Éventuelle interdiction du «Bonjour/Hi»: Trudeau se dit à la défense tant de l’anglais que du français

8bbadcb839c32096b0cc9d30b88ec755

Évidemment, Trudeau défendra l'anglais


Le chef libéral fédéral Justin Trudeau a assuré, dimanche, qu’il se portera toujours à la défense de chacune des deux langues officielles, dans la foulée de l'intention du gouvernement du Québec d’interdire le recours à la formule bilingue «Bonjour/Hi».  


«Nous allons toujours défendre les droits, y compris les droits linguistiques, de tout le monde à travers le pays», a dit le premier ministre sortant, dimanche, en faisant référence tant aux anglophones qu’aux francophones.   


M. Trudeau s’est toutefois empressé d’ajouter qu’il revenait aux élus de l’Assemblée nationale du Québec de décider comment ils souhaitent légiférer pour s’assurer que les clients québécois sont accueillis seulement par un «Bonjour» dans les commerces.   


«On est curieux de voir comment le gouvernement provincial légifèrerait sur une telle chose», a-t-il affirmé avant d’ajouter qu’il était beaucoup trop tôt pour que son équipe envisage une éventuelle implication dans une contestation judiciaire.   


«Nous avons toujours reconnu l’importance du français et la primauté du français au Québec», a par ailleurs précisé le chef libéral au cours d’un arrêt de campagne à Plainfield, en Ontario.   


Vendredi, le ministre québécois responsable de la Langue française, Simon Jolin-Barrette, a fait savoir que le gouvernement de François Legault étudie la possibilité d’imposer aux sociétés d’État et commerces privés du Québec qu’ils emploient la formule de salutation unilingue «Bonjour». On exclurait ainsi le «Hi» qui sert à signifier aux clients désirant se faire servir en anglais qu’ils le peuvent.   


À l’échelle canadienne, la formule privilégiée est le «Hello/Bonjour», qui vise à inciter les francophones en situation de minorité linguistique à recevoir des services dans leur langue maternelle.   








Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.