DSK libéré demain? Le grand retour de la thèse du complot

DSK à New York


Le New York Times rapporte que les accusations criminelles contre Dominique Strauss Khan pourraient être levées dès ce vendredi matin, car de nouvelles informations sur les activités illicites de son accusatrice ont été découvertes par les procureurs de l’État.


Selon le Times:

on apprend de sources policières que la présumée victime a eu une conversation téléphonique avec un détenu dans les 24 heures après l’incident avec M. Strauss-Khan, conversation pendant laquelle elle a discuté des bénéfices potentiels des accusations qu’elle avait portées contre DSK. La conversation fut enregistrée.
Le détenu en question avait été arrêté pour possession de 400 livres de marijuana. Il était l’un d’un certain nombre d’individus qui avait fait plusieurs dépôts d’argent, totalisant environ 100 000$, dans la banque de la présumée victime au cours des deux dernières années. Les dépôts avaient été faits en Arizona, en Pennsylvanie, en Géorgie et à New York.
Les enquêteurs de l’État ont également appris que la victime présumée payait plusieurs centaines de dollars par mois en frais téléphoniques à cinq compagnies différentes. Elle avait d’abord déclaré qu’elle n’avait qu’un téléphone et qu’elle ne savait rien de ces dépôts, sauf qu’ils avaient été effectués par un homme qu’elle décrivait comme son fiancé, ainsi que les amis de celui-ci.

Toujours selon le Times, les enquêteurs postulent que la guinéenne d’origine faisait partie d’un réseau de blanchiment d’argent, lié au trafic de drogue et non à une conspiration pour piéger l’homme politique français. Reste que la mise au jour d’un vaste pan d’information sur les activités illicites de la jeune femme ouvre la porte à toutes les supputations.
Il semble n’y avoir aucun doute qu’une relation sexuelle a eu lieu entre DSK et son accusatrice. Compte tenu des “mensonges répétés” de la plaignante sur d’autres aspects de ses dépositions, la thèse de la relation consensuelle, avancée par DSK et ses avocats va nécessairement prendre du gallon.
Le fait est que la période d’inscription des candidatures pour les primaires socialistes visant à désigner, en octobre, le candidat du PS à la présidence, vient tout juste de s’ouvrir. S’il est relâché dès ce vendredi — ce qui ne signifie pas que la totalité des accusations seront levées — l’ex-président du FMI pourrait décider de préserver l’avenir en posant sa candidature.
D’autant que, s’il devait être blanchi de toute accusation — sauf de relation extra-conjugale — il n’aurait pas le loisir de revenir à son emploi du FMI, la place étant désormais prise.

Squared

Jean-François Lisée291 articles

  • 164 829

Ministre des relations internationales, de la francophonie et du commerce extérieur.

Il fut pendant 5 ans conseiller des premiers ministres québécois Jacques Parizeau et Lucien Bouchard et un des architectes de la stratégie référendaire qui mena le Québec à moins de 1% de la souveraineté en 1995. Il a écrit plusieurs livres sur la politique québécoise, dont Le Tricheur, sur Robert Bourassa et Dans l’œil de l’aigle, sur la politique américaine face au mouvement indépendantiste, qui lui valut la plus haute distinction littéraire canadienne. En 2000, il publiait Sortie de secours – comment échapper au déclin du Québec qui provoqua un important débat sur la situation et l’avenir politique du Québec. Pendant près de 20 ans il fut journaliste, correspondant à Paris et à Washington pour des médias québécois et français.





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé