L’obsession de Philippe Couillard

Cd2b869c8272947b4a7592e8ccd7d6fb

Couillard : l'idéologue fanatisé de la diversité qui voit de la xénophobie partout


Vous voulez savoir à quoi ressemblera la prochaine campagne électorale.


Pour vous donner un avant-goût de ce qui nous attend au cours des prochains mois, je vous propose de revenir sur certaines déclarations de notre premier ministre...


Partez la musique « tchika boum », voici le « Best of » de Philippe Couillard !


« On suscite la xénophobie. Les gens qui, au Parti québécois, ont décidé d’utiliser ces sentiments-là et de leur donner un permis de s’exprimer ont agi de façon foncièrement négative et mauvaise pour notre société. Le projet de charte des valeurs est machiavélique et sans scrupule. » (31 mars 2014)


« Le PQ utilise la stratégie de la peur en dressant les communautés les unes contre les autres. C’est regrettable et condamnable. Ce faux problème est complètement artificiel et a été créé de toutes pièces par le Parti québécois dans le but de diviser notre population. » (3 avril 2014)


« On a chez nous les mêmes démons que les autres sociétés démocratiques, dont la peur de l’autre, la tentation facile du rejet de l’étranger et la xénophobie. Ça existe chez nous. Mais ce qui serait de la récupération inacceptable, c’est d’exploiter ces démons-là, de souffler sur leurs braises. » (15 novembre 2015)


Et ça continue...


« J’émets une crainte qu’on enfourche, du côté de la deuxième opposition, le mouvement de ressac anti-immigration qu’on observe au sud de notre frontière et en Europe. Je crains fort que la CAQ souffle encore une fois, comme ils l’ont déjà fait, sur les braises de l’intolérance. » (9 mars 2016)


« Le PQ va désormais tenir le discours d’une sorte de nationalisme d’assiégés, un nationalisme de peureux, de gens qui ne veulent pas faire face à la diversité, qui préfèrent que le Québec reste replié sur lui-même. C’est ce qu’on voit ailleurs dans le monde. C’est l’émergence d’un mouvement foncièrement négatif pour l’humanité. » (8 octobre 2016)


« M. Lisée, je ne veux absolument pas l’associer à quelque parti que ce soit. Ce que je remarque cependant, c’est que les déclarations entendues au cours de la campagne au leadership étaient franchement inquiétantes. Il y a une parenté familière entre monsieur Lisée et l’extrême droite européenne... » (12 octobre 2016)


« La charte des valeurs procédait d’un vaste mouvement d’exclusion des femmes immigrantes des emplois dans la fonction publique. » (1er novembre 2016)


« Interdire les signes religieux aux employés de l’État en position d’autorité est une dérive discriminatoire. La charte des valeurs a créé une normalisation du discours de l’exclusion et de la xénophobie. » (14 février 2017)


« Jean-François Lisée et François Legault colportent des faussetés au sujet des demandeurs d’asile et suscitent ainsi la mobilisation de l’extrême droite. » (15 août 2017)


« Le PQ veut enlever des droits aux gens. Nous, on n’est pas de cette école-là. Je trouve que la jeune fille voilée qui veut devenir policière est très brave. » (12 avril 2018)


Bref, vous avez le portrait : le PQ et la CAQ racistes. Le PLQ ouvert. Une question, comme ça : qui instrumentalise les questions identitaires pour se faire élire ?