Ce sont des fabriques d'étrangers

Faut-il fermer les écoles privées ethniques?

9 solides arguments pour leur fermeture

886533231f7af30738c56a69cbf6ebbb

Tribune libre

Faut-il interdire et fermer les écoles privées ethniques?


Épineuse question s'il en est une.



Il existe au Québec un certain nombre de CPE, d'écoles privées primaires et secondaires, d'enseignement à la maison, qui ont un objectif multi-ethnique qu'on doit remettre en question.


Car l'ennui dans tout ça, c'est qu'ils sont une espèce de fabrique d'étrangers qui vient mettre en péril la cohésion sociale et l'adhésion normale à l'identité de la majorité de la population.



Dès leur plus jeune âge, ces établissements cherchent à former des clones de pays étrangers et de cultures étrangères, en général du tiers-monde sous-civilisé et arriéré par rapport à notre société évoluée et moderne, ce qui n'est guère souhaitable, on en conviendra tous.


Le lecteur songe immédiatement aux juifs hassidiques qu'on maintient le plus possible dans une ignorance générale abjecte, et qui sont tenus sciemment à l'écart de tout ce qui sort du monde étroit de l'observance servile de leur religion.



On peut songer également aux éducatrices et enseignantes musulmanes, généralement voilées, qui véhiculent de par leur personne une personnification infériorisante de la femme qui est condamnable autant au Québec que partout ailleurs dans les pays occidentaux. Qui plus est, la moindre de leur parole veut aller dans le sens de la propagation de la vision islamiste des choses.


Pourquoi faut-il légitimement s'opposer à tous ces types de maisons d'enseignements?


1- On inculque aux jeunes une mentalité étrangère qui ne convient pas ici (par exemple la vision islamique du fonctionnement de la société). Leur système de valeurs se voit ainsi faussé intentionnellement.



2- On empêche que le jeune étudie en milieu québécois parmi des Québécois, et qu'il s'assimile totalement comme il se doit.


3- Les écoles privées multiethniques privées ont souvent le défaut additionnel de produire des anglophones plutôt que des francophones, ce qui devrait être mieux balisé par la réglementation.



4- Ce genre d'école produit l'apprentissage de langues à haut risque de rémanence. Par exemple, si on enseigne aux enfants en arabe au point qu'ils le parlent couramment, l'usage de la langue arabe sera maintenu au Québec et ira en s'accroissant au rythme de l'immigration, au lieu de disparaître naturellement comme le polonais ou l'arménien, ce qui est malavisé dans un pays où on ne doit viser l'usage exclusif que d'une seule langue de communication, la langue française.



5- Certaines de ces écoles accordent une prépondérance à l'interprétation religieuse obscurantiste des faits objectifs et de la science (dans le genre témoins de jéhovah, Quakers, Amish, créationnistes ou autres sectes basées sur le lavage de cerveau en bas âge et la coercition punitive physique et mentale). Cela produit des horreurs criminelles comme l'interdiction de transfusions sanguines aux malades en danger de mort.



On nie l'objectivité de la méthode scientifique et des faits vérifiables par la démonstration expérimentale. On ira même jusqu'à enseigner aux jeunes les bonnes réponses à donner pour passer les examens du ministère, tout en leur expliquant que c'est faux et que c'est leur interprétation des faits à eux qui est la seule bonne.



6- Ils inculquent dans le cerveau du jeune qu'il est d'abord et avant tout un musulman, un juif hassidique, un anglophone, un membre d'une ethnie quelconque, avant d'être un Québécois.



7- On endoctrine l'enfant à l'idée qu'il ne doit pas prendre pour modèle les Québécois. On les met en garde contre nous.


8- L'enseignement à la maison est souvent utilisé pour couper l'enfant du reste du monde, provoquant éventuellement des problèmes d'adaptation sociale.



9- On ne doit enseigner aucune culture étrangère au Québec comme culture de base. Seule la nôtre doit être permise et valorisée. Les cultures étrangères, c'est pour les autres pays. Que ceux qui y tiennent y restent.


Pour toutes ces raisons, il est temps de se pencher sur l'opportunité de mettre fin à tous les établissements d'enseignement privé à connotation multi-ethnique qui font dévier les jeunes de la bonne voie à suivre.


Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie493 articles

  • 948 211

Réjean Labrie, né en 1954, est originaire de Québec. Il a fait carrière dans la fonction publique à l’aide sociale. Il est fier d’être un enraciné de la 10ème génération.Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise. L'icône d'identification montre les fortifications de Québec qui symbolisent notre caractère irréductible et notre résilience face à l'adversité.





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé