec08725952273ae5fc93127540502c95

Trop cher payé. Louche

Grosse transaction pour l’organisme québécois. La Caisse de dépôt injecte quelque 850 millions pour acquérir 30 % de l’Eurostar.

La transaction annoncée ce matin à Londres concerne Patina Rail LLP, un consortium formé de la Caisse de dépôt et placement du Québec et d’Hermes Infrastructure, une filiale d’Hermes Investment Management. L’entente porte sur l’acquisition de la participation de 40 % du gouvernement du Royaume-Uni dans Eurostar International. Le montant de la transaction est évalué à 585,1 millions de livres, soit quelque 1,12 milliard $CAN. La Caisse apportera les trois quarts de la somme, soit environ 850 millions $CAN, ce qui lui confère un poids de 30 % dans l’Eurostar, 10 % à Hermes.

Les autres actionnaires d’Eurostar seront la Société nationale des chemins de fer français (55 %) et la Société nationale des chemins de fer belges (5 %). Ils ont cependant l’option d’acquérir la participation du gouvernement du Royaume-Uni avec une prime de 15 % sur le prix convenu. La conclusion de la transaction est donc liée au non-exercice de ce droit de préemption.

Eurostar fournit des services de trains voyageurs à grande vitesse, principalement entre Londres et Paris et entre Londres et Bruxelles, via le tunnel sous la Manche. Eurostar est le premier exploitant international de trains à grande vitesse en Europe, avec plus de 150 millions de passagers depuis son entrée en service, en 1994, et plus de 10,4 millions de passagers en 2014 seulement. Eurostar compte environ 1600 employés et son siège social est situé à Londres, près de la gare internationale de St. Pancras.

Le gouvernement britannique a lancé le processus de vente de sa participation en octobre dernier.


Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé