Combattre les sectes religieuses, sauver les cerveaux lavés

Éliminer les sectes religieuses: le dernier tabou à briser

Ils y perdent leur fortune, pour sauver leur âme, qu'ils perdent aussi

87865c0f491b5ff2508f014fe896ca56

Tribune libre

Éliminer les sectes religieuses: le dernier tabou à briser.


Quel gouvernement, quelle association citoyenne osera entreprendre la dissolution de toutes les sectes religieuses nocives qui exploitent les pauvres naïfs et égarés, les crédules inquiets, les facilement ébranlables, les légèrement dérangés, les cervelles étroites qui ne demandent qu’à être contrôlés pour ne pas avoir à réfléchir par eux-mêmes?



Non seulement les sectes dépouillent les zélotes de leur fortune, ils s’en prennent à leur esprit embué qu’ils dominent et réduisent à néant, comme des légumes surcuits à la matière grise ramollie. Les soumis perdent toute faculté de résistance, de discernement.



La récente tragédie au Kénya où Paul Mackenzie Nthenge, le « pasteur » autoproclamé d'une secte religieuse appelée Église Internationale de la Bonne Nouvelle, a provoqué la mort d’une centaine de fidèles, surtout des enfants, nous rappelle que de telles abominations pourraient se produire ici.


Référence: https://www.lapresse.ca/international/afrique/2023-04-26/jeune-mortel-dans-une-secte-au-kenya/le-nouveau-bilan-atteint-98-morts.php



De plus, on sait que les gourous et dieux vivants incarnés s’arrangent pour ne pas payer d’impôts sur les millions soutirés, mais bénéficient en plus de toutes sortes de passe-droits dus à leur statut de religion qui leur rapportent gros.



Faut croire qu’il existe des tas de gens perdus, angoissés par l'idée de l'au-delà, qui ne savent plus à quel saint se vouer, et qui sont prêts à gober tout cru les sornettes du premier gourou charismatique venu qui en impose. Et un soupçon de théâtralité et de mains imposées ne peut certes pas gâter les choses. L'occulte se vend bien, et à prix d'or, soyez prévenu.


"Contrôlez-moi je vous en supplie, je veux devenir votre esclave mental. Dissipez nos doutes, donnez-nous des certitudes".



On a tous vu des reportages sur des gens fort amochés mentalement qui ont réussi à s’extirper de ces sectes délétères. On sent pourtant que leur esprit reste encore conditionné à toutes ces années de martelage et d’endoctrinement dogmatique culpabilisateur et punitif, et qu’ils mettront sans doute encore bien des années à tenter de retrouver un semblant de vie normale et équilibrée.



Ci-dessus: 2 escrocs congolais ayant sévi à Québec, le pseudo pasteur Paul Mukendi et sa femme, tous deux accusés



Je me souviens de reportages sur des rescapés des Témoins de Jéhovah, des enchaînés de la scientologie, des évadés des juifs hassidiques ultra-orthodoxes de Rosemont (ils ignoraient jusqu'au nom du fleuve Saint-Laurent; imaginez la coupure totale d'avec le reste du monde), des asservis à des sectes de pasteurs africains auto-proclamés (elles sont nombreuses au Québec).



Ces pauvres exploités, volontaires ou non, sont en général punis de leur fuite vers la liberté en étant ostracisés de leur famille et parents, tout en étant condamnés à la géhenne.



Au Québec, on a connu les aberrations de l’Ordre du Temple solaire, des Apôtres de l’amour infini, Urania, sans oublier les Raéliens. La chanteuse Chloé Sainte-Marie raconte avoir été élevée (et déformée?) par un père baptiste évangéliste strict et sévère dans une campagne reculée.



Il existe des tas d’autres sectes qui se font plus discrètes, ce qui a don d’attirer les gens avides de confréries secrètes réservées aux élus qui obtiendront les meilleures places au paradis.



Ils y perdent leur fortune, pour sauver leur âme, qu'ils perdent aussi. En tout et partout, c’est un marché perdant-perdant.



C’est un fait établi que les sectes religieuses font énormément de dommages aux êtres humains, hypothéquant des vies entières, en en faisant des esclaves cérébraux soumis et dociles. À ce titre, l’État et la société ont le devoir de les défendre malgré eux. Ce sont des organisations nuisibles, donc qu'il faut combattre.



Ils abusent de pauvres gens impressionnables qui ne peuvent supporter les incertitudes liées à l'au-delà en leur fournissant de pseudo-certitudes inébranlables basées sur la foi aveugle, l'obéissance servile et absolue, ainsi qu'une procédure à suivre stricte pour atteindre un jour les portes du paradis. Toutes sortes de cérémonies initiatiques, de tours de passe-passe auront raison de leurs hésitations. Voilà tout ce qu'il faut pour apaiser leurs angoisses existentielles moyennant rétribution substantielle.


C'est la savante manipulation des malléables.



Le principe d'avancer qu’ils sont des adultes responsables libres d’y adhérer ne tient pas. Les recruteurs de sectes abusent de la crédulité des gens en les manipulant adroitement. Ces imposteurs sans scrupule abusent sciemment de leur égarement, de leur trouble, de leur manque de repères, de leur désespoir. Qu'ils soient écroués pour fausse représentation.



Faut-il sauver les gens malgré eux ou les laisser à leur triste sort? Ça vaut la peine d'essayer au moins. Les rescapés seront les premiers à nous en remercier, une fois libérés et affranchis du carcan mental qui les domine et enserre.



Des lois devraient être adoptées dans le but exprès de démanteler toutes les sectes religieuses et les interdire sur notre territoire. On pourrait commencer par les prendre par la bande, en se servant de Revenu Québec, comme on le fait avec succès pour le crime organisé.



Le gouvernement pourrait aussi retirer aux sectes tous les avantages dus à leur statut de religion, pour ne les réserver qu'aux religions millénaires établies et reconnues. Cela se fait déjà en Hongrie, qui défend de son mieux sa belle approche nationaliste, elle qui ne reconnaît pas l'islam comme une religion officielle, étant considérée étrangère à l'histoire et aux traditions du pays. La nouvelle loi ne reconnaît le statut d'Église qu'à quatorze groupes religieux, dont les groupes musulmans ne font pas partie. Cette absence de reconnaissance risque d'entraîner la fermeture de lieux de cultes de l'Islam à Budapest. Faisons adopter une telle loi au Québec.



Ci-dessus: Des accusations d’escroquerie et d’abus de pouvoir sont portées à l’encontre du pseudo-pasteur Patrick Isaac de l’église Parole qui libère (PQL) à Montréal


 


Le temps est venu de faire le grand ménage des sectes religieuses malfaisantes aux dogmes inventés de toute pièce par des sociopathes mégalomanes, et disséminées partout au Québec.


 


Références:


Accueil - Info-Secte


Cults and Religious Freedom in the United States


https://www.courrierdesmaires.fr/article/10-conseils-pour-lutter-contre-les-derives-sectaires.597


https://www.lexpress.fr/informations/comment-lutter-contre-les-sectes_619659.html


Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie845 articles

  • 1 456 984

Réjean Labrie est natif de Québec. Il a fait une partie de sa carrière dans la fonction publique provinciale.

Il tire la plus grande fierté d’être un enraciné de la 11ème génération en sol natal. Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique.

Il se considère comme un simple citoyen libre-penseur sans ligne de parti à suivre ni carcan idéologique dont il se méfie comme des beaux parleurs de la bien-pensance officielle.

L'auteur se donne pour mission de pourfendre les tenants de la pensée unique, du politiquement correct, de la bien-pensance vertueuse, toutes ces petites cliques élitistes qui méprisent le bon peuple.

Plus de 845 articles publiés en ligne ont été lus un million 450 000 fois par tous ceux qui ont voulu partager une réflexion s'étendant sur une période dépassant 15 ans. À preuve que l'intérêt pour une identité nationale québécoise affirmée ne se dément pas, quoi qu'on en dise.





Laissez un commentaire



3 commentaires